Restez connectés avec nous
Rothen désigne le retour de Leonardo au PSG comme un "échec"
©Iconsport

Autour du PSG

Rothen désigne le retour de Leonardo au PSG comme un « échec »

Jérôme Rothen, ancien milieu du Paris Saint-Germain (2004-2010) et de l’Equipe de France (13 sélections) notamment, était au micro de RMC Sport suite à la défaite parisienne mardi soir contre Manchester City (2-0, retrouvez le résumé ici) synonyme d’élimination en demi-finale de la Ligue des Champions 2020-2021 (4-1 au cumulé). L’occasion d’évoquer notamment les, selon lui, loupés du directeur sportif Leonardo depuis son retour en juin 2019.

« On ne peut pas lui reprocher les résultats depuis qu’il est revenu : une finale la saison dernière, une demie cette année, il y a une progression sur la scène européenne. Mais est-ce que la progression est due au recrutement de Leonardo ? Au fait que les joueurs respectent davantage l’écusson du Paris Saint-Germain ? Je trouve qu’il y a beaucoup de manques encore.

Rothen « un échec aussi sur le recrutement. »

C’est un échec aussi sur le recrutement : cette saison, Tuchel avait besoin d’un renfort au milieu de terrain, on lui a proposé Danilo, mais Danilo je ne sais même pas ce qu’il devient, il n’a jamais été à la hauteur. Pareil pour le remplacement de Cavani par Icardi. La sortie de Cavani laisse à désirer… La sortie de Thiago Silva n’a pas été bien gérée non plus, même si je suis d’accord sur le fait qu’il devait partir. Tous ces petits détails font qu’aujourd’hui, le retour de Leonardo est un échec. », propos relayés par Maxifoot.

Au moins, Rothen commence par rappeler qu’il n’y a pas grand-chose à reprocher sur les résultats. C’est déjà fait un marquant pour éviter, normalement, d’évoquer le moindre « échec » pour Leonardo. Certes, tout n’a pas été parfait. Et sur la demi-finale perdue, il y a encore des éléments agaçants, des améliorations attendues. Mais Paris n’aurait pas atteint la finale puis cette demi-finale s’il n’y avait pas eu des progrès dans les points évoqués par l’ancien joueurs. Il y a eu un certain sérieux, de la combativité et du respect en plus. Tout n’est pas parfait, mais Leonardo avait beaucoup à reconstruire quand il est revenu.

Quant au recrutement, Rothen a peut-être oublié que Leonardo a notamment réussi le superbe coup Keylor Navas (gardien de 34 ans) en 2019 pour une dizaine de millions d’euros. Ce dernier est indéniablement un joueur décisif dans les belles campagnes parisiennes. Pour l’été dernier, il ne faut pas oublier le contexte très particulier de la crise, ce qui a obligé à faire des tentatives. Danilo Pereira (milieu de 29 ans) est cité, il a été l’un des meilleurs joueurs du PSG contre le Bayern Munich en quart de finale alors qu’il a dû dépanner en défense centrale.

Pour ce qui est de Cavani, il n’a finalement, malgré ses grandes qualités, pas non plus fait de meilleurs parcours en Ligue des Champions (sans que ce soit forcément de sa faute) et n’a même pas voulu jouer le Final 8, Thiago Silva n’a pas voulu baisser son salaire et beaucoup voulaient qu’il parte avant qu’il fasse un grand Final 8. Encore une fois, tout n’a pas été parfait. Mais parler d’échec semble très injuste.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG