Restez connectés avec nous
M. Louis-Dreyfus : « Pas les moyens de rivaliser avec le PSG »

Autour du PSG

M. Louis-Dreyfus : « Pas les moyens de rivaliser avec le PSG »

Face au Paris Saint-Germain et à l’AS Monaco, il est très difficile pour l’Olympique de Marseille de rivaliser, financièrement et donc sportivement. Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l’OM, le sait et s’est exprimée à ce sujet sur le site officiel du club phocéen.

« C’est toujours un plaisir pour moi de venir voir jouer l’Olympique de Marseille. Dès que mon agenda le permet, je m’organise pour être présente pour supporter les joueurs. C’est un des sujets de conversation les plus importants à la maison. A Paris, le résultat a été bien sûr décevant, même si l’OM s’est bien battu, mais tout le monde sait qu’il est difficile de rivaliser avec le PSG en ce moment. Son budget est 4 fois supérieur au nôtre. Il est logique que cette équipe domine le championnat de France. (…) Les supporters, je les comprends. Ils veulent une grande équipe qui puisse jouer le titre chaque année. Ce sont des passionnés dans une ville qui respire le football et qui souhaitent voir leurs couleurs flotter sur les stades les plus prestigieux d’Europe. Je comprends moins, en revanche, les observateurs qui critiquent notre club sur ce point. Eux ont peut-être moins de mémoire. Quand Robert a repris l’OM, le club était au bord du dépôt de bilan. Il a agi en véritable mécène en injectant des sommes énormes pour sauver l’Olympique de Marseille et lui redonner le standing qu’il mérite. Vu ce que représentait le club à ses yeux et à ceux de notre famille, je n’ai pas hésité une seconde avant de poursuivre son œuvre et je continue de supporter l’OM avec mon cœur et des moyens considérables. Mais, je ne suis pas Robert et je n’ai pas ses possibilités financières pour imiter les investissements des actionnaires parisiens et monégasques qui sont “hors normes” au regard de la réalité économique du football français. N’importe quel gestionnaire vous le confirmerait, il serait insensé de vouloir rivaliser sur ce terrain avec des investisseurs qui s’appuient sur les fonds colossaux d’un Etat ou profitent d’une fiscalité beaucoup moins lourde que celle pratiquée en France pour tous les clubs du foot », a déclaré la femme de Robert Louis-Dreyfus, elle qui n’a absolument pas l’intention de vendre l’OM.

« Croyez-moi. Non. Car aujourd’hui, il n’existe aucun candidat crédible capable de s’engager à la hauteur de nos concurrents, a-t-elle expliqué. Et je ne céderai pas le club à quelqu’un qui fait des promesses qu’il ne puisse pas tenir. Ce serait un coup fatal porté au club et j’aime trop l’Olympique de Marseille pour m’en désengager en mettant son avenir en péril. On peut toujours rêver d’un actionnaire plus “généreux”. Mais il ne faut pas oublier tous les efforts que Robert et moi avons consentis dans ce domaine. Par conséquent et au regard des investissements « hors normes » consentis par deux de nos concurrents, je n’ai pas les moyens d’entrer dans une telle logique de surenchère. Il doit être clair pour tout le monde que mon investissement dans l’OM est déjà très important et que l’on ne peut pas espérer plus de moi dans cette situation : chaque euro que je dépense pour l’OM vient des réserves limitées de ma famille et non des caisses du groupe dont mon mari était le dirigeant. Sachant cela, il n’est pas question de faire n’importe quoi. J’ai une responsabilité vis-à-vis de mes fils.» 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG