Restez connectés avec nous
Lyon/PSG - Galtier en conf : Verratti/Vitinha, Neymar, capitanat et l'équilibre d'équipe
@Iconsport

Club

Lyon/PSG – Galtier en conf : Verratti/Vitinha, Neymar, capitanat et l’équilibre d’équipe

Dimanche, dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1 2022-2023, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera l’Olympique Lyonnais (5e) au Parc OL (coup d’envoi à 20h45, diffusion sur Amazon Prime). A 2 jours de cette rencontre, le coach parisien Christophe Galtier a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer le duo Verratti/Vitinha, Neymar et l’équilibre qu’il apporte. Mais aussi le capitanat de Marquinhos dont il est fier et d’Hugo Ekitike qui doit encore progresser pour être au niveau de l’exigence du PSG.

Galtier « Je suis satisfait de l’association de Marco et de Viti »

Verratti et Vitinha joue beaucoup. Est-ce qu’ils ne vont pas finir par s’épuiser ?

Je suis satisfait de l’association de Marco et de Viti. Ce sont des joueurs avec beaucoup d’activités et de volume. Par rapport au jeu que je souhaite voir de mon équipe dans le cœur du jeu. Il est vrai que quand on constate qu’on défend moins tous ensemble, ce sont des garçons qui peuvent être en difficulté. Il y a d’autres milieux possibles, d’autres associations possibles, on peut jouer à trois milieux dans certains matchs ou en cours de match pour permettre d’avoir une meilleure et peut-être plus de jeu dans la transition. Ce sont des joueurs qui ont beaucoup enchaîné, même si Marco, le dernier match, n’a pas joué la totalité. Il est sorti assez tôt dans certains matchs en prévision de l’enchaînement des matchs. Je n’ai pas encore pris ma décision définitive, à savoir de quelle manière comment va être constitué le milieu de terrain demain soir.

Galtier « Tout le monde est bien et tout le monde a envie de jouer ce match-là »

Les trois devants ont paru émoussés. Comment vous pensez changer la donne dans ce match contre Lyon ? Est-ce qu’il y aura du turnover, est-ce que ça, c’est possible ?

Oui, j’ai utilisé ce terme après le match. Et après avoir échangé et avoir revu le match, échanger avec les uns et les autres, je pense, c’est un fait que le voyage qui a été un très long voyage avec beaucoup d’heures d’avion. Avec deux heures de bus, la chaleur, il y a eu l’humidité très très importante. On a eu 10/12 minutes très intéressantes, puis on a eu une grosse demi-heure où nous avons été en grande difficulté. Mais de manière générale, en ayant revu le match, évidemment en revoyant, on voit à certains moments un bloc équipe complètement coupé en deux, mais aussi beaucoup d’erreurs techniques très hautes sur le terrain. C’est peu habituel, vraiment pas habituel. Sur des situations de but ou à l’approche de la surface de réparation.

Est-ce que c’était lié à la fatigue, à la configuration de jeu, le terrain sûrement, il y a tout ça. Mais par contre en seconde période, en ayant parlé avec les joueurs à la pause, et en ayant modifié certaines positions sur le plan défensif, on a eu une équipe quand même beaucoup moins coupé en deux. Surtout les joueurs offensifs qui ont été décisifs. C’est là le paradoxe de ce juste équilibre parce que Haïfa aurait pu gagner 2 – 0 à un moment. Quelle aurait été l’issue du match. Par contre, on a des joueurs qui à tout moment peuvent être décisifs et ils l’ont été sur ce match en étant buteurs et passeurs.

À savoir quelle équipe on aura demain à Lyon, on a encore 24 heures pour bien analyser tout cela. Il me semble qu’après les échanges que j’ai eus avec mes joueurs, tout le monde est bien et tout le monde a envie de jouer ce match-là. C’est un grand rendez-vous.

Galtier « Non, en aucun cas, je n’ai pensé enlever le capitanat à Marquinhos »

Marquinhos est en difficulté, on le sent moins bien dans ce système. Au niveau du capitanat, est-ce que vous avez songé à le destituer ? Sergio Ramos peut-être ?

Non, en aucun cas, je n’ai pensé enlever le capitanat à Marquinhos. Ça fait 10 ans qu’il est au club, c’est un joueur important du club, il connaît tout à la fois du club, du championnat, il a cette capacité à pouvoir échanger avec l’arbitre, les arbitres aussi besoin d’échanger. Donc en aucun cas, je n’ai pensé lui retirer le capitanat. Sur la capacité d’être un bon capitaine, il est irréprochable, il sait quand il doit parler, il sait à quel moment il doit intervenir, il sait à quel moment il peut venir me voir, pour venir me partager avec moi et certains points de vue, non pas de manière individuelle, mais de manière collective.

Comment on peut aménager nos temps de récupération, nos semaines. Il est un très bon relais pour moi, après sur le terrain. Il y a évidemment le capitaine, mais aussi d’autres joueurs comme vous me donnez l’exemple de Sergio, évidemment que dans le vestiaire, il n’y a pas qu’un relai. Sergio fait partie de ces relais-là comme Kimpembe, Marco, Kylian. Tout le monde participe à la vie du groupe et à l’histoire du match. En aucun cas, je n’ai pensé enlever le brassard à Marquinhos

. Sur ces prestations, je suis un peu surpris de votre analyse et je ne la partage pas totalement, il doit assimiler un nouveau système comme d’autres. Il est un élément important, c’est celui qui a le ballon le plus souvent dans les pieds, c’est un très bon relanceur, il est propre dans son jeu. Le fait de l’avoir positionné dans l’axe avec le débat, est-ce que ça doit être Sergio dans l’axe ou est-ce que ça doit être Marqui dans l’axe, j’ai toujours privilégié d’avoir de la vitesse sur le défenseur central axial pour donner la couverture à droite et à gauche.

Galtier « Ney est celui qui donne le meilleur équilibre parce qu’il a cette caractéristique-là’

Pour revenir sur l’équilibre de l’équipe. Pour simplifier les choses, quand les trois offensifs se replient, l’équipe est très forte et presque injouable. Dès qu’on est un peu en deçà, l’équipe est en difficulté. Il y a une sorte d’alternance comme ça qui doit s’organiser entre eux, est-ce que vous organisez entre vous cette alternance ? Est-ce que vous leur parler ou est-ce que vous les laissez libres avec leur intelligence de jeu s’organiser dans cette alternance d’efforts qui ont le sait bien n’est pas dans leur préférence de jeu.

Ils ont tous les trois, un vécu du très haut niveau et ils ont cette capacité encore de match de prendre des décisions sur le terrain. Très souvent, et notamment à la mi-temps évidemment que je demande au trois un investissement et notamment sur les trois, on s’aperçoit rapidement que Ney est un joueur qui peut avoir ce meilleur repli défensif, cette volonté aussi d’être dans un milieu à trois avec les deux autres. Kylian maintient toujours une grosse pression sur la défense adverse.

Quand vous êtes défenseur et que vous avez Kylian qui rôde, c’est un point de fixation important et on l’a vu notamment sur le match d’Haïfa, c’est face à face avec le gardien, le match peut changer rapidement de physionomie. Quant à Léo il a un registre totalement différent, il est toujours très très bien placé quand l’équipe est en difficulté. Quand vous donnez le ballon à Léo, il est très rarement perdu et très rapidement ça enclenche une attaque. Mais pour être plus précis, évidemment, Ney est celui qui donne le meilleur équilibre parce qu’il a cette caractéristique-là.

Galtier « Ce que j’ai découvert ici évidemment je ne l’avais jamais vu auparavant’

À quoi ça ressemble en logistique un déplacement du PSG et est-ce que ça ressemble à vos anciennes expériences ?

Non, en aucun cas. Il y a une très grosse organisation pour moi parfaite, je la découvre. L’effectif du PSG est composé de joueurs de classe mondiale, une grosse exposition sur le plan mondial, il y a beaucoup de sécurité autour partout où on va. Comme cette semaine à Haïfa, mais aussi en France dans les hôtels, dans les aéroports. De ce fait-là, on est obligé de protéger le groupe. Les joueurs sont énormément sollicités, ils ne peuvent pas répondre à tout.

Par exemple à Haïfa quand on est arrivé à l’hôtel tard, en fin de journée, il devait y avoir 300 personnes en France, c’est pareil, partout les gens viennent pour avoir une photo, un autographe, un sourire, une poignée de main. Et évidemment, cela génère beaucoup de personnes dans le déplacement. Après au niveau de l’intendance, on est très pointu sur le matériel, tout ce qu’on doit ramener pour que les joueurs se préparent du mieux possible et qu’ils récupèrent le plus rapidement possible après un match. En termes de récupération active, en termes de récupération sur le plan des kinés, sur le froid, sur l’alimentation. Ce que j’ai découvert ici évidemment je ne l’avais jamais vu auparavant.

Galtier « Il est aujourd’hui à un niveau exceptionnel (Verratti) »

Marco Verratti est-il en train de vivre l’un de ses meilleurs moments ?

C’est très difficile de répondre à cette question. Marco ça fait 10 ans qu’il est dans notre championnat et j’ai cet énorme privilège d’entraîner Marco parce que pour moi, il est un des meilleurs milieux de terrain en Europe. Il a pu avoir des passages à vide bien sûr, des blessures qui ont pu le tenir éloigné des terrains et quand Marco est éloigné des terrains, l’équipe n’est pas du tout la même.

On est arrivé ici, il est à un niveau incroyable, il est très important dans notre jeu, dans la manière de jouer, dans l’utilisation du ballon, dans la connexion qu’il peut avoir avec les défenseurs et les joueurs offensifs. Il a un autre atout, c’est un joueur qui est très présent à la récupération du ballon et à la perte du ballon. Il est aujourd’hui à un niveau exceptionnel.

Galtier « Très rapidement, il (Ekitike) aura beaucoup, beaucoup plus de temps de jeu »

Que vous pensez des premières semaines d’Hugo Ekitike?

Hugo est un joueur avec un potentiel incroyable. Il est arrivé avec une petite gêne musculaire, il découvre que c’est le très haut niveau. Il lui a fallu pas mal de séances pour trouver ses repères dans le jeu. Être aussi en connexion avec l’animation offensive. Il est très bon dans les séances. Je lui ai déjà dit que les bonnes périodes vont arriver très rapidement.

Il travaille beaucoup que ce soit devant le but ou sur le plan athlétique. Il travaille beaucoup pour l’équipe, il essaie aussi de se perfectionner sur le plan technique, parce qu’il faut qu’il ait automatiquement cette connexion avec ses partenaires. Très rapidement, il aura beaucoup, beaucoup plus de temps de jeu.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club