Restez connectés avec nous
Mukiele se livre et savoure son arrivée au PSG

Club

Mukiele se livre et savoure son arrivée au PSG

Dans le cadre de la vidéo My Journey, le Paris Saint-Germain a interrogé Nordi Mukiele, défenseur de 24 ans. Le jeune joueur a évoqué ses débuts, ses ambitions, sa famille et son parcours. Il s’est dit très heureux d’avoir signé au PSG et entend bien prouver que le club a fait le bon choix en le faisant venir.

Mukiele « Je me sens très, très Parisien »

(Il regarde une photo)

Cette photo, je me souviens, c’était le premier appartement où je vivais à Montreuil. Ça fait très longtemps que je vis en région parisienne et plus particulièrement à Montreuil donc revenir à Paris, je me sens très, très Parisien.

Quels sont tes premiers souvenirs avec un ballon ?

Comme mon père faisait aussi étant plus jeune, je pense que je me suis inspiré de ça et j’ai regardé beaucoup de match à la télé, c’est ce qui m’a donné envie de faire du foot quoi.

Mukiele « Je suis tombé amoureux du foot »

Tu as commencé au Paris FC à 6 ans, comment c’était ?

J’ai commencé très tôt, déjà, j’aimais bien le foot puisqu’en étant petit, j’étais déjà un petit garçon très agité. Donc ça me faisait du bien et au fur et à mesure, je suis tombé amoureux du foot et jusqu’à aujourd’hui encore.

Tu jouais au football tous les jours ?

Toute la journée à l’école aussi, après l’école aussi, à l’entraînement aussi, je jouais beaucoup au foot un peu partout.

Mukiele « Ça a été dur quand je suis arrivé à Laval puisque je n’avais plus mes repères »

À 16 ans, tu pars au centre de formation du Stade lavallois comment c’était ?

Sincèrement, au départ, on est content, mais arrivé là-bas, on est content, mais aussi triste. Moi, ça a été dur quand je suis arrivé à Laval puisque je n’avais plus mes repères. J’avais plus ma famille, j’avais plus mes amis, j’avais plus mes habitudes.

Ça a été très difficile, ne pas voir mes amis pendant peut-être 5 mois ou 6 mois, mais après, je me suis dit que si c’est ce que j’avais envie de faire, il fallait que je fasse des sacrifices. J’ai fait ces sacrifices-là et je pense qu’aujourd’hui, je suis fier de ce que j’ai pu faire, à Laval et du garçon que je suis aujourd’hui.

Tes deux petits frères sont aussi des joueurs de football ?

Il fallait que je me sépare des petits monstres qui étaient avec moi très souvent, très souvent. Mais je pense aussi que c’est ce qui fait ma force. Je pense qu’aujourd’hui, ils ont pris exemple sur moi. Mon petit frère, celui qui est au milieu, il est au centre de formation de Rennes et pour lui aussi ça n’a pas été facile.

Je l’ai rassuré là-dessus pour lui dire que moi aussi, je suis passé par là. Dans le football rien n’est facile, il faut toujours passer par des moments compliqués en étant jeune. Mais voilà, je suis très content de voir cette photo, parce que ça a été dur aussi de ne pas être avec eux (mes frères).

Vous êtes un trio inséparable ?

Ouais, on était souvent ensemble, on se chamaillait beaucoup, on se battait aussi. Maintenant, je suis très content parce qu’ils ont grandi, ils font presque ma taille. Ça n’a pas été facile, on était souvent ensemble, on l’est aussi maintenant, mais beaucoup moins.

Mukiele « Ils le savent que c’est très difficile »

Sont-ils conscients de la difficulté de ce métier ?

Ils le savent que c’est très difficile. Pour moi, ça a été compliqué. Plus petit, je lui en ai parlé avant qu’il aille là-bas et je pense qu’aussi il en a été conscient rapidement. Mais voilà, aujourd’hui, je pense qu’il est très content de ce qu’il est en train de faire. Comme je l’ai dit apparemment, il faut toujours passer par des moments compliqués dans le monde du football.

Mukiele se livre et savoure son arrivée au PSG

Nordi MUKIELE of Paris Saint Germain (PSG) during the Paris Saint-Germain Training and Press Conference at Ooredoo Center on August 19, 2022 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)

Mukiele « Le passage que j’ai eu là-bas était formidable »

En 2017, tu signes ton premier contrat pro au Montpellier HSC. Raconte-nous ?

C’est un très bon souvenir. Après Montpellier, je ne suis pas resté très longtemps, je suis resté un an et demi, mais ça a été une étape très importante dans ma carrière actuelle de footballeur puisque je passais de Ligue 2 en Ligue 1. Je pense que j’étais prêt pour passer cette étape-là et Montpellier m’a très bien accueilli parce que c’est un club qui est très famille et le passage que j’ai eu là-bas était formidable et encore aujourd’hui, je remercie aussi toutes les personnes qui travaillent actuellement encore à Montpellier et notamment le président qui m’a beaucoup aidé.

Mukiele « J’avais vu la différence de niveau entre la Ligue 2 et la Ligue 1 »

Quel souvenir gardes-tu de ton premier match ?

C’était contre Metz, je pense que j’étais rentré à la mi-temps, je ne suis pas sûr. C’était contre Metz, on avait perdu 2 – 0 ou 2 – 1. J’avais vu la différence de niveau entre la Ligue 2 et la Ligue 1 après, c’était mon premier match, je revenais un petit peu de blessure et j’ai vite vu que c’était un championnat compliqué et j’étais content d’avoir cette rigueur et c’était très bien pour moi.

Mukiele « J’ai beaucoup réfléchi avant de partir à Leipzig »

As-tu ressenti de la pression lors de ton transfert au RB Leipzig en mai 2018 ?

Non, lorsque c’est arrivé, je n’avais pas forcément ce poids-là. J’ai beaucoup réfléchi avant de partir à Leipzig. Puisque là aussi, c’est un autre monde, beaucoup plus élevé et déjà aussi de changer de pays, ça n’a pas été facile. J’ai beaucoup réfléchi, j’en ai beaucoup parlé à ma famille, mais aussi avec mes représentants et comme j’ai dit, chaque étape est importante et celle-là était difficile aussi. Mais voilà, j’ai réussi à m’adapter et à faire en sorte de m’épanouir et c’est ce que j’ai fait pendant ces quatre années à Leipzig. Encore aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir signé là-bas.

Comment as-tu vécu ton arrivée en Allemagne ?

J’ai très bien vécu, je l’ai très bien vécu, franchement, je l’ai très bien vécu. Au départ, c’était très compliqué, avec la barrière de la langue. Mais après, j’ai eu de la chance, il y avait des joueurs français, comme Dayot Upamecano et Konaté qui étaient déjà là. Ils m’ont beaucoup aidé. J’avais aussi une personne qui travaillait dans le club et qui parlait français, elle m’a beaucoup aidé et ça a été dur puisque le championnat allemand est un championnat très intense et qu’il fallait bosser encore plus. Ça a été dur au départ et par la suite lorsque j’ai su m’habituer à ce fonctionnement-là et ben, je n’avais juste qu’à profiter du moment.

Mukiele « On jouait cette compétition comme des gamins »

Avec Leipzig, tu découvres la Ligue des Champions, c’est un bon souvenir ?

Très bon souvenir. Surtout qu’on avait gagné le premier match donc c’est un très bon souvenir.

Cette compétition représentait quoi pour toi ?

Mukiele se livre et savoure son arrivée au PSG

Nordi MUKIELE of PSG during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint Germain and Nice at Parc des Princes on October 1, 2022 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Pour Leipzig, ça représentait déjà quelque chose de très très beau et grand. Puis voilà, comme tout le monde le sait, Leipzig est un club qui a été fondé récemment et découvrir la Ligue des Champions c’est quelque chose qui a été incroyable pour moi et aussi pour le club. Il l’avait connu avant que j’arrive, mais on jouait cette compétition comme des gamins.

C’était un plaisir de jouer chaque match de Ligue des champions, de jouer à fond, peu importe contre qui en jouet. Ou peu importe si on était potentiellement éliminé, mais c’était un plaisir. Étant petit, on réveille tous de jouer la Ligue des Champions, et moi, j’ai eu cette chance de la jouer très jeune, donc c’est une bonne chose.

Mukiele « C’est presque ma vie »

Tu viens d’arriver à Paris. Comment s’est passé ton retour ?

C’est presque ma vie, puisque maintenant, je serai presque tout le temps ici. Mais revenir en France déjà, j’en suis très content même si ça n’a pas été un choix facile. Puisque voilà, je me dis que je vais revenir dans mon confort, on va dire. Mais ça a été un choix difficile, mais réfléchi et aujourd’hui, je suis très content de ce que j’ai fait. Aujourd’hui, le Paris Saint-Germain est un très grand club européen, avec des joueurs de très très haut niveau. Voilà, c’est une étape, c’est une étape en plus dans ma carrière, et je suis très content de ce choix-là. De revenir à Paris, j’en suis encore plus heureux.

Mukiele « Je suis très content de mon choix »

Qu’on dit tes proches quand ils ont appris que tu signais au Paris Saint-Germain ?

Ils étaient tous contents, franchement tout le monde était content que je sois là à Paris. Mais mes premiers jours ont été un peu bizarres, parce que ça fait bizarre d’être à Paris et de dire que je vais m’entraîner chez moi et de me dire que je vais pouvoir voir ma famille et aussi mes amis. Le premier jour je ne réalisais pas vraiment, mais au fur et à mesure, j’ai réalisé que j’ai été ici. J’ai beaucoup progressé, beaucoup travaillé pour en arriver là et aujourd’hui, je suis très content de mon choix.

Mukiele « Ce sera à moi de continuer à grandir ici à Paris »

Tu reviens au bout de 15 ans. Est-ce que tu as l’impression d’être une personne différente ?

Oui, j’ai l’impression d’être une personne différente dans plusieurs points, que ce soit dans la vie de tous les jours, ou footballistique ment parlant. J’ai grandi, le fait de partir tôt de la maison, de découvrir autre chose, une nouvelle langue, un nouveau pays, de nouvelles fonctions, de nouvelles règles, ça m’a beaucoup aidé, je pense que j’avais beaucoup besoin de ça. Parce qu’étant jeune, j’étais un petit peu fou fou, on va dire.

Aujourd’hui, je pense que tout ce que j’ai fait ces dernières années, ça m’a aidé, tout m’a aidé, peu importe où je suis passé, de Laval à Leipzig. J’ai appris dans ces endroits-là et aujourd’hui ça fait deux mois à un homme différent. Je suis très content de ça. Maintenant, ce sera à moi de continuer à grandir ici à Paris.

Quels sont tes endroits préférés dans Paris ?

Oui, j’ai des quartiers préférés, on va dire que j’aime bien être dans ces endroits-là (il regarde une photo de la tour Eiffel, de l’Arc de Triomphe). Après, je me sens aussi très bien à Montreuil (rires). Mais je vais vous dire, les Champs-Élysées, la tour Eiffel aussi, je n’ai pas forcément d’endroit préféré, mais voilà, ces endroits-là, je les aime.

Mukiele se livre et savoure son arrivée au PSG

Nordi MUKIELE of PSG during the Ligue 1 Uber Eats match Paris Saint-Germain and Olympique de Marseille at Parc des Princes on October 16, 2022 in Paris, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)

C’était des endroits que tu connaissais déjà étant jeune ?

Ouais, en étant jeune, oui, en étant jeune, j’allais aussi dans ces endroits-là. Je n’y allais pas souvent, mais je les voyais quand même.

Mukiele « Ca montre que mon travail est récompensé »

Qu’est-ce que le Paris Saint-Germain évoque pour toi ?

C’est un club qui m’a fait beaucoup de mal puisque j’ai tout perdu contre Paris et ton jeune. Aujourd’hui, je suis parisien, mais forcément Paris, c’est le club de la capitale, c’est le club de là où je vis aussi. Donc d’avoir signé au Paris Saint-Germain, j’en suis très content, ça montre que j’ai beaucoup travaillé, ça montre que mon travail est récompensé. Mais le plus dur reste à venir et ce sera à moi de continuer à progresser et ne pas lâcher l’accélérateur et de continuer à avancer.

Si tu devais définir le Paris Saint-Germain en quelques mots ?

Grand, ambitieux et magique.

Mukiele « Tout donner pour ce maillot et essayer de faire le plus de bonnes choses possible »

Qu’est-ce que ça fait de porter le maillot du Paris Saint-Germain ?

Ça représente beaucoup de choses quand même, porter ce maillot-là alors que tu viens de la région parisienne et que tu viens de là où je viens, c’est quelque chose de magnifique. Je représente aussi Montreuil, et j’ai aussi beaucoup d’amis qui sont fan de Paris, donc aujourd’hui ça donne beaucoup plus envie encore pour moi, pour ma famille, pour mes amis et aussi maintenant pour les supporters parisiens. Je vais faire comme j’ai fait auparavant, tout donner pour ce maillot et essayer de faire le plus de bonnes choses possible.

Mukiele « Je suis déjà là pour aider l’équipe à atteindre ses objectifs »

Raconte-nous ton premier match au Paris Saint-Germain ?

Déjà, je ressens quelque chose de différent que quand je ne jouais pas pour Paris. Là, ça a été différent, l’atmosphère et en plus, on avait gagné le match. Quand je suis arrivé sur le terrain, j’ai regardé un peu, j’ai analysé et c’est quelque chose de très beau d’être là maintenant, aujourd’hui et j’espère faire plaisir à tout le monde avec ce maillot-là.

Mukiele se livre et savoure son arrivée au PSG  Quels sont tes objectifs au sein du Paris Saint-Germain ?

À titre personnel, comme objectif, franchement, aider l’équipe, comme tout le monde le sait aujourd’hui. Je peux jouer à plusieurs postes. Je suis déjà là pour aider l’équipe à atteindre ses objectifs et aussi d’être bon à chaque match. Et d’être performant peu importe là où on me mettra. Et si le club atteint ses objectifs, c’est que j’aurais atteint les miens aussi.

Mukiele « Si on m’avait dit 5 ans avant que j’allais être ici, je vous aurais dit non »

De tes débuts jusqu’au Paris Saint-Germain, c’est plutôt un beau parcours, non ?

Ouais franchement oui, il est très beau. Si on m’avait dit 5 ans avant que j’allais être ici, je vous aurais dit non. Mais voilà, aujourd’hui, je pense que je me sens prêt d’être dans un grand club comme le Paris Saint-Germain. Ce sera à moi de le prouver à tout le monde. Merci à vous.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club