Restez connectés avec nous
Véronique Rabiot "On a dit d’Adrien qu’il était nonchalant, arrogant, ce n’est pas du tout lui"

Autour du PSG

Véronique Rabiot « On a dit d’Adrien qu’il était nonchalant, arrogant, ce n’est pas du tout lui »

Depuis plusieurs semaines, tout semble aller au mieux pour Adrien Rabiot. Le milieu de 21 ans formé au Paris Saint-Germain a pris un rôle important dans son club et a même été sélectionné pour la première fois en Equipe de France. Véronique Rabiot, son agent et sa mère, donc a été interrogée par RTL pour évoquer l’évolution de son protégé. Elle explique en quoi elle peut être un bon agent pour lui et revient sur la période où il était peu apprécié, qu’elle n’a pas pu comprendre.

« Gérer sa carrière, cela m’a semblé naturel au départ. Après, j’ai eu peur qu’il soit mal conseillé. On forme une bonne équipe. J’ai une formation de médiatrice. La négociation, c’est quand même le base du travail. Mon fils me ressemble beaucoup. Nos caractères sont proches. Il a confiance en moi et j’ai confiance en lui.

On a dit d’Adrien qu’il était nonchalant, arrogant, ce n’est pas du tout lui. Les gens ne le perçoivent pas tel qu’il est. Ce n’est pas grave, ce qui compte c’est qu’il vive sa passion. C’est dommage qu’il soit mal perçu. Je n’arrive même pas à comprendre de quoi c’est parti et comment on peut mal percevoir…

Parce qu’il était impatient ? Non, il ne l’est pas, c’est plus compliqué. En formation, il doit jouer. Il apprend son métier, il doit donc finir sa formation. Ce n’est pas de l’impatience, c’est le parcours normal d’un footballeur ».

 C’est presque comme si tout allait trop bien pour Rabiot et qu’il fallait revenir sur la période compliquée pour le plaisir qu’avoir une pensée négative. Il a été dit que le milieu parisien était nonchalant parce qu’il ne courrait pas forcément beaucoup sur le terrain. Il arrivait qu’il ne fasse l’effort défensif qu’en marchant, ce qui mettait l’équipe en difficulté. Et il jouait parfois très doucement et en tentant quelque chose de compliqué, comme si le fait de tenter un beau geste inutile était plus important que la victoire.
Quant à l’arrogance, c’est une impression qui est plutôt venue des demandes de temps de jeu et de prêt alors qu’il jouait déjà un peu plus de 30 matchs par saison à 18-19 ans. Ce qui est déjà un temps de jeu très conséquent. Il faut aussi que les autres joueurs jouent et que le PSG gagnent des matchs, des titres. On est tous d’accord pour dire qu’un jeune joueur doit être parfois sur le terrain pour apprendre. Et Rabiot a justement fait parti des joueurs qui ont en avaient régulièrement l’opportunité.
Alors peut-être que sa mère peut faire un bon agent, après tout le parcours du milieu formé à Paris est très bon, mais ses déclarations sont toujours plutôt désagréables. Ce qui arrive avec les agents, mais c’est ici plutôt répétitif.
Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG