Restez connectés avec nous
PSG/Amiens - Les tops et les flops du succès impérial des Parisiens

Ligue 1

PSG/Amiens – Les tops et les flops du succès impérial des Parisiens

Le Paris Saint-Germain a fini l’année 2019 en beauté. Devant son public, les Parisiens ont étrillé les joueurs d’Amiens sur le score de 4 buts à 1. Pour leur 6e victoire de rang, les coéquipiers de Keylor Navas ont fait le boulot en étant sérieux et soudés.

Les Parisiens terminent donc l’année 2019 en finissant en tête du championnat à la mi-saison, et comptent 5 points d’avance et un match en retard sur le rival marseillais.

Retour sur ce match spectaculaire avec les tops et flops coté rouge et bleu.

Les Tops

Kylian Mbappé, le cyborg.

Et de 2. Buteur cette semaine en Coupe de la Ligue face au Mans FC, le prodige français a récidivé hier soir sur la pelouse du Parc des Princes. Le numéro 7 parisien a réalisé le match parfait en s’illustrant à 2 reprises. Clinique devant la cage de Regis Gurtner, le natif de Bondy a fait vivre un véritable calvaire à la défense amiénoise. Le numéro 7 parisien est au top de sa forme. Comme la saison passée, le français sera l’une des principales armes pour aller décrocher tous les trophées cette saison.

Neymar Junior, simplicité et efficacité.

Prestation de haut niveau du brésilien hier soir. Passeur, buteur et déclencheur des attaques parisiennes, le numéro 10 a encore une fois été au-dessus du lot. Vif et en jambes, il semble retrouver petit à petit son meilleur niveau. Sa relation avec ses coéquipiers sur le terrain semble de mieux en mieux. L’international auriverde est le détonateur de cette équipe. Le PSG aura besoin d’un Neymar au top de sa forme s’ils veulent réaliser de grandes choses cette saison.

Juan Bernat, la mobylette.

On ne cesse de le répéter, mais Juan Bernat est l’une des meilleures recrues de l’ère QSI. Arrivé en provenance du Bayern Munich à l’été 2018, l’espagnol continue d’épater les observateurs et ses supporters. Infatigable sur son côté gauche, le numéro 14 parisien a livré un match très intéressant en délivrant un magnifique centre pour Mauro Icardi. Précieux dans le domaine offensif où son entente avec Neymar saute aux yeux, mais aussi bagarreur défensivement, il est un élément indéboulonnable du système de Thomas Tuchel. C’est satisfaisant !

Mauro Icardi, mode tueur activé.

«Dès que j’ai l’occasion de marquer, je dois me mettre en mode tueur» Mauro Icardi

Et bien c’est chose faite. Comme à son habitude depuis le début de la saison, l’Argentin est redoutable devant la cage adverse. Hier soir, il a inscrit son 9eme but de la saison en championnat. Intéressant dans ses déplacements mais aussi dans le jeu dos au but, il a permis à ses compères d’attaque de se créer de multiples occasions. Le numéro 18 parisien est d’ailleurs à l’origine du premier but de Kylian Mbappé où il donne parfaitement et dans le bon tempo un ballon à Neymar.

Le dispositif parisien.

Thomas Tuchel a t-il trouvé sa formule ? Depuis la victoire à l’arrachée face à Montpellier, le coach parisien a composé son équipe en 4-4-2 à tous les matchs. Et il faut le dire, c’est pour le moment une grande satisfaction. Certes, ce n’est pas contre des grosses cylindrées européennes mais il y a des signes qui ne trompent pas.

Les Franciliens et en l’occurrence les joueurs offensifs semblent impliqués. Disciplinés et travailleurs, ils répètent les efforts et les courses afin de se montrer solides et compacts sur l’aspect défensif. Ils savent que s’ils veulent évoluer ensembles ( Mbappé, Neymar, Icardi et Di Maria) ils devront s’aider les uns et les autres et venir soutenir les milieux de terrain afin d’éviter que l’équipe ne soit coupée en 2.

On note aussi, que les joueurs de la capitale donnent l’impression d’être heureux de jouer ensemble. De bon augure pour la deuxième partie de saison où les mots « générosité » et «solidarité » seront importants.

Les Flops.

Les blessures.

Évidemment cela devient aussi une habitude au Paris Saint-Germain ces dernières saisons ; les blessures. Touché à la cuisse, Abdou Diallo a dû quitter ses partenaires dès la 2e minute de jeu pour laisser sa place à Marco Verratti.

Et à la fin du match, sur une action anodine, c’est le capitaine Thiago Silva qui a été forcé de laisser sa place à Thiho Kehrer à cause d’une blessure à la cheville.

Le but encaissé.

Autre point « noir » de la soirée parisienne est le but encaissé au milieu de la seconde période par Stiven Mendoza. Ultra dominateur dans ce match, c’est un but qui aurait pu être évité par les joueurs de la capitale.

L’année 2019, touche donc à sa fin en terminant sur une belle note. En lice dans toutes les compétitions possibles, les hommes de Thomas Tuchel attaqueront l’année 2020 par un déplacement sur la pelouse de l’ESA Linas-Montlhéry en Coupe de France. En espérant que l’année 2020 soit la saison de tous les succès pour le club de la capitale.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1