Restez connectés avec nous
Tarrago tacle les joueurs du PSG avec un "syndrome de la petite princesse"

Autour du PSG

Tarrago tacle les joueurs du PSG avec un « syndrome de la petite princesse »

Le Paris Saint-Germain vit une période compliquée. Irrésistible en Ligue des Champions, contre le FC Barcelone au Camp Nou (victoire 1-4, voir le résumé ici), il a montré un visage bien différent 5 jours plus tard au Parc des Princes contre l’AS Monaco (défaite 0-2, voir le résumé ici). Tous les spécialistes y vont de leur analyse et Sébastien Tarrago ne déroge pas à la règle. Sur la chaîne L’Équipe, il a livré une analyse particulière. Pour lui, les joueurs parisiens refusent le défi physique de la Ligue 1. C’est une analyse simpliste du journaliste qui va et veut faire parler. La réalité est pourtant bien plus complexe.

Tarrago « C’est-à-dire que quand ils sont en Ligue 1, il ne faut pas les toucher »

« Je trouve qu’il y a un petit peu le syndrome de la petite princesse. C’est-à-dire que quand ils sont en Ligue 1, il ne faut pas les toucher. De temps en temps, ça va trop loin évidemment et Neymar prend parfois trop de coups. Mais globalement, si on les touche, ça les agace vraiment. Mais à un moment, c’est un combat. En face, de la même manière que eux lorsqu’ils vont à Barcelone, ils sont dans un mode combatif et presque un peu guerrier, les autres c’est pareil. Il faut savoir l’accepter. »

Tarrago « C’est l’histoire des sports de contact »

« Si tu n’es pas prêt à mener ce combat, aussi peu talentueux soient-ils par rapport à toi, tes adversaires vont te marcher dessus. C’est l’histoire des sports de contact. Il y a parfois des attitudes qui ne trompent pas, genre “pourquoi tu m’as touché ? On ne fait pas partie de la même classe…” Eh bien si, vous jouez le même championnat, chacun va jouer comme il peut, avec de l’agressivité tant que ça reste dans les règles, c’est tout à fait logique. », propos relayés par Foot Radio.

C’est un débat qui revient sans cesse. Et cela est un peu gênant venant d’un journaliste qui est sensé recouper les informations sans montrer trop fort son ressenti personnel. Le PSG ne met pas toujours l’intensité, c’est vrai, mais c’est un problème multifactoriel. Le PSG vit une saison sans préparation, les joueurs ont été fortement touché par la Covid. Puis c’est un effet de cascade, sans préparation, les joueurs ont eu du mal à enchaîner, de nombreux joueurs ont subis des blessures et les adversaires sentant que le PSG n’est pas au mieux en ont profité. Voir le problème du PSG sous le seul prisme du « Syndrome de la petite princesse » est un peu irrespectueux.

Le football est un sport de contact, tout le monde s’accorde à le dire, mais pour autant il y a des règles. Les fautes liées à la frustration ne sont pas exemptes de sanctions dans les lois du football. Et les journalistes ne devraient pas défendre la thèse qui consisterait à dire qu’untel a cherché la faute et donc qu’il est responsable des coups qu’il prend. Le PSG a manqué d’idées tactiques à Monaco, il a manqué un peu de fraîcheur après un match de Ligue des Champions fort en émotion. Il a aussi manqué des joueurs importants dans ce match cadenassé par un adversaire qui a bien fermé le jeu. Il y a de nombreux angles d’attaques pour décrypter les matchs du PSG, il est parfois dommage de n’en avoir qu’un seul de la part de certains journalistes.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG