Restez connectés avec nous
PSG/Kharkiv - Ollé-Nicolle veut "faire le même match que contre Guingamp."
©Iconsport

Club

PSG/Kharkiv – Ollé-Nicolle veut « faire le même match que contre Guingamp. »

Didier Ollé-Nicolle, entraîneur de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain depuis cet été (il a pris la place d’Olivier Echouafni), a évoqué dans des propos relayés par le site officiel du club le match de ce mercredi soir face à Kharkiv (Ukraine) dans le cadre de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2021-2022 (coup d’envoi à 18h45, diffusion sur la chaîne Youtube de DAZN). Le coach parisien a évoqué la préparation et les clefs de cette rencontre.

Ollé-Nicolle « il faut pouvoir garder tout le monde au même niveau d’intensité. »

« Comment se préparer ?

Il faut bien récupérer, parce que nous avons 4 matchs en 15 jours. Il faut gérer le groupe, entre celles qui jouent plus et celles qui ont besoin de garder le rythme, il faut pouvoir garder tout le monde au même niveau d’intensité pour aborder les matchs de la meilleure des manières. 

Quel est l’objectif ?

On prépare chaque match pour les gagner. Nous voulons gagner pour nous mettre à l’abri et nous qualifier le plus rapidement possible. C’est ce que nous avons fait en Islande, il faut aussi prendre les points demain contre Kharkov.

Ollé-Nicolle « il faudra être très vigilant. »

Comment est l’adversaire ?

C’est une bonne équipe, qui défend bas et très bien organisée. C’est une équipe de contre, elles ont mis le Real Madrid en difficulté, dans un match où il y a eu très peu d’occasion. Elles n’ont perdu que 1-0, il faudra être très vigilant, et faire le même match que dimanche contre Guingamp. »

Le PSG est dans un rythme qui n’est pas simple à gérer, mais il y a un effectif pour, normalement, enchaîner de bonnes performances. On sent d’ailleurs pour le moment que tout le groupe est concerné et une force collective se dessine au fil des matchs. Celui contre Guingamp ce dimanche (6-0) étant forcément très encourageant. Maintenant, il ne faudrait pas avoir le sentiment que tout est acquis. Il faut continuer à travailler et à tout donner sur le terrain pour s’imposer.

Les Parisiennes ont les armes pour s’imposer face à Kharkiv, mais il n’y aura rien de simple. Il faut se méfier de cette équipe qui sera sans doute prête à se battre et à profiter des éventuelles erreurs. Espérons que l’équipe d’Ollé-Nicolle saura confirmer les progrès aperçus dernièrement.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club