Restez connectés avec nous
Brest/PSG - Luis Enrique en conf : psychologie, Lee, Vitinha et la solidité de Brest
©Iconsport

Club

Brest/PSG – Luis Enrique en conf : psychologie, Lee, Vitinha et la solidité de Brest

Dimanche, dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1 2023-2024, le Paris Saint-Germain (3e) affrontera Brest (5e) au Stade Francis Le Blé (coup d’envoi à 13h, diffusion sur Amazon Prime). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Luis Enrique a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. Il a évoqué le match difficile à venir contre Brest, à un horaire inhabituel pour les deux équipes. Il est aussi revenu sur l’aspect psychologique du football avant de faire l’éloge tactique et technique de Lee Kang-in et Vitinha. Il a aussi répondu à des questions sur le rôle de Gonçalo Ramos.

Luis Enrique « Je dois dire que mes deux attaquants Ramos et Kolo Muani, sont tous les deux des joueurs tops »

Ramos est un joueur qui aime bien participer au jeu qui revient beaucoup chercher les ballons. Mais il est peu utilisé par son jeu de tête est-ce que vous c’est ce que vous attendez de lui ?

Ce que vous voyez de Ramos c’est ce qu’on attend de lui l’entraîneur et le staff. On a besoin qu’il revienne dans le cœur du jeu pour laisser des espaces pour que ses partenaires puissent attaquer en profondeur. À cause du type de jeu que l’on pratique, quand il y a beaucoup d’espace, il bouge très très bien. Il est vrai qu’on n’est pas une équipe qui fait beaucoup de centres, peut-être donc qu’on ne voit pas les meilleures statistiques de Gonçalo Ramos. Mais je dois dire que mes deux attaquants Ramos et Kolo Muani, sont tous les deux des joueurs top et font un travail pour l’équipe en attaque et en défense spectaculaire. On peut rajouter des joueurs, Asensio peut jouer là, Barcola peut jouer là, Lee Kang-in peut jouer là. J’ai beaucoup d’options moi en tant qu’entraîneur et c’est une merveille.

Luis Enrique « C’est une équipe qui n’a pas perdu à la maison donc c’est une équipe qui défend très bien »

Est-ce que c’est un match piège contre Brest ?

Ce sont tous des matchs pièges mais spécialement à cause d’un horaire bizarre à 13 h. On n’a jamais joué à cette heure et je pense qu’eux non plus. Ça veut dire que ce sera difficile, il y aura des fans qui vont supporter leur équipe et c’est un match qui a toutes les conditions pour ne pas être concentré et c’est ce qu’on va essayer d’éviter. C’est une équipe qui n’a pas perdu à la maison donc c’est une équipe qui défend très bien et qui font beaucoup de centre et ils savent comment jouer. C’est une équipe très compliqué pour nous spécialement quand on vient d’un match qui nous a beaucoup motivé comme le match de Champions League. Ce sont des choses auxquelles on doit faire attention et on doit bien gérer ça.

Luis Enrique « Tous les matchs valent les mêmes points et notre objectif c’est de gérer le match de façon à ce que nous soyons meilleurs que l’autre équipe »

Comment vous allez stimuler vos joueurs dans un match un peu moins prestigieux ?

C’est la difficulté que nous avons. Heureusement c’est la difficulté que les entraîneurs avec des équipes avec 20 joueurs internationaux, nous avons. Je ne vais pas me plaindre de ça, c’est un grand plaisir d’entraîner des joueurs internationaux, mais je pense qu’il n’y a pas de doute les trois points contre Marseille ou contre une équipe de haut niveau ce sont les mêmes que contre une équipe qui est moins bien classé. Tous les matchs valent les mêmes points et notre objectif c’est de gérer le match de façon à ce que nous soyons meilleurs que l’autre équipe. On doit moins souffrir des opportunités de but de l’adversaire, c’est cela être l’entraîneur d’une grande équipe et c’est mon travail, c’est ce que j’essaie de faire. J’essaie de faire la meilleure composition pour demain avec les joueurs les plus motivés et les plus préparés pour demain. Ce sera un match très difficile j’ai vu le terrain, le stade c’est comme un stade anglais, les supporters sont très près et vont supporter leur équipe. Ce n’est pas que ce n’est pas le meilleur horaire, c’est juste qu’il n’est pas habituel, ce n’est pas une excuse et nous on doit être capable en tant qu’équipe d’être au-dessus de ces circonstances.

Luis Enrique « Dans le 21e siècle, celui qui ne travaille pas psychologiquement, […] il est en train de perdre du potentiel »

Vous avez pris le dessus mentalement sur les Milanais au dernier match. Comment on travaille l’aspect mental ?

Non, il n’y a rien de cela, nous avons été supérieurs en deuxième mi-temps mentalement vous pensez ? Et pourquoi vous dites cela ? Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on n’a pas besoin d’avoir un diplôme en psychologie ou d’avoir Joachin Valdes pour cela, un but est une injection de morale pour l’équipe qui marque. Cela va tirer vers le bas l’équipe qui souffre. Notamment une équipe qui prend un but subit un choc et peu importe comment l’équipe s’appelle et qu’ils ont un psychologue ou pas, comme psy de la NASA. Une équipe qui prend un but subit un choc pendant 5, 10, 20, 30 minutes. En échange l’équipe qui marque un but est excité et motivé à de l’envie. Les matchs de foot changent tout le temps. Pour nous le but nous a donné du moral mais ce n’est pas parce que j’ai un psychologue, cela arrive à toutes les équipes. Le fait d’avoir un psychologue cela a à voir avec le staff, c’est le psy du staff. N’importe quel joueur qui doit travailler n’importe quel aspect de manière individuelle, il travaille avec Joachin. C’est évidemment confidentiel et secret surtout si le joueur ne veut pas que cela se sache. Il n’y a pas d’autres secrets. Dans le 21e siècle, celui qui ne travaille pas psychologiquement, pour respirer et se concentrer, et essayer de voir ce que ça signifie d’être un joueur professionnel, il est en train de perdre du potentiel. Je crois que les joueurs de façon générale dans n’importe quel championnat ils font très attention à cela. Il travaille l’aspect psychologique avec ou sans professionnel.

Luis Enrique « Dans le cas de Lee nous avons beaucoup d’illusions et d’espoir parce qu’on connaît parfaitement le niveau que le joueur a »

Qu’avez-vous pensé de l’entrée de Lee Kang-in?

Le retour d’un joueur c’est toujours une bonne nouvelle, n’importe quel joueur. Dans le cas de Lee nous avons beaucoup d’illusions et d’espoir parce qu’on connaît parfaitement le niveau que le joueur a. En plus de sa qualité individuelle, il ne perd pas le ballon, il génère des supériorités grâce à ces dribbles, joueur qui a des qualités très hautes en attaque et je crois qu’il peut nous apporter beaucoup de choses, en plus de ces possibilités de jouer à plusieurs positions. Il peut jouer en tant qu’ailier droit ou gauche, intérieur excentré il peut être au milieu ou en faux neuf, pour moi en tant qu’entraîneur c’est très attirant. C’est quelque chose qu’on doit souligner, sa polyvalence peut marquer une différence.

Luis Enrique « Je crois que Vitinha à la capacité à interpréter le rôle en fonction de la position de la balle »

Vitinha à jouer à gauche puis plus dans l’axe en fin de match et on l’a senti à l’aise. Est-ce que c’est une demande de votre part ?

Non, c’est simplement que c’est un joueur pareil que Lee, il peut jouer en tant qu’ailier à l’intérieur, ou même comme pivot. Nous selon la position de la balle on doit être à un endroit ou à un autre. Vitinha il doit savoir quel espace il doit utiliser selon qu’il joue sur le côté ou plus resserré dans l’axe. Il y a d’autres aspects que je ne vais pas dire publiquement parce que ce n’est pas dans mon intérêt que les autres sachent. Je crois que Vitinha à la capacité à interpréter le rôle en fonction de la position de la balle et il peut choisir d’être plus à l’extérieur ou plus à l’intérieur. Il y a plusieurs joueurs qui peuvent jouer comme cela mais celui qu’il a le plus fait c’est lui, tout comme Warren, Fabian peut faire ça aussi, Soler aussi. Pour moi en tant qu’entraîneur ça m’ouvre un panel de possibilités très intéressant.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club