Restez connectés avec nous
Wijnaldum évoque sa discussion avec Pochettino et le rôle qu'il aime avoir
©Iconsport

Club

Wijnaldum évoque sa discussion avec Pochettino et le rôle qu’il aime avoir

Georginio Wijnaldum, milieu de 30 ans du Paris Saint-Germain qui a signé un contrat jusqu’en 2024 cet été suite à la fin de son aventure à Liverpool, a répondu aux questions de L’Equipe dans une interview publiée ce mardi. L’international néerlandais parle notamment de ses discussions avec le coach Mauricio Pochettino, dont celle dès de 2016 quand ce dernier était à Tottenham, ainsi que de sa place sur le terrain (retrouvez ici ses propos au sujet de son choix cet été de signer à Paris).

Wijnaldum « Je n’aime pas être bloqué à une place fixe. »

« En 2016, il m’avait expliqué comment il entraîne, le style de jeu qu’il aime, etc. Du coup, cet été notre conversation a été assez brève, en fait.

Si on a parlé de la manière dont il compte m’utiliser ?

Quand on avait parlé, en 2016, il m’avait parlé du match entre Tottenham et Newcastle où j’avais joué sur l’aile gauche d’un 4-4-2, et j’avais été bon. Il m’avait dit : “Je ne suis pas un coach qui veut installer ses joueurs à un poste fixe. Bien sûr il y a les tâches de base, mais je veux que tu te sentes libre d’apporter tout ce que tu sais faire.” Ça me convenait parfaitement. Je n’aime pas être bloqué à une place fixe.

Wijnaldum « Si je suis dans un système où je peux exprimer ces qualités et être utile à l’équipe, ça me va. »

Mon poste préféré ?

Ça dépend de la façon dont tu veux jouer. En sélection, on joue parfois avec deux milieux offensifs, parfois deux milieux défensifs. J’ai souvent joué en n° 10. À Liverpool, j’étais plutôt n° 8 (relayeur) où j’assurais l’équilibre, ou en n° 6 devant la défense. Mon point de vue, c’est que j’ai les qualités pour me projeter jusqu’au but. En sélection, j’ai marqué beaucoup de buts(26 en 82 sélections), même si je pense que ce n’est pas ma qualité première et qu’il y a des joueurs beaucoup plus doués que moi dans la finition. Mais, par mes projections, je peux provoquer beaucoup de situations dangereuses.

Pour résumer, je ne me dis pas : je veux jouer en 10, ou en 8, etc. Si je suis dans un système où je peux exprimer ces qualités et être utile à l’équipe, ça me va. »

Il a été simple pour Pochettino et Wijnadum de savoir qu’ils aimeraient travailler ensemble, puisqu’ils se connaissaient déjà. Chacun sait ce que l’autre peut faire et il y avait une volonté de collaborer. Wijnaldum peut parfaitement entrer dans le pressing et le jeu offensif rapide que le coach argentin apprécie. Tout comme ce dernier semble avoir une approche qui plaît au Néerlandais.

Lequel a une polyvalence qui est forcément un atout puisqu’il peut jouer à peu près tous les postes au milieu. Certains joueurs peuvent être perturbés par des changements, lui préfère pouvoir varier. Avoir une certaine liberté sur le terrain peut être un plus. Le tout est de respecter l’équilibre de l’équipe. Mais Wijnaldum a l’intelligence et l’altruisme pour le faire. Et il est clair qu’il serait dommage de le « bloquer » dans un rôle défensif alors qu’il a les qualités pour apporter du danger et des gestes décisifs. C’est à Pochettino de trouver la meilleure formule possible avec tous ses joueurs et compte tenu de l’adversaire. Wijnaldum offre au moins plusieurs options, comme titulaire ou remplaçant.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club