Restez connectés avec nous
Monaco/PSG - Pochettino heureux de la victoire et d'un mauvais souvenir effacé
©Iconsport

Club

Monaco/PSG – Pochettino heureux de la victoire et d’un mauvais souvenir effacé

Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est arrêté en conférence de presse après la victoire parisienne (0-2, retrouvez le résumé ici) face à l’AS Monaco ce mercredi au Stade de France en finale de la Coupe de France 2020-2021. Logiquement, le coach parisien a fait part de sa satisfaction. Il a même savouré le fait d’avoir un titre qui l’aidera à effacer un peu le souvenir de la défaite en 2003 contre Auxerre en tant que défenseur parisien.

Pochettino « Je suis fier. »

« Les finales ne se jouent pas, elles se gagnent. Aujourd’hui, on a gagné. Je pense que nous fait un très bon match, nous avons été très professionnels. Je suis content pour les joueurs, le staff, pour l’ensemble du club, et pour nos supporters, qui ne pouvaient pas être présents aujourd’hui. Je suis également fier. La dernière fois que j’ai joué ici, c’était mon dernier match en tant que joueur du PSG, 2003. C’était aussi une finale de Coupe de France, mais perdue. J’ai pu enlever ce mauvais goût que j’avais. Je suis très content d’avoir ce trophée. »

Il est logique que Pochettino soit heureux après ce match, même s’il n’a pas été spectaculaire. Comme il le rappelle, une finale doit avant tout être gagnée. La mission est donc remplie par son équipe, grâce à un match avec un collectif fort et une grande solidité. On aurait aimé voir plus d’occasions, mais c’était peut-être la meilleure façon d’aborder ce match contre Monaco compte tenu des joueurs disponibles. En tout cas, le résultat donne raison au coach parisien.

Lequel est arrivé à Paris avec un palmarès d’entraîneur vide et commence à le remplir. Il y a eu le Trophée des Champions face à l’Olympique de Marseille et maintenant cette Coupe de France. C’est un plutôt bon début, ce qui lui permet d’effacer de mauvais souvenirs. On espère qu’il pourra continuer sur les prochaines années. Peut-être dès ce dimanche à Brest lors de la 38e journée de Ligue 1. Il faudra au moins que le PSG fasse son « travail » en s’imposant, puis espère un loupé de Lille à Angers.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club