Restez connectés avec nous
Marquinhos souligne l'état d'esprit d'équipe du PSG qui permet de bien lancer la saison
©Iconsport

Club

Marquinhos souligne l’état d’esprit d’équipe du PSG qui permet de bien lancer la saison

Contrairement à l’an passé, le Paris Saint-Germain réalise un début de saison parfait en Ligue 1 avec 8 victoires en autant de matchs. Déçus d’avoir leur titre leur échapper l’an passé pour un point seulement, les Parisiens ont entamé cette saison avec un très bon état d’esprit accompagné d’une certaine réussite dans les moments difficiles. Interrogé sur le site officiel du PSG, le capitaine brésilien et défenseur central Marquinhos (27 ans) a livré son sentiment sur ce début de parcours tant sur le point national qu’européen.

Marquinhos « Il faut se dire que si on arrive à le gagner, il va faire une grosse différence en fin de saison. »

« C’était important de bien redémarrer en Ligue 1?

Oui, c’était un défi. Quand tu es un compétiteur, tu dois tout de suite te mettre en condition pour gagner à nouveau. En début de saison, on s’est dit que cette année, il ne fallait pas faire les mêmes erreurs que l’année dernière parce qu’on a finis deuxièmes à cause d’un petit point. Et c’est le genre de point qu’il faut arracher en début de saison, même si le match est difficile. Il faut se dire que si on arrive à le gagner, il va faire une grosse différence en fin de saison.

Les victoires à la dernière minute ?

Moi, je suis un optimiste. J’essaye toujours d’être positif, même dans la difficulté, et j’essaye de chercher les points positifs. Mais c’est vrai qu’il y a toujours des choses constructives à tirer de ce genre de situation. Déjà, il faut se dire qu’on ne rentre pas dans un match pour nous compliquer la vie. Évidemment qu’on aimerait plier le match avant, mais ce n’est pas toujours aussi évident. Moi, c’est là où je dois montrer un caractère fort et être en forme physiquement pour pouvoir, en fin de match, réussir à me montrer solide et pousser le groupe à gagner un match comme ça.

Marquinhos « Petit à petit, ces automatismes vont s’améliorer, et j’espère qu’on va pouvoir faire de belles choses. »

La recette d’une bonne saison ?

L’esprit de groupe. Je pense que c’est ce qui nous a menés de plus en plus haut dans les compétitions qu’on a disputées. Et je pense qu’il nous faudra du temps, du travail, de la solidarité et de l’humilité. Trouver aussi cette cohésion et ces automatismes sur le terrain pour qu’on puisse voir tous nos joueurs briller et faire de leur mieux sur le terrain, que l’un s’entende parfaitement avec l’autre. Petit à petit, ces automatismes vont s’améliorer, et j’espère qu’on va pouvoir faire de belles choses cette saison. »

Au même stade l’an passé, soi après 8 matchs le PSG avait déjà perdu 2 matchs (pour 6 victoires) et était premier ex-aequo avec le futur vainqueur en juin, le LOSC. Cette année, il possède 9 points d’avance sur son plus proche poursuivant, toujours un club du nord mais cette fois-ci il s’agit d’un promu, le RC Lens.

Sa participation au Final 8, édition revue et corrigée de la Ligue des Champions disputée en Aout juste avant la reprise à cause des conditions sanitaires, avait légèrement compromis ses chances d’effectuer un bon départ, tant sur l’aspect numéraire que physique avec une coupure de plusieurs mois imposée par les autorités. La finale perdue a certainement joué également sur les organismes et la capacité à récupérer ce qui a entrainé bon nombre de blessures sur toute la saison. Marquinhos l’a bien précisé, un bon début de saison est primordial et les points acquis le seront jusqu’à la fin de la saison, mieux vaut faire la course en tête que de devoir attendre un éventuel faux pas de ses adversaires.

Un recrutement intéressant, reste à laisser les automatismes se mettre en place.

Après plusieurs sessions de recrutements lourdes sur les dernières années, l’effectif s’est bien renforcé et les joueurs ont maintenant l’habitude de jouer ensemble et c’est peut-être ce qui manquait le plus au PSG depuis son rachat il y a 10 ans. De plus, les recrues arrivées sont plus que qualitatives et apportent vraiment un plus.

Par deux fois sur la dernière décennie le PSG a changé son entraîneur en cours de saison et les deux fois il a vu le titre lui échapper pour 1 petit point. Arrivé en janvier l’entraîneur argentin Mauricio Pochettino commence sa première saison avec son groupe et on peut déjà voir sa vision porter ses fruits notamment avec un nombre de buts inscrits par les milieux déjà bien plus élevés que sur les dernières campagnes.

Enfin son succès cette semaine lors de son premier gros choc européen face aux Skyblues de Manchester City, adversaire invaincu jusque-là par les Parisiens, devrait finir de souder et de créer un groupe uni, dans la victoire comme dans l’adversité. C’est tout le mal que l’on peut souhaiter aux Rouge et Bleu afin d’atteindre son objectif primaire, atteindre le toit de l’Europe footballistique et y rester. Champion mon frère !

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club