Restez connectés avec nous
Suarez et Fabregas défendent Neymar et Messi "le football sans mémoire"
©IconSport

Autour du PSG

Suarez et Fabregas défendent Neymar et Messi « le football sans mémoire »

Le Paris Saint-Germain l’a emporté ce dimanche, 3-0 contre les Girondins de Bordeaux, comptant pour la 28e journée de Ligue 1. Cela n’a pas empêché les supporters de gronder et de montrer leur mécontentement. Parmi les joueurs fortement conspués, Neymar et Lionel Messi, attaquants de 30 et 34 ans, ont été les cibles principales. Un match compliqué pour les deux stars accusées de tous les maux parisiens après la débâcle contre le Real Madrid, 3-1, mercredi dernier en 8e de finale de la Ligue des Champions. Luis Suarez, attaquant de l’Atlético Madrid et Cesc Fabregas, ont tous les deux apportés leur soutiens, sur Twitter, aux deux attaquants parisiens, répétant que le « football a la mémoire courte ».

Suarez et Fabregas défendent Neymar et Messi "le football sans mémoire"

Suarez « Je vous aime très fort !« 

« Comme toujours le football sans mémoire. Toujours avec vous ! Je vous aime très fort ! »

https://twitter.com/cesc4official/status/1503000596072353797?s=20&t=PxDnbhH-uMLKiXVC_MLtiA

Fabregas « Toujours avec vous mes frères« 

« Le football n’a aucune de mémoire… C’est dommage. Toujours avec vous mes frères ».

Il fallait des boucs émissaires après la déroute au Santiago Bernabeu. Neymar et Messi ont été les principaux ciblés. Les supporters n’ont pas apprécié et on peut les comprendre. Le manque d’investissement à chaque match, les blessures, les bras de fer (pour Neymar). Le match contre le Real Madrid a marqué l’échec du PSG, c’est incontestable. Mais sur le jeu, Paris avait presque tout bon. Sur le mental, ils ont échoué dans les grandes lignes. Messi et Neymar, sont censés être des joueurs expérimentés, sur qui s’appuyer dans les matchs importants. Ils n’ont pas fait valoir ces atouts. Ils se sont écrasés comme les autres.

Le ras-le-bol général ne vient pas que de ce match, en Ligue 1, en Coupe de France, les joueurs ont trop marché, n’ont pas fait assez d’effort et leur leadership s’est écrasé sous la pression. On peut aussi comprendre Suarez et Fabregas, le PSG n’a pas perdu par la faute de Messi et de Neymar. Il y a plein de facteurs qui ont décidé du sort parisien. Le football n’a pas la mémoire courte. 

Ce n’est pas sur les joueurs qu’ils ont été qu’ils sont conspués, mais plus sur les joueurs qu’ils sont devenus au PSG. Les efforts n’ont pas été faits. On attendait que le PSG passe un cap avec ces joueurs qui ont tout gagné et cela n’a pas été le cas. Quand le PSG a commencé à sombrer à Madrid, on a senti aucune révolte alors que c’est aussi le rôle des grands joueurs.

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG