Restez connectés avec nous
Daniel Riolo appelle les dirigeants à "trancher parce que là c'est absurde"

Club

Daniel Riolo appelle les dirigeants à « trancher parce que là c’est absurde »

Alors que l’on approche de la trêve hivernale, et donc du mercato hivernal, les rumeurs chez le Paris Saint-Germain vont bon train.

En effet, le début de saison n’est pas au niveau attendu pour les Parisiens. En cause: les changements opérés cette saison (des grands départs, un nouvel entraîneur). Et à cause de prestations et résultats en dents de scie, le PSG est troisième du championnat, avec seulement 36 points, derrière Monaco (39 points) et Nice (43 points). Une place difficile à encaisser, autant pour les supporters que pour les journalistes sportifs.

Malgré la qualification en 8e de finale de Ligue des Champions (en tant que 2e du groupe à cause d’un nul contre Ludogorets…) une rumeur évoque la possibilité d’une destitution du poste d’entraîneur pour Unaï Emery.

Daniel Riolo défend Unai Emery

Aussitôt arrivée, aussitôt reparti ? Daniel Riolo n’apprécie pas le doute qui plane au-dessus de l’entraîneur parisien. Il le fait savoir en s’exprimant sur ce sujet au micro de RMC.

« Soit tu renforces l’entraîneur devant le groupe, et tu dis au groupe bougez-vous, soit tu le vires. Mais il faut trancher parce que là c’est absurde. Si tu laisses comme ça planer une sorte de doute ou d’incertitude au-dessus de l’entraîneur, tu ne places pas le club sur de bons rails […]

« C’est très compliqué quand tu as changé d’entraîneur cet été d’aller en chercher un qui va reprendre en cours de saison comme ça. La seule solution qui ressemble à quelque chose de crédible, c’est Roberto Mancini, mais on n’est pas non plus en train de parler d’un entraîneur qui a un CV extraordinaire, ou en tout cas un CV qui est meilleur que celui d’Emery.

Si c’est pour prendre Guardiola ou Ancelotti, ce genre d’entraîneurs-là c’est autre chose. Le PSG s’est déjà planté dans la gestion d’Ancelotti il y a 4 ans (Ancelotti était sur le point de se faire licencier à la même époque de l’année lors de la saison 2012/2013, ndlr). Là ils sont en train de faire pareil pour celui-là. »

Daniel Riolo: « C’est vrai que la situation n’est pas bonne »

« C’est vrai que la situation n’est vraiment pas bonne actuellement, mais tu ne peux pas gérer un problème d’entraineur de cette façon-là au bout de 4 mois. Soit tu coupes, soit tu renforces à 100% mais il faut absolument que les dirigeants soient clairs dans leurs intentions » déclare-t-il.

Après tous les changements, le PSG doit retrouver ses marques et retrouver son meilleur jeu. Pour cela, il faut du temps. 4 mois, c’est encore un peu court pour faire un bilan défintif de ce que peut apporterUnaï Emery. Même s’il y a eu des matchs décevants, on ne peut pas dire que tout a été raté. Même sans gagner, Paris a montré des choses intéressantes contre Arsenal et Nice, par exemple.

Maintenant, cela fait partie du « jeu » du football de voir les médias s’emballer assez vite (dans le positif et le négatif). Alors une fois que la presse lance des rumeurs, il faudrait que les dirigeants répondent clairement. Le fait de laisser planer le doute va juste ajouter de la pression inutile sur l’entraîneur. DE plus, cette pression sera néfaste à l’harmonie du groupe.

N’oublions pas tout de même que le PSG n’est pas si loin de la première place (3e, avec 7 points de retard sur l’OGC Nice). Il reste 20 journées de championnat, soit 60 unités à prendre. Les Rouges et Bleu ont donc encore la possibilité de remonter dans le classement après la trêve. En, le club de la capitale ne présente pas un bilan aussi catastrophique que certains le prétendent. Même s’il est clair qu’il va falloir régler les aspects où le PSG déçoit depuis le début de saison, la régularité, la capacité de réaction dans la difficulté et l’efficacité.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club