Restez connectés avec nous
Tuchel "C'est le défi maintenant avant la trêve et les vacances de continuer et de ne pas se relâcher"

Club

Tuchel « C’est le défi maintenant avant la trêve et les vacances de continuer et de ne pas se relâcher »

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était en conférence de presse mardi soir après la victoire 1-4 contre l’Étoile Rouge de Belgrade dans le cadre de la 6e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Un résultat qui, combiné à la victoire de Liverpool contre Naples (1-0) permet à Paris d’être premier du groupe en plus d’obtenir la qualification. Le coach parisien était donc satisfait, mais a insisté sur l’importance des prochaines semaines.

« C’est le défi maintenant, lors des trois journées avant la trêve et les vacances, de continuer et de ne pas se relâcher durant ces trois matches, rester concentrés et sérieux. C’est nécessaire de récupérer pendant les vacances car il va y avoir beaucoup de matches durant les deux premiers mois. Nous sommes qualifiés maintenant et nous avons gagné un groupe très difficile, très serré et je suis très fier parce que l’équipe a montré des qualités nécessaires pour faire ça.

« C‘était difficile pour nous après la Coupe du Monde »

Il y avait beaucoup de pression car c’était difficile pour nous après la Coupe du Monde, sans préparation et on joue de cette façon maintenant. L’équipe a toujours montré la faim de gagner en Ligue 1 et c’est une bonne occasion pour s’améliorer. C’est notre niveau maintenant et je suis très content de ça. », propos de Tuchel relayés par CulturePSG.

Le PSG a réussi un début de saison surprenant et impressionnant compte tenu du contexte. L’arrivée d’un nouveau coach, la Coupe du Monde et quelques longues blessures, le cocktail était loin d’être parfait pour faire de bons résultats. Mais les Parisiens ont su enchaîner 14 victoires en Ligue 1 et sont maintenant qualifiés en tant que premiers pour le 8e de finale de la Ligue des Champions. Laquelle a tout de même vite montré au PSG les progrès qu’il devait faire pour avoir une chance.

Les Parisiens en ont profité pour apprendre et grandir. Maintenant, il ne faut pas gâcher cette progression en oubliant les efforts nécessaires pour gagner. Les 2 derniers matchs nuls en Ligue 1 sont oubliables compte tenu des rencontres essentielles de Ligue des Champions autour. Mais il faut maintenant reprendre la marche en avant. Le PSG doit encore progresser. Cela passe par une haute exigence et l’habitude de jouer à fond en équipe. Sans oublier qu’avoir un maximum d’avance peut être utile pour gérer autour des prochaines rencontres européennes. Le tout en utilisant tous les joueurs. Interrogé sur la mise en place d’une équipe-type, Tuchel a bien expliqué l’importance de tout l’effectif.

« On a besoin de beaucoup de joueurs. »

« Je sais que vous aimez les questions sur « trouver un onze », mais ce n’est pas une question pour moi, ce n’est pas une question de trouver un onze ou un système. C’était très facile aujourd’hui car les gars ont joué avec beaucoup de pression contre Liverpool et ils l’ont fait de façon extraordinaire. Les gars qui sont rentrés contre Liverpool ont fini le match de façon extraordinaire et c’était clair qu’ils avaient mérité de faire de match aujourd’hui encore, avec les mêmes garçons. C’était une décision, mais on a besoin de beaucoup de joueurs, 14 ou 15, de top niveau et de même niveau pour avoir de la compétition au sein de l’équipe, entre nous, afin d’être prêt à réagir à toutes les situations, si quelqu’un est blessé ou avec un carton jaune. C’est vraiment important, mais ils avaient mérité de jouer ce match, mais ils avaient montré toutes leurs qualités contre Liverpool alors qu’il y avait beaucoup de pression. »

Bien sûr, il faut choisir des titulaires pour chaque match tout le monde veut démarrer lors des affiches les plus importantes. Mais il faut savoir accepter la concurrence et mes besoins de l’équipe. Ce n’est qu’ainsi, avec un groupe de joueurs toujours prêts à se battre pour le collectif et la victoire, que le PSG peut remplir tous ses objectifs. Ce n’est pas avec 11 joueurs, mais avec un groupe, une vraie équipe. C’est aussi une leçon donnée par cette Ligue des Champions : c’est le collectif qui permet de gagner. Les joueurs ont montré dernièrement qu’ils l’ont compris et savent l’appliquer. À eux de ne pas l’oublier.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club