Restez connectés avec nous
OM/PSG - Galtier en conf : Mbappé, collectif, système de jeu, pistons et Kimpembe
©Iconsport

Club

OM/PSG – Galtier en conf : Mbappé, collectif, système de jeu, pistons et Kimpembe

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 0-3 face à l’Olympique de Marseille (résumé vidéo OM/PSG) ce dimanche au Stade Vélodrome dans le cadre de la 25e journée de Ligue 1 2022-2023. Après ce match, l’entraîneur parisien Christophe Galtier (55 ans) s’est exprimé en conférence de presse. Il a évoqué Kylian Mbappé (attaquant de 24 ans) qui inscrit un doublé et égale les 200 buts d’Edinson Cavani au PSG, la performance collective, le système de jeu à 3 défenseurs et la blessure de Presnel Kimpembe (défenseur central de 27 ans).

Galtier « Il est sûrement le meilleur attaquant mondial. »

Mbappé a marqué son 200e but. Est-il le meilleur joueur du monde ?

Il vient d’égaler un beau record, celui d’Edinson Cavani pour qui on a une pensée. C’était un grand buteur du PSG.. On suppose tous que Kylian va la battre. Il est sûrement le meilleur attaquant mondial, c’est sûr. Il va vite, et tout ce qu’il fait, il le fait vite. Il joue avec beaucoup d’intensité. Il sait être présent dans les grands rendez-vous, c’est aussi le signe des grands joueurs.

Galtier « On leur dédie cette victoire. J’ai aimé la manière. Elle est aussi importante que la victoire. »

Une prestation collective aboutie ?

Oui, on a fait un vrai bon match. J’étais repassé à une organisation que l’on avait beaucoup travaillée sur les quatre premiers mois et je l’ai choisie aussi par rapport à l’analyse du match de Coupe de France que l’on avait perdu. Mbappé était important pour utiliser la profondeur, mais le rôle des pistons étaient aussi importants, également pour aller chercher l’OM haut sur le terrain. Cela avec 3 milieux pour gagner la bataille.

Ils ont été bons. Sur un plan tactique, ils n’ont pas trop reculé. Ils ont su utiliser le ballon, harceler quand il fallait. C’est une victoire importante par la manière aussi, elle doit redonner du baume au cœur à nos joueurs et à nos supporters. J’ai une grosse pensée pour nous supporters qui ont été omniprésents contre Lille et toute la semaine avec nous, notamment au Parc vendredi, même s’ils n’ont pas pu faire le déplacement. On leur dédie cette victoire. J’ai aimé la manière. Elle est aussi importante que la victoire.

Galtier « quand on gagne 3-0 à Marseille, on ne va pas inventer des choses dans les semaines qui arrivent. »

Avez-vous envie de garder ce système à trois défenseurs jusqu’au bout de la saison ?

La première idée était de repasser à trois avec Presnel Kimpembe, qui malheureusement s’est blessé rapidement et gravement. Il était important d’avoir un gaucher dans mes trois défenseurs. Mais Danilo a été très bon mais je l’ai mis à droite et Marquinhos de l’autre côté. Il faut avoir des pistons aussi disponibles. Il y avait le retour Nordi Mukiele, qui n’avait pas joué depuis six semaines et on savait qu’il allait devoir reprendre ses marques. Nuno Mendes est un piston moderne, très intense. Il a souffert physiquement.

C’est un système pour lequel nous avons construit l’effectif en début de saison. Certaines absences nous ont poussé à changer des choses. L’absence de Neymar nous a obligés à densifier le milieu de terrain. Il faut aussi des milieux qui récupèrent et projettent et Vitinha et Fabian Ruiz l’ont fait. Cela a permis à Leo Messi et Kylian Mbappé de trouver des espaces intéressants. On verra si on reste dans ce système, mais quand on gagne 3-0 à Marseille, on ne va pas inventer des choses dans les semaines qui arrivent.

Galtier « Pour le mercato, il s’est passé ce qu’il s’est passé et il n’y a pas à avoir de regrets. »

La blessure de Kimpembe donne-t-elle des regrets sur le mercato d’hiver ?

Pour le mercato, il s’est passé ce qu’il s’est passé et il n’y a pas à avoir de regrets. On va finir la saison comme ça, sans Presnel. Mais il n’y a pas que les défenseurs centraux pour installer un 3-5-2. Il y a les couloirs, il faut aussi les pistons, il y a eu des absences. Ce sont des joueurs importants dans l’animation. Il y a l’absence de Neymar aussi, il fallait compenser. Il fallait que les milieux se projettent pour libérer Marco Verratti à la ressortie de balle. Ils ont aussi réussi dans ce domaine.

Est-ce un tournant de la saison ?

C’est un moment important, surtout avec les résultats de la journée, la défaite de Monaco et le nul de Lens. Huit points d’avance, ce n’est pas négligeable. Il vaut mieux les avoir que de ne pas les avoir ! (rires)

Galtier « Ils se sont comportés comme des champions. »

Est-ce une réaction d’orgueil ?

Il ne faut pas que ce soit une réaction d’orgueil. Il faut prendre l’habitude d’être présent dans les duels, d’avoir de la détermination. C’était important que dans les défenseurs centraux ceux qui sont à droite et à gauche puissent aller chercher. Ils l’ont fait en gagnant des duels. Au très haut niveau, il faut presser, faire beaucoup d’efforts, gagner des duels.

Mes joueurs ont réalisé beaucoup d’efforts et ont été performants dans tous ces compartiments face à un adversaire qui nous avait mis en grande difficulté il y a 15 jours. Est-ce une réaction d’orgueil ou de champions ? Je ne sais pas, mais je sais que l’élimination ici en Coupe de France a été difficile. On ne pouvait pas se rattraper mais frapper un grand coup sur le championnat. Ils se sont comportés comme des champions.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club