Restez connectés avec nous
PSG/City - Madar critique Neymar et Mbappé "pour eux c’est contre nature de travailler défensivement"

Anciens

PSG/City – Madar critique Neymar et Mbappé « pour eux c’est contre nature de travailler défensivement »

Mickaël Madar, ancien attaquant du Paris Saint-Germain et aujourd’hui consultant, est revenu dans le journal Le Parisien, sur les comportements de Neymar et Kylian Mbappé (attaquants de 29 et 22 ans). Pour Madar, les deux « génies » ont alterné entre frustration et déficit physique. Un énième témoignage sur les deux stars parisiennes qui payent leur très mauvais match (défaite 1-2 contre City en demi-finale aller de la Ligue des Champions).

Madar « Paris n’est plus une équipe de possession »

« Paris n’est plus une équipe de possession. C’est une équipe de transition, qui va contrer rapidement mais qui va subir. L’inconvénient c’est que quand tu subis comme contre City, tu es obligé de défendre. Et quand tu vois Mbappé et Neymar défendre, tu comprends vite que ce n’est pas leur point fort. Pour eux c’est contre nature de travailler défensivement. Ce sont des très grands joueurs, des génies, mais ils n’aiment pas ça. Mais ils ont quand même fait beaucoup de courses défensives, ce qui les a épuisés. Et, après, tu n’as plus le même impact offensivement. », propos relayés par Foot Radio.

Le Paris Saint-Germain a longtemps été une équipe de possession et le sera peut-être à l’avenir, Mauricio Pochettino y est plutôt sensible. Mais ce que dit Madar est juste, ce PSG là ne peut plus jouer comme à l’époque de Thiago Motta (Ancien milieu de 38 ans (2012/2018) ). L’ancien joueur n’a jamais été remplacé. Il n’y a pas à l’heure actuelle un joueur capable de faire ce qu’il faisait sur le terrain en toute simplicité. La défense a changé aussi, il était plus facile de garder le ballon avec un Maxwell qu’un Mitchel Bakker (latéral de 20 ans).

De plus, on ne peut pas mettre de côté que cette saison est particulière, les nombreuses absences et le calendrier très chargé, ont mis le PSG en difficulté. Pas une seule fois le même 11 a été aligné au coup d’envoi d’un match. Pour les repères, on repassera. Alors mercredi, contre City, Paris a voulu d’abord bien défendre pour propulser les deux stars dans des attaques rapides. Mais ce PSG a joué trop bas et les attaquants ont eux été trop haut sur le terrain. L’absence de culture défensive de Neymar et Mbappé a aussi pesé fortement sur ce match très important.

Madar « Neymar voulait faire bien, mais il ne pouvait pas »

« Neymar voulait faire bien, mais il ne pouvait pas. Quand l’équipe est en difficulté, ce n’est pas un mec qui se cache. Il va chercher le ballon, provoquer des fautes, faire des courses vers l’avant. Il a fait tout ça mercredi. Mais il l’a mal fait. Il a du mal à apprendre de ses erreurs. C’est un peu décevant de sa part. Tu penses qu’avec l’âge il va avancer et il y a des matchs comme mercredi où tu vois son mauvais côté. Kylian aussi n’a pas arrêté de se plaindre. En fin de compte, c’est de la frustration. Le problème, c’est qu’on est tellement habitué à les voir qualifier Paris. Parce qu’on peut dire ce qu’on veut mais tout repose sur eux. »

C’est le lot des grandes stars. Ils sont les sauveurs quand tout marche bien et sont les fautifs quand plus rien ne va. Dans le football, il faut trouver des coupables et mercredi, Neymar et Mbappé se sont ratés. Cela peut arriver dans une saison, surtout que Kylian Mbappé a plutôt été un élément clef pour que le PSG se retrouve face à City avec notamment une masterclass en huitième contre Barcelone. On notera aussi que le PSG a atteint pour la première fois de son histoire une finale de Ligue des Champions l’année dernière et cette année elle peut encore relever ce défi.

Le point commun, c’est ce PSG avec Neymar, avec Mbappé, avec Keylor Navas (gardien de 34 ans). Leurs qualités ont propulsé le PSG tout en haut. Mais dans le football, tout va très vite, aimé un jour, critiqué le lendemain, c’est le lot quotidien de certains joueurs, on oublie alors d’avoir du recul et une analyse plus fine. Les médias et suiveurs laissent eux aussi place à de la frustration, légitime par moment. Mais si le PSG veut se qualifier, il aura à coup sûr besoin d’un grand collectif avec des individualités fortes.

 

Publicités
 
Lâches un Com' si tu supportes le PSG ;-)

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens