Restez connectés avec nous
Selon Nasri, il manque un vrai "patron" au PSG
©Iconsport

Autour du PSG

Selon Nasri, il manque un vrai « patron » au PSG

Face à Manchester City (2-1), ce mercredi en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain s’est incliné en livrant une prestation décevante. Sur le plateau du Canal Football Club, Samir Nasri, ancien joueur passé par le club anglais (2011-2017), désormais consultant, estime qu’il manque un patron au PSG.

Nasri «Il faut un entraîneur qui n’ait pas peur de prendre ses responsabilités»

« On ne juge pas le PSG sur la Ligue 1 mais sur la Ligue des Champions. Et surtout, contre les grandes équipes. Et contre les grandes équipes, on ne peut pas se permettre de défendre avec sept joueurs de champ, ce n’est pas possible. Et face à une équipe qui possède un collectif aussi huilé que Manchester City, les lacunes du PSG ressortent de suite.

Ce qu’il faut au PSG, c’est un patron. Il faut un entraîneur qui n’ait pas peur de prendre ses responsabilités. Avec un coach comme Guardiola, tu ne cours pas, peu importe comment tu t’appelles, tu vas sur le banc. »

Le problème pour un entraîneur au PSG, dans les conditions que connaît Mauricio Pochettino, l’actuel coach, c’est que prendre ses responsabilités peut-être de mettre l’une des trois stars de devant (Lionel Messi, Neymar, Kylian Mbappé), sur le banc. Actuellement, l’équipe est déséquilibrée, car ces joueurs-là, ne font pas assez d’efforts défensifs. Mais si Mauricio Pochettino décide de mettre l’un de ces trois joueurs sur le banc ou d’en sortir l’un d’eux durant un match, plusieurs fois de suite, il faut aussi qu’il ait le soutien de ses dirigeants. Pour qu’un entraîneur réussisse dans un club comme le PSG, il faut qu’il arrive à parfaitement manager ses stars et se les mettre à dos peut rapidement lui coûter sa place.

S’il a le soutien de ses dirigeants la situation peut aller en sa faveur, mais dans le cas inverse le coach ne fera pas long feu sur le banc. Si Pochettino ne prend pas certaines décisions tranchantes, c’est peut-être car il sent qu’il n’est pas non plus soutenu. Globalement, actuellement, il n’y a rien d’autre à faire à part trouver le bon dispositif pour équilibrer l’équipe et faire jouer le trio d’attaque ensemble. Car il est impensable pour le moment de se priver d’un de ces éléments au vu des égos, de ce qu’ils représentent, mais aussi de ce qu’ils peuvent apporter.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG