Restez connectés avec nous
Rabésandratana s'inquiète pour les internationaux du PSG "je croise les doigts"

Anciens

Rabésandratana s’inquiète pour les internationaux du PSG « je croise les doigts »

Eric Rabésandratana, ancien défenseur du Paris Saint-Germain (1997-2001) notamment, s’est dit inquiet sur les ondes de France Bleu Paris concernant les internationaux Parisiens durant cette trêve internationale de match. Pour lui, les déplacements, l’enchaînement des matchs pourraient générer de la fatigue, voire des blessures embêtantes pour la fin de saison.

“Dans quel état on va récupérer les internationaux ? C’est ça qui m’inquiète aujourd’hui. On a vu Moise Kean rentrer plus tôt pour cause de grosse fatigue. Pas étonnant, il avait contracté le Covid il y a deux semaines. On sait l’impact que cela peut avoir sur un individu. On a vu sortir Danilo, j’espère qu’il n’est pas blessé. Florenzi, Verratti, Gueye et Diallo ont joué tout le match, avec l’Italie et le Sénégal. Kimpembe a joué toute la rencontre avec les Bleus face à l’Ukraine, et Kylian une bonne partie… Je suis inquiet.

Rabésandratana « j’ai peur que nos internationaux y laissent pas mal d’énergie »

« Entre les voyages et les matches à jouer, j’ai peur que nos internationaux y laissent pas mal d’énergie. Aujourd’hui, nos Bleus sont au Kazakhstan. C’est un petit peu au bout du monde… Le voyage est fatiguant même s’il se fait dans le confort. L’Italie va en Bulgarie, le Sénégal a encore un match mardi, etc. Cette fatigue va s’accumuler.

Dans quel état on va les récupérer ? Le PSG doit lui aussi faire des résultats. Paris n’a pas assuré le Championnat et il est toujours en Ligue des champions, en Coupe de France. Il y a toutes ces compétitions à gagner. Et on va peut-être récupérer des joueurs fatigués après cette série de trois matches internationaux et les voyages. J’espère qu’on aura de bonnes nouvelles. Après il y a encore un match, je croise les doigts pour qu’il n’y ait pas de blessé. »

Dire que les trêves internationales inquiètent les clubs est une vérité indéniable. Cette saison, le calendrier des internationaux s’est même considérablement rempli avec pas moins de 3 matchs en deux semaines dans ces petites fenêtres des équipes nationales. Cela inquiète beaucoup, car les corps sont soumis à de rudes épreuves. Et la récupération est quasi inexistante, entre voyages, matchs et décalages horaires. Mais c’est le football qui est comme cela et cela ne semble pas parti pour changer. Il faut de la place pour tout le monde et les instances n’arrivent pas à organiser les choses de manière à prendre en compte les joueurs, les clubs.

En attendant, il faut faire avec et espérer que les sélectionneurs, qui auront aussi besoin des joueurs, soient de bons gestionnaires. Car tout le monde peut y perdre dans cette histoire. Mais le premier qui pourrait le payer cher, c’est le club qui vit sur ses retombées économiques liées aux compétitions auxquelles il participe. Il reste deux matchs et il faudra voir dans quel état les internationaux Parisiens vont revenir, car il n’y aura pas le choix, la semaine prochaine, le PSG reçoit Lille avant d’aller à Munich. Deux matchs très importants dans la saison des Rouge et Bleu.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens