Restez connectés avec nous
Donnarumma encense "c’est très, très positif"
©IconSport

Club

Donnarumma encense « c’est très, très positif »

Gianluigi Donnarumma, gardien de 23 ans du Paris Saint-Germain, s’est exprimé sur son entraîneur Christophe Galtier sur le site du club. Il assure que le nouveau coach entretient une « bonne relation avec tout le monde ». Il explique aussi les attentes liées au changement de système.

Donnarumma « Nous échangeons en permanence avec l’entraîneur »

« Il y a aussi eu l’arrivée d’un nouveau staff ! Comment se sont passées ces premières semaines ensemble ?

C’est très, très positif. Nous échangeons en permanence avec l’entraîneur, il a une excellente relation avec tout le monde, il parle à tout le monde et je pense que c’est la chose la plus importante. Et puis on travaille très bien, défensivement, tactiquement, donc nous sommes très heureux de l’arrivée de l’entraîneur et du staff technique.

Donnarumma « Le coach aime beaucoup le pressing haut »

Cette arrivée est aussi synonyme de changements de systèmes, avec cette défense à trois devant toi ! Concrètement, qu’est-ce que ça change pour un gardien ?

Le coach aime beaucoup le pressing haut, donc je dois bien couvrir les espaces, mais j’avais déjà travaillé là-dessus avant, donc il n’y a pas de problème. Nous travaillons ensemble avec la défense et pour être en harmonie tous ensemble et essayer quand nous perdons le ballon, de le récupérer dès que possible. Tout va bien, on travaille bien. La défense à trois change quelques petites choses, mais nous devons juste mettre en place quelques détails. Nous sommes bien partis pour que ça fonctionne. »

Donnarumma ne va pas dire que cela se passe mal avec le nouvel entraîneur, mais on peut croire en sa sincérité. Galtier est un fin communicant et il est en train de montrer cette qualité à son vestiaire. L’interrogation était plutôt sur la capacité de Galtier à bien faire jouer ses hommes, là encore, Donnarumma est dithyrambique sur la méthode.

Il reconnait aussi que le nouveau système requiert des ajustements par rapport à une défense à 4 comme l’année dernière. Il doit sortir et couvrir en cas d’ouverture pour l’adversaire. C’est aussi peut-être pour cela que le PSG a préféré Donnarumma à Keylor Navas, 35 ans, qui a plus de mal sur la couverture du terrain, ce qui oblige les défenseurs à jouer plus bas.

Le PSG doit essayer de récupérer la balle haute, et cela peut poser un problème en cas de contre. Donnarumma et la défense doivent encore trouver les ajustements nécessaires mais ils sont sur la bonne voie. La confiance règne en tout cas du côté du nouveau numéro 1 au poste de gardien de but.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club