Restez connectés avec nous
PSG/Lorient - Galtier en conf : Ramos, Titis, milieux et mouvements
@Iconsport

Club

PSG/Lorient – Galtier en conf : Ramos, Titis, milieux et mouvements

Dimanche, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1 2022-2023, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera Rennes (5e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 17h05, diffusion sur Canal+Foot). A l’avant veille de cette rencontre, le coach parisien Christophe Galtier a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer l’importance de Sergio Ramos (défenseur central de 37 ans), le peu de temps de jeu des jeunes et leur place dans le groupe, ainsi que le retour de Nuno Mendes (latéral gauche de 20 ans) et des attaquants qui ne bougent pas assez car ils ne sont pas assez aidés par les autres joueurs.

Galtier « C’est un exemple pour tous les jeunes. »

Sergio Ramos, en quoi a-t-il été important et son avenir est il parisien ?

Il avait connu une saison dernière très difficile à cause des blessures, là il a pu bien se préparer. C’est un joueur hyper professionnel. Si vous avez un tel palmarès, c’est que vous mettez toutes les chances de votre côté. Il apporte de l’expérience, de l’exigence et de la rigueur.

C’est un joueur important. Pour son avenir, il y a des échanges et on verra ce que l’on va donner. Je suis très satisfait de saison et de ce qu’il amène sur le terrain, mais aussi au quotidien. C’est un exemple pour tous les jeunes.

Galtier « Il y a eu des opportunités, mais l’équipe était en grande difficulté. »

Pourquoi Gharbi ne joue pas plus ?

Ismaël, que j’ai découvert au fil de la saison, est un joueur percutant et offensif avec beaucoup de qualité technique. Il travaille tous les jours à l’entraînement. Après, il y a l’effectif et l’exigence de résultats. Il y a eu des absents, mais c’était dans une période difficile et c’était difficile de l’intégrer.

Il y a une grande évolution entre le joueur que j’ai découvert et celui aujourd’hui. Il a plus de maturité et de feeling avec ses partenaires, avec ce que demande le haut niveau. Il y a eu des opportunités, mais l’équipe était en grande difficulté et il me semblait difficile de lui donner beaucoup de responsabilités à ce moment.

Galtier « On a la volonté d’intégrer les jeunes. Ils sont omniprésents dans le groupe et c’est déjà bien. »

C’est plus dur de donner du temps de jeu aux jeunes dans un club comme le PSG ?

Avant de répondre, il y a aussi le fait que c’est un privilège énorme de pouvoir s’entraîner tous les jours avec des joueurs d’un niveau incroyable, qui ont un grand parcours. C’est aussi cela la progression, de pouvoir mesurer comment se préparer, comme travailler.

Ils sont aussi souvent sur la feuille de match. Ils sont pénalisés par le manque de temps de jeu, mais vivre des préparations de match, des interventions à la mi-temps, c’est un privilège. Ce sont de très jeunes joueurs.

Après, bien sûr que c’est difficile d’avoir du temps de jeu au PSG. On a la volonté d’intégrer les jeunes. Ils sont omniprésents dans le groupe et c’est déjà bien.

Galtier « On n’a pas le droit de laisser s’évaporer des points au titre de vouloir intégrer ces jeunes. »

On en fait trop sur les jeunes ? Vous voyez des choses que l’on ne voit pas, que pouvez-vous raconter pour expliquer le temps de jeu ?

Il y a la réalité du championnat, on a l’objectif d’aller chercher le titre. Par rapport à d’autres saisons, il y a eu des moments où le PSG à ce moment était déjà champion. Alors mes collègues pouvaient davantage intégrer les jeunes.

Vous êtes très nombreux à dire que les 8 points d’avance sont suffisants, mais non. On a gagné à Angers, tout le monde pensait qu’il y aurait un accrochage pour Lens ou l’OM. Mais ce n’est pas le cas, on a des poursuivants qui ont un parcours incroyable. On n’a pas le droit de laisser s’évaporer des points au titre de vouloir intégrer ces jeunes.

Galtier « le fait d’être dans le groupe, le fait de partager le quotidien avec des joueurs de classe mondiale, est un privilège. »

Ce que je vois au fil de la saison, c’est qu’ils s’imprègnent de ce que doit être un joueur du PSG, avec l’exigence, le développement tactique, mais aussi le travail avant et après la séance. Ils acquièrent de l’expérience. Evidemment que l’on a envie de jouer, que l’on se dit que l’on peut jouer. Ce que je dis ne peut pas les satisfaire.

Mais le fait d’être dans le groupe, le fait de partager le quotidien avec des joueurs de classe mondiale, est un privilège. Et des joueurs vont intégrer en cours de match l’équipe et ils seront prêts. Il y a aussi l’obligation de résultats. Bitshiabu et Zaïre-Emery ont joué. A 17 ans, de pouvoir participer à des matchs, il y a peu de clubs qui peuvent vous donner ça.

Galtier « ils doivent être alimentés par nos défenseurs et nos milieux. »

Vous avez parlé à vos joueurs des problèmes en seconde période ?

Je leur ai dis le lendemain. On ne peut pas jouer qu’une mi-temps et on doit avoir…ce n’est pas une question d’envie, mais de vouloir jouer vers l’avant, d’avoir cette envie de casser les ligner. Après avoir mené 2-0 contre Angers, on aurait dû montrer un autre visage. On a fait du pousse-ballon sans vouloir jouer vers l’avant, sans faire beaucoup d’efforts. Le plaisir doit être encore plus fort quand vous avez la mainmise sur le match.

J’ai des joueurs qui sont aussi sur un plan personnel sur des statistiques, sur des objectifs, je pense à Leo et Kylian. Mais ils doivent être alimentés par nos défenseurs et nos milieux. La 2e période d’Angers, on a très peu joué vers l’avant. Après, il n’y a plus de mouvement et cela ne devient pas agréable.

Galtier « Les attaquants peuvent faire des déplacements, mais quand le ballon n’arrive pas vous en faîtes moins. »

Les responsabilités sont celles des milieux, ou des attaquants ?

La responsabilité est aux 1er ou 2e relanceurs, à toucher les joueurs entre les lignes. Les attaquants peuvent faire des déplacements, mais quand le ballon n’arrive pas vous en faîtes moins.

Nuno Mendes est opérationnel ?

Oui. La semaine dernière, il avait une gêne qui était un peu embêtante. Depuis, il a bien travaillé et il est disponible.

Galtier « Il y a un regard sur les joueurs performants en France, mais aussi à l’international. »

Le PSG pourrait recruter en Ligue 1 plutôt qu’à l’étranger cet été ?

Le club et moi-même travaillons pour s’améliorer. Il y a un regard sur les joueurs performants en France, mais aussi à l’international. Est-ce que le PSG doit recruter forcément les joueurs de Ligue 1, on verra après le bilan et quand on aura ciblé les profils, même si c’est déjà un peu, si on regarde à l’étranger ou non.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club