Restez connectés avec nous
Riolo est clair "Le PSG n'est plus un club. Il y a une fracture dans le vestiaire"
©Iconsport

Autour du PSG

Riolo est clair « Le PSG n’est plus un club. Il y a une fracture dans le vestiaire »

Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport, s’est exprimé au micro du média sportif après la défaite du Paris Saint-Germain (3-0, résumé vidéo Monaco/PSG ici) face à Monaco ce dimanche au Stade Louis II dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1 2021-2022. Il a dressé un constat alarmiste de l’état du PSG.

« Le PSG n’est plus un club. Il y a une fracture dans le vestiaire entre beaucoup de joueurs qui ne se parlent plus. Neymar est totalement perdu, Messi n’a pas voulu venir, il a été dit qu’il est malade. Il n’y a plus rien, plus de fil conducteur.

Riolo « L’entraîneur n’existe plus et le président n’a pas dit un mot. »

L’entraîneur n’existe plus et le président n’a pas dit un mot, on ne l’a pas entendu. Après un tel désastre, n’importe quel président aurait resserré les boulons. Ni Leonardo, Ni Nasser, rien. C’est une débandade totale. Et ils vont se traîner jusqu’à la fin de la saison. Avant le 8e, j’avais dit que si le PSG ne passait pas ça pourrait très mal se finir. Heureusement que Paris a beaucoup d’avance et que les autres n’avancent pas. »

On reste toujours prudent face aux affirmations sur la vie interne du PSG et la façon dont se comporte le groupe, dont ici la suspicion autour d’un Messi qui ne serait pas venu surtout parce qu’il n’a pas voulu jouer. Cependant, malheureusement, il est difficile de ne pas aller dans le sens de Riolo quant à l’inquiétude face à cette performance parisienne. Le coach Mauricio Pochettino a fini par afficher de l’agacement face au comportement de ses joueurs, sauf que c’est un peu tard pour une telle prise de parole. Elle était ici inévitable. Mais cela fait longtemps que l’équipe ne fait pas le nécessaire cette saison. Il aurait peut-être fallu arrêter de protéger les joueurs bien avant, du côté de l’entraîneur comme de la direction. Laquelle est encore absente, comme trop souvent. Ses dernières critiques ont été pour l’arbitage et ce n’était pas la bonne cible.

Peut-être que le PSG afficherait plus de motivation s’il avait moins d’avance en Ligue 1. C’est tout de même un match honteux pour n’importe quelle équipe de football. Il va falloir une réaction pour éviter une fin de saison très pénible. Mais le bilan de l’année sera forcément l’échec, avec des parcours trop courts en Coupe de France et en Ligue des Champions, ainsi que des matchs régulièrement décevants en championnat. Il faut du changement cet été. Au moins dans la façon de faire, probablement aussi du côté des hommes qui occupent les postes.

Difficile de ne pas remettre en question Pochettino, encore perdu ce dimanche (4 schémas, Danilo et Wijnaldum qui jouent ailiers dans un 4-4-2…), ainsi que Leonardo, avec un manque de ventes depuis son arrivée et une influence finalement trop limitée sur la saison. Mais encore une fois, simplement changer les noms risque de ne pas suffire.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG