Restez connectés avec nous
Roger-Petit: «On s’est pris, une fois encore, à croire en Ibra»

Autour du PSG

Roger-Petit: «On s’est pris, une fois encore, à croire en Ibra»

Après le match face au Shakhtar Donestsk (0-3), Bruno Roger-Petit a analysé le match de Zlatan Ibrahimovic. Selon lui, l’attaquant parisien a été décevant.

« Contre le Shaktar Donetsk (0-3), on s’est pris, une fois encore, à croire en Ibra. A guetter le geste juste. Peut-il, à l’âge qu’il a, accomplir ce qu’il n’a jamais accompli : être au rendez-vous européen au plus haut du plus haut ?Convenons que Zlatan lutte contre le temps qui passe. Souvent, Ibrahimovic parait penser d’abord à lui plutôt qu’à l’équipe.Personne ne niera, par exemple, qu’il éprouve comme une sorte de réticence à servir Cavani. Y compris quand c’est le sens même du jeu. Et l’on ne peut s’empêcher de déduire que cette réticence puise son origine dans l’examen des statistiques personnelles de l’Uruguayen. Zlatan a quelques buts de retard sur Cavani, et il est patent qu’il n’aime pas ça. Mais à voir Ibra jouer, il est patent que le doute l’habite. Combien de temps me reste-t-il ? Suis-je encore le grand Zlatan ? C’est tempête sous crane. Pour le moment, elle semble handicaper le géant, l’encourageant dans ses travers égotiques. Mais si ce dernier parvenait à la déplacer en la canalisant sur l’objectif de réaliser, enfin, une épopée européenne qu’il ne s’est jamais donné la peine de concevoir, alors l’espoir Ibrahimovic deviendrait réalité. », a t-il déclaré sur son blog.

Selon cette déclaration, Ibrahimovic serait dans le doute. Cela semble peu probable, surtout quand on connait sa force de caractère. De plus, l’attaquant parisien a marqué lors des deux dernières rencontres. Surtout, il n’a aucunes raisons d’être jaloux de Cavani, il doit savoir qu’être entouré de bons joueurs l’aidera forcément dans sa quête pour la Ligue des Champions.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG