Restez connectés avec nous
Galtier absent des meilleurs entraîneurs UNFP, "c'est injuste" assure Domenech
©Iconsport

Club

PSG/Rennes – Galtier maintient sa position et son discours sur les jeunes ne passe pas

Le Paris Saint-Germain s’est incliné 0-2 face à Rennes (résumé vidéo PSG/Rennes) ce dimanche au Parc des Princes dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1 2022-2023. Après ce match, l’entraîneur parisien Christophe Galtier (55 ans) s’est exprimé au micro de Prime Video. Le Français a une nouvelle fois répété que son effectif manquait d’épaisseur, avec des jeunes qui ont pu faire douter l’équipe sur ses capacités à gagner un match comme cela. Sur le match, il défend le bilan parisien, des buts logiques, compte tenu du contexte en défense et des occasions pour faire la différence, avec un grand Steve Mandanda.

Galtier « L’histoire du match, c’est quand même qu’on a pris des ballons dans le dos de notre défense »

« Quand vous préparez le match, que vous intégrez beaucoup de jeunes du centre de formation et que vos leaders défensifs ne sont pas là, on peut se demander si ça se passe mal comment on va pouvoir réagir. L’histoire du match, c’est quand même qu’on a pris des ballons dans le dos de notre défense. Ils marquent à la 45e minute et au retour des vestiaires, évidemment que c’est compliqué.

Même si on a fait des erreurs qui me paraissent malheureusement logiques avec une défense totalement recomposée, on a eu des situations favorables. Steve Mandanda a fait des arrêts importants. J’espérais qu’on puisse marquer un but pour redonner un élan à ce match-là. Malheureusement, nous n’y sommes pas arrivés ».

Il peut tout dire mais pas ça. Au coup d’envoi, l’équipe du PSG est de très haut niveau. Il n’y a que deux jeunes, dont Thimothé Pembélé, 20 ans, qui en plus est le meilleur joueur sur la première mi-temps. L’autre c’est El Chadaille Bitshiabu, 17 ans. Pour le reste, ce sont évidemment des titulaires du dernier match contre le Bayern Munich.

C’est lui qui a mis Juan Bernat, 30 ans en défense centrale, à droite… Il faut être réaliste le PSG manque de profondeur de banc, mais cela n’explique pas que l’équipe ne se batte pas plus. Comme on le dit souvent, on peut perdre mais pas en proposant cette bouillie insipide. Ne jamais faire de mise au point avec les cadres pourtant défaillants est l’une des pires choses de la communication de Christophe Galtier.

Notre vidéo pour PSG/Rennes :

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Club