Restez connectés avec nous
PSG/Leipzig - Les tops et flops de la victoire : Mbappé, Messi, Navas...
©Iconsport

Autour du PSG

PSG/Leipzig – Les tops et flops de la victoire : Mbappé, Messi, Navas…

Ce mardi soir, le Paris Saint-Germain s’est imposé 3-2 (voir résumé ici) contre Manchester City lors de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2021-2022. Le PSG n’a pas été brillant, mais il a su prendre les 3 points. On vous présente les tops et les flops de cette victoire.

Tops –

Kylian Mbappé.

Tout n’a pas été parfait, avec notamment un penalty largement raté. Cependant, dans une équipe en difficulté, il a su provoquer 3 buts (dont 1 qu’il inscrit lui-même). C’est difficile de demander beaucoup plus à un attaquant. Surtout qu’il a été un des rares Parisiens à créer des occasions grâce à sa vitesse et à quelques gestes techniques. C’est important d’avoir des joueurs prêts à faire la différence.

Lionel Messi.

On attend encore de voir l’Argentin avoir un peu plus d’influence dans le jeu. Cela devrait venir avec le travail tactique de toute l’équipe. Mais il inscrit un doublé en étant très efficace sur les occasions qu’il a eues. C’est positif pour le résultat et sa confiance dans ce changement de club.

Keylor Navas.

2 buts encaissés, certes. Mais il serait injuste de le tenir comme responsable de ces derniers. Surtout, il a réalisé quelques parades essentielles pour que le PSG s’imposer. Avoir un grand gardien est forcément un énorme atout, même si on aimerait le voir un peu moins.

Le changement tactique.

En seconde mi-temps, avec les entrées de Georginio Wijnaldum (milieu de 30 ans) et Danilo Pereira (milieu de 30 ans), qui a joué en défense centrale, le PSG est passé du 4-3-3 au 3-5-2. Paris n’a pas été soudainement excellent, mais il y a eu un moment de mieux. Surtout, cela donne le sentiment que le coach Mauricio Pochettino est prêt à tenter quelque chose pour régler les difficultés. Ce n’est pas extraordinaire, mais tout de même positif alors que Paris semblait être bloqué en 4-3-3.

Flops –

L’animation toujours aussi pauvre.

Dans un 4-3-3 prévisible, avec des latéraux pas tout à fait libres de monter, des milieux qui n’arrivaient pas à arriver jusqu’à des attaquants pas vraiment mobiles et parfois trop éloignés les uns des autres, le PSG a eu du mal à construire des occasions. Les buts viennent surtout de contres ou d’une perte de balle de Leipzig dans sa défense. Clairement, Paris doit encore travailler pour vraiment proposer quelque chose d’intéressant, avec plus de mouvement et de fluidité.

De nombreuses occasions concédées.

18 tirs pour Leipzig, même si c’est une bonne équipe aux habitudes offensives, c’est bien trop. Surtout qu’il y a peu de tirs qui ont été tentés alors que la possibilité de marquer semblait mince. Il a surtout fallu un grand Keylor Navas (34 ans) et un peu d’inefficacité des Allemands pour que le PSG ne prenne « que » 2 buts. Là aussi, Paris a du travail. Et sans doute quelques remises en question nécessaires.

La panique à la fin.

Le passage en 3-5-2 a fait du bien et Paris a su prendre l’avantage à 3-2. C’était le moment pour avoir plus de maîtrise. Sauf que les Parisiens ont eu du mal à tenir face à la pression mise par Leipzig et n’ont pas réussi à bien exploiter les espaces laissés. Un manque de sérénité que l’on retrouve dans le penalty raté par Kylian Mbappé qui a été suivi par une belle occasion pour Leipzig.

Ronaldinho au Parc des Princes :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG