Restez connectés avec nous
Roche compare le PSG dans lequel il a joué à celui d'aujourd'hui et espère que Dortmund sera le "déclic"
© Photo Icon Sport

Anciens

Roche compare le PSG dans lequel il a joué à celui d’aujourd’hui et espère que Dortmund sera le « déclic »

Alain Roche, ancien défenseur central notamment passé par le Paris Saint-Germain de 1992 à 1998 qui est aujourd’hui consultant sportif, était au micro d’Europe 1 il y a quelques jours. L’ancien international français (25 sélections) a notamment été amené à comparer le club parisien de son époque avec celui d’aujourd’hui. L’occasion d’annoncer un certain espoir.

« On avait un niveau dans le championnat français qui était beaucoup plus homogène, puisque les meilleurs joueurs restaient en France. Le champion changeait chaque année, cela vous donne une idée du niveau. Du fait que c’était relevé, cela nous permettait d’être armé pour l’Europe. Il nous a manqué beaucoup d’expérience par moments. Mais on avait un groupe exceptionnel. C’est l’hommage que l’on peut rendre à Michel Denisot et Jean-Michel Moutier. Ils ont toujours su constituer une équipe avec de bons joueurs, mais surtout une excellente mentalité. Cela a pu nous faire énormément de bien.

Roche « On a su se sortir les tripes. »

On a du mal à être régulier en championnat, mais on avait un état d’esprit irréprochable dans les grands rendez-vous. On peut être fier d’avoir su marquer les gens, avec des matchs références. On a su donner de l’émotion, même si on a moins de titres. On a su se sortir les tripes. C’est ce que l’on avait envie de voir. J’espère que le match contre Dortmund sera un déclic et qu’il y aura une Ligue des Champions pour le PSG.« 

Les époques sont si différentes, avec un football qui a beaucoup changé, qu’il est difficile de faire une comparaison qui soit tout à fait juste. Cependant, il est indéniable que le PSG et ses supporters ont vécu de très grandes émotions durant les années 90. Pourtant, il manquait quelque chose en championnat pour rester régulièrement dans les premières places. Mais il y a eu quelques beaux titres et des parcours passionnants. Cela grâce à une certaine énergie, une détermination remarquable. En plus d’un certain talent, bien sûr.

Ces dernières années, l’équipe parisienne a probablement été en moyenne mieux armée par les qualités techniques qu’à cette époque. Mais la rage de vaincre ensemble a pu terriblement manquer. On a retrouvé un peu cette énergie sur le 8e de finale retour contre le Borussia Dortmund (à revivre ici). Ce qui donne un vrai espoir de réussir des choses remarquables en Europe. Malheureusement, il a fallu s’arrêter là-dessus. C’est terriblement frustrant. Au moins, c’était une note positive. Un échec aurait été dur à vivre durant toutes ces semaines. Maintenant, il reste à espérer que les Parisiens auront cette même mentalité lors du retour et pour plusieurs années. C’est une chose à entretenir et cela dépend de tout le monde. On a bien vu cette année qu’avoir un vrai directeur sportif (contrairement aux années précédentes), qui sait être présent et afficher une certaine force, peut faire du bien.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens