Restez connectés avec nous
Nadia Nadim se dit prête à mettre sa "blouse blanche" et à aider
©IconSport

Club

Nadia Nadim se dit prête à mettre sa « blouse blanche » et à aider

En cette période de suspension de la saison 2019-2020 et de confinement, le Paris Saint-Germain donne des nouvelles de ses joueurs avec de petites interviews à distance menées par Ambre Godillon. Ce mardi, c’est l’attaquante de 32 ans Nadia Nadim qui a répondu à ses questions. L’occasion de notamment se dire prête à aider face à la maladie, même si elle n’oublie pas la prudence.

Nadim « Si c’est vraiment, vraiment mauvais, alors je mettrai la blouse blanche et j’irai sauver quelques personnes. »

« Si je suis en contact avec du personnel hospitalier ?

Bien sûr. Ma sœur aînée est médecin et mes deux sœurs cadettes sont infirmières. Elles travaillent donc tous les joueurs.Je veux y aller aussi. Et si la situation s’aggrave, je vais évidemment me porter volontaire. Mais je sais aussi que je dois être intelligente face à la situation. Si dans quelques semaines, nous devons reprendre l’entraînement, je ne veux pas prendre le risque d’être contagieuse. Ce serait mettre mes coéquipières en danger. C’est donc comme un équilibre. Voyons ce qui va se passer. Si c’est vraiment, vraiment mauvais, alors je mettrai la blouse blanche et j’irai sauver quelques personnes. »

Voilà un très bel état d’esprit de la part de l’internationale danoise, qui est aussi une ancienne étudiante en médecine. Elle résume assez bien la situation avec sa volonté. Il y a le souhait d’être utile, d’aider les autres, mais elle est bien obligée de faire attention compte tenu de son métier. Elle ne peut pas amener des risques à ses coéquipières. Reste donc à voir comment la situation évolue et si finalement elle juge que le mieux est d’aller aider. Ce qu’Edinson Cavani (buteur de 33 ans) a fait en Uruguay.

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club