Restez connectés avec nous
Anelka défend Mbappé "S’il avait joué face à la Finlande, il aurait fait très, très mal !"
©IconSport

Anciens

Anelka défend Mbappé « S’il avait joué face à la Finlande, il aurait fait très, très mal ! »

Sur les ondes de RMC, Nicolas Anelka, ancien attaquant du Paris Saint-Germain, s’est exprimé sur le positionnement de Kylian Mbappé, attaquant de 22 ans notamment en Équipe de France. Pour Anelka, le numéro 7 du PSG n’est pas un attaquant de pointe, il est plus un ailier. Il suggère que les joueurs doivent plus le chercher quand il fait un appel. Généralement, quand il demande le ballon, il est irrésistible.

Anelka « À chaque fois qu’il fait un appel, on doit lui donner le ballon »

« Il faut connaître le poste préférentiel de Mbappé. Pour moi Kylian n’est pas un n°9, c’est davantage un ailier gauche ou un ailier droit. Je pense qu’il peut jouer à la place d’Anthony Martial. À chaque fois qu’il fait un appel, on doit lui donner le ballon. Parce qu’on sait très bien que ses appels sont tranchants. Qui peut lui donner le ballon ? Des joueurs comme Griezmann ou Benzema. Pourquoi se priver de ça ? S’il avait joué face à la Finlande, il aurait fait très, très mal ! »

Personne ne connaît vraiment la préférence de Mbappé. Il a tendance à retourner sur son côté de prédilection pour partir de plus loin et rentrer dans l’axe ou de déborder. Sa vitesse est telle que ses appels sont souvent tranchants, laissant les adversaires hors de portée. Mais il n’est pas toujours servi. Pour Anelka, il faut le chercher systématiquement. Il va peut-être un peu loin, par exemple quand le « jeu » demande de changer de côté, ou s’il y a d’autres options. Mais c’est vrai qu’il est dommage de ne pas le lancer s’il y a l’opportunité.

Il va vite, passe souvent ses adversaires, sait parfaitement centrer ou se créer une occasion, quand il est dans cette situation, il maximise les chances de son équipe. D’ailleurs, contre l’avis de ceux qui suggèrent que l’Équipe de France jouerait mieux sans lui, Anelka rappelle qu’il aurait pu faire « très mal » contre la Finlande s’il avait été là. C’est bien de ne pas oublier ce que peut apporter un joueur juste sur une absence. Même s’il est clair qu’il faut du mieux par rapport à ses derniers matchs avec la France. Mais c’était le cas de toute l’équipe et Deschamps a justement tenté de changer de système. Reste à le revoir avec Mbappé.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens