Restez connectés avec nous
Rummenigge défend le bilan d'Al-Khelaïfi et le conseille pour aider le PSG à enfin grandir
©IconSport

Autour du PSG

Rummenigge défend le bilan d’Al-Khelaïfi et le conseille pour aider le PSG à enfin grandir

L’ancien patron du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenigge, a donné une interview à L’Équipe. Il a largement évoqué Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain. Il a notamment écarté l’idée de le voir partir du PSG après l’échec en Ligue des Champions. Il a aussi botté en touche quand il a évoqué des sanctions à l’encontre du patron parisien après l’altercation avec les arbitres dans le vestiaire du Santiago Bernabeu, selon lui, c’est un président jeune et les émotions ont pris le dessus, mais cela ne doit pas altérer ce qu’il fait de bien pour le club de la capitale. Enfin, il a distillé quelques conseils au boss du PSG. Il a rappelé l’importance d’inclure le coach dans les décisions stratégiques tout en gardant l’ADN du club, mais pour Rummenigge, c’est la patience que le PSG doit acquérir et ne pas vouloir arriver trop haut, trop vite.

Rummenigge « Où était le PSG avant Nasser ? »

Nasser al-Khelaïfi doit-il quitter son poste de président ?

« En aucun cas. Où était le PSG avant Nasser ? Un club qu’il fallait chercher longtemps avant de le trouver sur la carte européenne. Lorsque le Qatar l’a repris, Paris accusait de gros soucis économiques. Depuis, il attire les plus grandes stars de la planète et il est parmi les six meilleurs au classement de l’UEFA. »

Avoir le soutien de Rummenigge est une bonne chose pour Al-Khelaïfi. C’est bien aussi dans ces périodes compliquées que des personnes extérieures viennent défendre un bilan qui a été balayé par beaucoup de suiveurs après la déroute contre le Real Madrid. Mais il ne faut pas oublier le chemin parcouru depuis 2011. Le PSG a franchi des étapes et a clairement pris de l’épaisseur dans le football européen. Rummenigge ne donne pas de leçon sur ce point, il sait le travail que représente la gestion d’un club. Le président du PSG a fait beaucoup pour Paris, il a juste besoin d’apprendre encore et de trouver la meilleure formule.

Rummenigge « Nasser est quelqu’un de rationnel, il se maîtrise. Il est toujours poli, attentionné »

Doit-il être sanctionné pour son comportement à Bernabéu ?

« J’ai été à la place de Nasser et cela ne servait à rien de perdre ses nerfs. Nasser est quelqu’un de rationnel, il se maîtrise. Il est toujours poli, attentionné, mais le foot, c’est beaucoup d’émotions. La prochaine fois que je le verrai, je lui déconseillerai de se diriger vers le vestiaire des arbitres. Il ne faut pas oublier que c’est un président de club encore jeune. »

Le comportement d’Al-Khelaïfi après la défaite contre le Real Madrid a montré que le PSG devait se remettre en question. Si le match a tourné sur une probable erreur de l’arbitre, Paris a dû sécuriser sa victoire bien avant cela ou même après en ressoudant l’équipe. L’arbitrage devient un prétexte pour ne pas se remettre en question. Après, on peut comprendre son énorme frustration, mais il doit apprendre qu’avec sa fonction, il peut aussi être celui qui va calmer tout le monde et regarder les joueurs dans les yeux pour leur dire que le contrat n’a pas été rempli. Après, comme le dit Rummenigge, le football est un sport d’émotions. Il faut donc éviter d’aller s’en prendre à l’arbitre, l’erreur a été faite, rien n’y changera. Ce que peut changer Paris, c’est le comportement de l’équipe après le but et le manque d’envie et la peur affichée sur tous les visages.

Rummenigge « Le président, le directeur sportif et le coach doivent être ensemble dans le projet« 

Dans quels domaines le PSG peut-il s’améliorer ?

« Il faut inclure l’entraîneur dans les décisions stratégiques tout en développant une philosophie de jeu qui corresponde à l’ADN du club. Le président, le directeur sportif et le coach doivent être ensemble dans le projet. Paris a besoin de continuité à tous les étages et pour y parvenir, il faut un technicien qui assure l’équilibre. Le PSG dispose de tous les ingrédients afin de devenir un club capable de marquer son époque. »

Rummenigge « Le PSG dispose d’un effectif exceptionnel mais il n’a aucune patience »

Quel est le plus gros problème du PSG ?

« Si j’ai un conseil à donner à Nasser, c’est : « sois patient ». Le PSG dispose d’un effectif exceptionnel mais il n’a aucune patience. Il faut que le PSG comprenne qu’il est tout simplement impossible de gagner la C1 du jour au lendemain, peu importent les investissements consentis. »

Le PSG est encore un club jeune et les Qataris ont voulu sauter des étapes par moment. Mais les mêmes maux réapparaissent avec pourtant des équipes et des entraîneurs différents. Il faut alors trouver le problème. Mais cela n’aura pas échappé à Rummenigge, le PSG ne fait pas assez confiance à ses entraîneurs. L’ADN du club reste encore à vérifier. Il faut un club fort qui garantisse que l’institution ne vacille pas, ou que certains joueurs ne prennent pas en otage le club avec une motivation limité. 

L’entraîneur doit avoir les clefs de la gestion de la concurrence pour concerner tout le monde. Un joueur ne peut pas être à tous les coups sur le terrain même s’il n’est pas bon. Cela fait du mal au club et l’équipe le vit mal. L’égalité dans le vestiaire doit être de mise. Mais Paris y arrivera, avec le temps. Il faut juste arrêter de penser qu’un ou deux joueurs vont tout gagner tout seul. On a vu les limites de la politique de stars. Il faut des grands joueurs, mais dans le seul but d’améliorer le collectif de l’équipe. Si un joueur n’est pas d’accord, il doit pouvoir se trouver un autre projet, ailleurs.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG