Restez connectés avec nous
Rico se confie : la Ligue 1, Pochettino, le recrutement, Messi et la concurrence
©Iconsport

Club

Rico se confie : la Ligue 1, Pochettino, le recrutement, Messi et la concurrence

Sergio Rico, gardien de 28 ans du Paris Saint-Germain arrivé en 2019 en provenance du FC Séville après une saison en prêt à Fulham, a accordé une interview au média Panenka. L’Espagnol a notamment évoqué la différence entre les championnats qu’il a côtoyés, le coach Mauricio Pochettino, les arrivées durant l’été 2021, la concurrence dans les buts et sa situation.

Rico « elle s’est de plus en plus développée car de meilleurs joueurs arrivent dans la compétition. »

A quel moment j’ai décidé de quitter Séville ?

Chaque joueur qui débute dans sa ville veut tenter de nouvelles expériences. J’étais à Séville depuis quatre ans, mais je ne m’étais jamais fermé à essayer de nouvelles expériences à l’étranger. J’ai adoré l’idée d’apprendre une autre langue, de vivre une autre compétition. Mes passages en Angleterre et en France m’ont permis d’acquérir de l’expérience sur le plan personnel et professionnel.

Partir à l’étranger et m’éloigner de ma famille et de mes amis a été difficile, mais cela m’a aussi aidé à mûrir en tant que personne et en tant que joueur. Tant que vous ne sortez pas de votre zone de confort, vous ne réalisez pas la valeur et l’importance d’être chez vous.

Quelles différences entre les championnats d’Espagne, de France et d’Angleterre ?

De ces trois, l’Espagnol est le plus technique et tactique. La Premier League est plus physique, avec beaucoup de va-et-vient, ce qui la rend plus amusante. N’importe quelle équipe peut gagner n’importe quel match, peu importe que vous soyez grand ou petit. De plus, la ligue anglaise a un marketing derrière qui est impressionnant. Je le recommanderais à tous les joueurs.

Dans le cas de la Ligue 1, ces dernières années, elle s’est de plus en plus développée car de meilleurs joueurs arrivent dans la compétition, surtout maintenant que le Paris Saint-Germain amène toutes les stars. Les stades en France sont presque tous un spectacle. La plupart des équipes ont d’excellentes installations.

En tant que gardien, il y a-t-il aussi des différences entre ces compétitions ?

Les ligues espagnole et française sont assez similaires à cet égard. Dans les deux, le jeu au pied du gardien est très recherché, avec une relance élaborée et un jeu plus dans la circulation du ballon. Il y a aussi beaucoup de recherche de l’espace derrière la défense, car la plupart des équipes défendent très haut et le gardien doit parcourir plus de mètres. Ce n’est pas le cas en Angleterre.

Le jeu est plus axé sur l’attaque-défense, vous n’avez pas besoin d’être aussi conscient de ce qui se passe derrière le dos de la défense, mais vous avez besoin de plus de force physique. C’est un football plus difficile, où beaucoup de choses sont autorisées dans le jeu aérien qui ne le sont pas en Espagne et en France. Et pour participer à ces duels, vous devez bien travailler votre corps.

Rico « Il a été de notre côté et il sait à tout moment ce qu’on aime, ce qu’on pense… »

Si j’ai changé ma façon de m’entraîner depuis le début de ma carrière ?

Oui bien sûr. Tout se développe, et donc les entraînements. Les entraîneurs des gardiens sont de plus en plus préparés, ils ont plus de formation. Cela signifie que nous grandissons tous professionnellement et que nous pouvons nous adapter ensemble à ce que le football demande à tout moment.

Et comment c’est avec Pochettino ?

Il est très proche des joueurs. Il a été de notre côté et il sait à tout moment ce qu’on aime, ce qu’on pense… C’est très important, surtout maintenant avec tous ces grands noms qu’il a dans son groupe . S’il parvient à coordonner tout cela, à donner de l’amour à tout le monde et à être bien avec l’équipe, je suis convaincu que ce sera une grande année. Les joueurs que nous avons sont géniaux.

Rico « Toute l’équipe grandit car le rythme d’entraînement est très élevé, et la qualité est maximale. »

Comment j’ai vécu cet été ?

Ceux d’entre nous qui étaient déjà là l’ont apprécié comme les supporters. C’est un privilège de pouvoir profiter de ces grands joueurs chaque jour et d’apprendre avec eux. Toutes ces arrivées ont été une agréable surprise pour nous, tout comme le fait que Kylian Mbappé ait fini par rester. Maintenant, nous allons voir si nous atteignons tous les objectifs que nous nous sommes fixés, mais je suis sûr que nous allons profiter et continuer à apprendre ensemble.

C’est comment de  s’entraîner avec Neymar, Mbappé, Messi… ?

C’est incroyable. Dans tous les entraînements, je profite beaucoup. Il y a un saut de qualité impressionnant, la vitesse à laquelle le ballon circule est très élevée. Toute l’équipe grandit car le rythme d’entraînement est très élevé, et la qualité est maximale. Cela aide à développer les performances de chacun.

Rico « C’est un bon ami et cela rend la concurrence facile à vivre. »

Il y a une grande concurrence dans les buts ?

Nous avons une compétition très saine, puisque chacun connaît son rôle. Nous nous entendons bien, surtout dans mon cas. J’ai une grande amitié avec Keylor, c’est une personne incroyable. S’il est bon en tant que gardien de but, en tant que personne, il est le même ou meilleur. C’est un bon ami et cela rend la concurrence facile à vivre. En fin de compte, nous cherchons tous à tirer du même côté. Quiconque joue, nous devons être heureux, l’important est que les résultats soient là.

Quels sont mes objectifs à moyen et court terme ?

La situation est compliquée, mais par exemple ce serait très agréable d’affronter Séville. Ce serait un match très spécial, même si mon cœur serait partagé. Dans tous les cas, l’objectif numéro un est désormais que l’équipe atteigne ses objectifs et que tout se passe comme il se doit.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club