Restez connectés avec nous
Salvatore Sirigu «Ça me fait de la peine de voir Paris attaqué comme ça»

Club

Salvatore Sirigu «Ça me fait de la peine de voir Paris attaqué comme ça»

Salvatore Sirigu s’est exprimé à la suite de Italie – Roumanie sur les terribles attentas de vendredi dans lesquels le portier parisien a perdu deux amis. Celui-ci a aussi évoqué son retour dans la capitale qui sera forcément difficile.

«C’est une situation difficile à vivre, surtout pour tous ceux qui sont là-bas. Cela n’est pas différent pour moi. Je ne sais pas quels sont les mots pour parler de mon état d’esprit. Je sais que sûrement ça va être différent. Mais il n’y a rien à dire de plus. Ça me fait mal, comme à tout le monde.»

Vous allez aussi retrouver des proches. Vous avez parlé avec eux depuis vendredi ?
«Oui, c’est pour ça que je me dis que j’ai quand même envie de rentrer. J’ai envie d’être à côté de mes proches et des amis, pour être ensemble, pour en parler. Peut-être que parler ça peut enlever un poids. J’ai déjà parlé avec eux, surtout à propos de Pierre et Stéphane (Pierre Innoncenti et Stéphane Albertini, qui tenaient un restaurant près de chez lui à Neuilly et ont été tués au Bataclan, ndlr). Dans leur restaurant, il y avait 600 personnes par jour, ils avaient créé comme une famille. J’ai parlé aussi bien sûr avec des joueurs du PSG. Pour savoir où ils étaient, et leurs proches. Comme tout le monde, en fait.
Ça me fait de la peine de voir Paris attaqué comme ça. Je me sens intégré, adopté. Voir cette ville comme ça, ça fait mal.», a-t-il déclaré dans L’Equipe.
Le retour sera difficile puisque ces deux victimes étaient les amis de plusieurs joueurs du Paris Saint-Germain. Tous son touché directement ou indirectement par ces attentats, le retour au club et le premier match au Parc des Princes sera particulier pour tout le monde.
Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club