Restez connectés avec nous
Sévérac parle de la course au titre et "ne sait plus sur quel pied danser avec ce PSG"

Autour du PSG

Sévérac parle de la course au titre et « ne sait plus sur quel pied danser avec ce PSG »

La course au titre anime cette fin de saison, comme rarement ces dernières années. Le Paris Saint-Germain est moins souverain et Lille et Lyon en profitent pour être devant (avec 4 ou 1 points d’avance). De plus Monaco, est en embuscade avec seulement 2 points de retard sur Paris. Dominique Sévérac, journaliste, est revenu dans Le Parisien, sur ses doutes concernant un nouveau titre pour le PSG. Il voit trop de « fragilités » chez le champion de France en titre.

Sévérac « L’un des gros problèmes pour Marquinhos et consorts : le danger vient de partout »

« Comme le dit Marco Verratti, ‘cela commence à faire beaucoup’. Lapalissade : un champion se détermine par son nombre de victoires. Moins connu : un champion se connaît aussi par son total de défaites. Paris en compte six depuis dimanche soir, son pire bilan de l’ère QSI. Il faut remonter à l’édition 2010-2011 pour trouver trace d’une telle débandade en Ligue 1. L’un des gros problèmes pour Marquinhos et consorts : le danger vient de partout. La couronne de Paris vacille sous le poids non pas d’un gros concurrent comme Montpellier en 2012 ou Monaco en 2017 mais de plusieurs. Une qualification espérée en Ligue des champions peut conduire à de nouvelles décompressions et de nouvelles désillusions en championnat.

Sévérac « Ces quinze jours-là vont déterminer en grande partie le classement final »

C’est de la spéculation mais il existe aussi le réel. Le PSG n’a pris qu’un point sur douze possibles face aux trois premiers. Et il reste encore deux matchs face à ses concurrents directs avec le déplacement à Lyon le 21 mars et la réception de Lille le 4 avril. Ces quinze jours-là vont déterminer en grande partie le classement final. Et rien n’indique que ce sera plus dur à l’extérieur qu’au Parc. Vraiment, cette saison, on ne sait plus sur quel pied danser avec ce PSG, plein de fragilités. »

Même s’il y a des circonstances atténuantes à la saison particulière du PSG, le constat reste le même, on ne sait pas trop quoi penser de cette fin de saison. Les Parisiens ont beaucoup perdu, plus que les autres saisons et il reste encore 12 journées. Mais dans un autre temps, le PSG est en passe, avec un jeu de qualité, de se qualifier pour les 1/4 de finale de la Ligue des Champions. C’est un PSG « bipolaire », qui a les qualités, l’effectif, mais qui dans les grandes largeurs, n’y arrive plus en championnat. Est-ce dû à la motivation ? À l’absence de préparation physique en début de saison ? 

Toujours est-il que les autres clubs se sont aperçus que le roi était en délicatesse avec son football. Et comme le dit Séverac, Paris n’a pas un, comme en 2012 et en 2017, mais trois concurrents prêts à aller chercher leur part du gâteau. Il reste assez de matches pour que le PSG finisse par se rassurer, mais dans cette saison spéciale, il ne faudrait pas que ce soit une chute aux enfers pour Paris. On le sait, le PSG saura gérer une perte du titre de champion, il l’a déjà fait mais il pourrait en revanche vivre une catastrophe industrielle s’il n’est que 4e et qu’il voit la qualification en Ligue des Champions lui échapper.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG