Restez connectés avec nous
Galtier s'exprime sur la discipline qu'il attend cette saison et défend Neymar
©Iconsport

Club

Galtier s’exprime sur la discipline qu’il attend cette saison et défend Neymar

Christophe Galtier, s’est largement livré dans L’Équipe, sur la communication et la discipline qu’il compte mettre en place cette saison. Il rappelle qu’il faut s’adapter aux joueurs, mais assure qu’il aura la même exigence avec tous les joueurs sous ses ordres. Il a évoqué aussi son contrat qu’il passera avec les joueurs, afin d’ériger des règles pour tous. Il a aussi pris la défense de Neymar, attaquant de 30 ans.

Galtier « Ma manière de préparer les matches et d’aborder mon groupe sera différente à Paris »

« « Dans « Nice-Matin », Andy Delort expliquait que vous ne pourriez pas avoir « les mêmes mots » ni faire les « mêmes choix » dans le vestiaire du PSG…

Il a raison. Je pense que j’ai cette capacité à m’adapter. À Nice, j’avais de jeunes joueurs, avec beaucoup de qualité, mais il fallait être souvent derrière eux, insister sur des principes, des détails. Évidemment que ma manière de préparer les matches et d’aborder mon groupe sera différente à Paris. Comme ce que j’ai fait à Nice était différent de ce que j’ai fait à Lille (2017-2021).

Galtier « On doit avoir la même exigence pour les uns et les autres »

Autrement dit, on ne traite pas de la même manière Nicolas Pépé, Andy Delort, Lionel Messi et Kylian Mbappé ?

On doit avoir la même exigence pour les uns et les autres. Mais bien évidemment qu’on ne peut pas manager de la même manière un jeune joueur talentueux, un autre qui fait une grande saison et des joueurs du profil de Messi, Neymar ou Mbappé. »

Évidemment, sa communication ne sera pas la même au PSG. Il a des joueurs accomplis, un septuple Ballon d’Or et des joueurs qui ont remporté de nombreuses Ligue des Champions. Il doit s’adapter pour faire passer son message. Mais cela ne veut pas dire qu’il doit être moins exigeant, il y a des manières de dire les choses pour que le groupe soit uni autour d’un objectif commun. L’expérience de ses joueurs peut le servir et c’est aussi une bonne chose, le partage. Il faudra scruter la gestion des premières décisions critiques, mais Galtier l’a dit, il veut de l’écoute et de la communication, il ne souhaite pas « passer en force ».

Galtier « On ne passe pas en force. Jamais »

« En conférence de presse, vous avez insisté sur le fait que vous ne feriez « pas de compromis ». Mais être à la tête d’un tel vestiaire, n’est-ce pas l’art de faire des compromis, parfois ?

Quand j’ai dit qu’il ne peut pas y avoir de compromis, c’est dans l’idée que tout le monde doit penser à l’équipe, bien travailler pour l’équipe. Au très, très haut niveau, les équipes s’expriment de cette manière. Après, on ne passe pas en force. Jamais. Notre travail, avec mon staff, avec Luis (Campos), c’est d’amener l’équipe sur ce qu’on veut voir d’elle. Je dois aussi m’appuyer sur leur vécu – que je n’ai pas -, pour les amener là où je veux. Et là où je veux, je suis sûr que c’est là qu’ils veulent aller aussi. »

L’idée, c’est que tout le monde à un objectif commun : tout gagner. C’est assez clair. En partant de ce point de vue là, les joueurs et l’entraîneur peuvent très bien s’entendre. Si les résultats suivent et que les matchs soient agréables à voir, Galtier sera suivi sans broncher.

Mais pour faire cela, il faut des règles communes, que certains ne se sentent pas lésés par d’autres et vice et versa. Il y a un cap commun important, il est donc nécessaire de maintenir une exigence commune. Galtier est ambitieux et possède un groupe de grande qualité, ce qui peut aider à la réalisation de grandes choses.

Galtier « (Il coupe.) Mais pourquoi Ney ? »

« Mais au quotidien, est-ce vraiment possible de ne pas faire de compromis ? Si demain, Neymar arrive en retard à l’entraînement…

(Il coupe.) Mais pourquoi Ney ?

Parce que cela lui est arrivé la saison passée.

Mais cela arrive dans tous les vestiaires.

Galtier « Il y aura des choses négociables, d’autres non négociables »

Mais à Paris, l’écho n’est pas le même qu’à Saint-Étienne, Lille ou Nice.

C’est vrai. Cela a un écho international. (Il marque une pause.) Il y aura des règles de vie qui seront mises en place, que je vais présenter au groupe. Il y aura des choses négociables, d’autres non négociables. J’échangerai avec les joueurs car il faut tenir compte des obligations extra-sportives des joueurs, mais des règles bien précises devront être respectées. Ils devront s’engager. Et, quel que soit le joueur, s’il n’a aucune raison valable pour ne pas les respecter, il se mettra seul à l’écart. Cela va se faire naturellement. On n’est pas à l’armée non plus. Je ne prendrai jamais une décision sans tenir compte de l’avis des uns et des autres. Le plus important est que je sois suivi par mon président et ma direction sportive. »

Le cas Neymar fait débat, mais pour Galtier, il n’y en a pas. Il veut avancer avec les meilleurs. Ici, il prend la défense du brésilien, c’est aussi une bonne chose pour l’avenir. Le brésilien a pu se sentir mal-aimé et Galtier pourrait créer une relation de confiance et même plus avec lui pour aller à la guerre ensemble et prouver à tout le monde qu’ils se trompent. Galtier peut jouer sur la hargne de Neymar afin de le pousser vers les sommets. C’est ce que l’on souhaite. Les règles ne seront pas érigées pour Neymar mais bien pour tous les joueurs. C’est l’osmose globale qui est visée tout en continuant à discuter.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club