Restez connectés avec nous
Georges "rendre le plus bel hommage aux victimes", "on aura besoin des gens"

Actu Féminin

Georges « rendre le plus bel hommage aux victimes », « on aura besoin des gens »

A la veille de la réception d’Örebro pour le 8e de finale retour de la Ligue des Champions féminine, Laure Georges, défenseur du Paris Saint-Germain, s’est exprimé sur ses sentiments et l’importance de ce match quelques jours après les attentats de Paris.

Comment on prépare un match dans un contexte si déchirant ?

« On reste concentrées. On sait que c’est une période difficile, elle l’est pour tout le monde, mais la meilleure manière de se préparer, c’est de rester concentrées sur l’événement et bien évidemment de garder cette force pour être prêtes pour le match. Afin de rendre le plus bel hommage aux victimes et aux gens touchés, car on l’est également. »

Mercredi, il s’agira du premier match de football organisé à Paris depuis les attentats. Avez-vous une appréhension particulière ?

« Si je dois faire passer un message aux gens : je sais que c’est difficile de retourner dans les stades et qu’ils ont peur. C’est normal, c’est tout à fait normal. On aura besoin d’eux, parce qu’on va jouer demain. On va jouer demain (elle insiste). On aura besoin des gens. Je peux comprendre que certains ne viennent pas mais si certains ont l’âme et envie de nous encourager, on aura besoin d’eux. On ne peut pas s’arrêter car si on s’arrête, c’est donner raison à ces gens qui font du mal. Ceux qui ont le cœur et le courage qu’ils viennent, ça nous fera du bien. »

Des propos très justes tenus par Georges, avec un état d’esprit irréprochable. Aussi difficile que cela puisse être, il faut continuer à vivre, sortir, faire du sport, afin de ne pas laisser ceux « qui font du mal » prendre du terrain et de l’emprise sur nos vies.

Espérons que les supporters seront nombreux demain pour cette rencontre très importante, avec une victoire parisienne à la clef.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Actu Féminin