Restez connectés avec nous
Sirigu, l'une des meilleures pioches de QSI?

Autour du PSG

Sirigu, l’une des meilleures pioches de QSI?

   Depuis l’arrivée de QSI à la tête du club, le Paris-Saint-Germain a réalisé plusieurs gros transferts, comme les arrivées de Zlatan Ibrahimovic ou Thiago Silva. Mais la direction a aussi su miser sur des joueurs moins connus pour faire grandir le club, comme Salvatore Sirigu (24 ans au moment de rejoindre le club, ce qui est jeune pour un gardien), qui s’est avéré être un superbe coup réalisé par le PSG.

   Déjà, il faut se souvenir d’où vient le portier italien. Parlerme n’est certes pas un petit club, mais pas un top européen non plus. Surtout que S. Sirigu n’y a joué que deux saisons (de 2009 à 2011), après des prêts du côté de Cremonese (Serie C) et Ancône (Serie B). Pas forcément de quoi faire rêver, même s’il a bien participé à 3 matchs d’Europa League sur sa dernière année en Italie. Pour ce qui est de l’équipe nationale, S. Sirigu n’avait eu le droit qu’à 2 matchs avec la Squadra Azzura avant d’être parisien (contre 8 depuis qu’il est à Paris), un match amical contre la Côte d’Ivoire le 10 août 2010 et un match de qualification à l’Euro 2012 face à l’Estonie le 3 septembre de la même année. Pas de quoi affirmer qu’il était déjà un grand gardien international. Pourtant, il est bien l’un des premiers achats de l’ère QSI dans la capitale. Le montant de son transfert est sujet à de nombreuses rumeurs, puisque J. Pastore a été recruté peu de temps après pour 42 millions d’euros (certains affirment qu’une partie du prix de Sirigu est allé dans ce transfert), toujours-est-il qu’officiellement, le gardien italien est arrivée contre 3 millions d’euros. Il faut dire aussi qu’il sortait d’une saison où son club était la 2e pire défense du championnat, pas forcément une bonne statistique, même si l’on sait que ce n’est pas forcément à cause du goal (on a pu le voir avec Ochoa à Ajaccio).

Sirigu, l'une des meilleures pioches de QSI?

Sirigu, aux côtés de Leonardo et Sissoko, lors de sa présentation

   Et puis, il faut être honnête, peu de parisiens connaissaient vraiment S. Sirigu avant sa signature au PSG, où il a rapidement pris la place de numéro 1, promise à N. Douchez avant l’arrivée des investisseurs. Il n’a pas fallu longtemps à l’italien pour se faire connaître. Malgré quelques défauts, jeu au pied, sorties aériennes, il a su faire admirer ses réflexes et ses plongeons, lui permettant d’aller chercher des balles extrêmement difficiles. Encore plus plaisant, ce joueur sait rester discret, ne se plaint pas publiquement, et ne prend jamais toute la gloire d’une victoire, préférant souvent mettre en avant « le travail de toute l’équipe ». Travailleur sur le terrain et en dehors, Sirigu a appris le français très rapidement et n’a eu besoin que de quelques mois pour commencer à faire des interviews dans la langue du pays, un détail certes, mais cela montre une certaine implication. C’est simple, il voulait grandir et faire grandir le club en même temps, il a réussi. Bien sûr, il a commis quelques erreurs, mais rien d’impardonnables, surtout si l’on prend en compte les matchs qu’il a sauvé.

 

   D’ailleurs il a remporté le Trophée UNFP du meilleur gardien de Ligue sur les saisons 2012-2013 et 2013-2014. Il détient aussi dorénavant le record d’invincibilité en Ligue 1 pour un gardien du PSG avec 948 minutes, dépassant ainsi Bernard Lama, dont le plus longue série est de 698 minutes. Et l’italien ne compte pas s’arrêter là, comme on peut le voir en ce début de saison, avec une progression notable dans ses sorties, et un peu plus d’assurance lors de ses remises au pied. Bloqué en Nazionale par le monument G. Buffon, il est tout de même au seuil de la sélection, profitant de la moindre occasion pour briller. Un niveau qui n’a pas échappé aux dirigeants parisiens, qui ont prolongé le portier jusqu’en 2018 il y a deux jours. De son côté, S. Sirigu continue de montrer son amour pour le club qui a véritablement lancé sa carrière dans une autre dimension.

Sirigu, l'une des meilleures pioches de QSI?

Sirigu est régulièrement acclamé au Parc des Princes, par le public et ses coéquipiers

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG