Restez connectés avec nous
Rabésandratana rassurant sur la MMN "quand ils vont être rodés, ça va tourner très bien"

Anciens

Rabésandratana rassurant sur la MMN « quand ils vont être rodés, ça va tourner très bien »

Eric Rabésandratana, ancien joueur du Paris Saint-Germain (1997/2001), a rappelé dans sa chronique pour France Bleu Paris, que le trio d’attaque (MMN) composé de Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar (attaquants de 34, 22 et 29 ans) n’était pas encore prêt à livrer ses meilleures prestations. Il évoque des niveaux physiques différents et un manque d’automatisme flagrant, notamment vu lors du match contre Bruges (1-1), mercredi soir en Ligue des Champions.

« Quand on fait le bilan des trois de devant, on se rend compte que physiquement déjà, ils ne sont pas du tout au même niveau. Leurs préparations ont été un peu différentes selon le travail fourni, le temps d’arrêt aussi. Mbappé est revenu un peu plus tôt pour faire sa préparation, Neymar et Messi sont allés en finale de la Copa America. Les deux ont arrêté mais très peu.

Rabésandratana « Je ne suis pas étonné de cette prestation réalisée par le trio d’attaque »

La relation entre les trois n’est pas complètement mise en place. Ils ont besoin d’automatismes et puis surtout avec le travail physique qu’ils vont devoir fournir et les déplacements qu’il y a eu avec les sélections, ça a été très fatiguant. Je ne suis pas étonné de cette prestation réalisée par le trio d’attaque. Quand ils vont être rodés, ça va tourner très bien. »

Rabésandratana a à peu près tout dit. Juger le trio offensif du PSG sur le seul match contre Bruges est un peu trop facile (surtout que Mbappé est sorti sur une blessure à la 50e minute). Ou alors peut-être que certains n’attendaient qu’une prestation de cette qualité-là pour crier au scandale. Mais le football est un sport qui demande des automatismes, du temps de jeu en commun. Ce n’est pas parce qu’on s’appelle MbappéMessi ou Neymar que tout va marcher, la première minute. 

Il faut un peu de temps. Après, on peut être déçu des manques d’efforts du PSG dans son ensemble, mais Mbappé a fait sa première mi-temps (une passe décisive)Neymar en grande difficulté dans le jeu avec ballon a compensé par de nombreuses courses et Messi a fait du Messi qui monte en puissance. Il est entré dans le match en mode diesel et petit à petit a eu quelques fulgurances. Ce n’est évidemment pas assez, on attend tellement plus de la MMN, mais on peut aussi être confiant pour l’avenir plutôt que de tout enterrer après seulement 50 minutes en commun.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens