Restez connectés avec nous
PSG/OM (2-1) - Pochettino se dit fier de la victoire et l'approche du 10e titre
©IconSport

Ligue 1

PSG/OM (2-1) – Pochettino se dit fier de la victoire et l’approche du 10e titre

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 2-1 (résumé vidéo PSG/OM ici) ce dimanche face à l’Olympique de Marseille dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1 2021-2022. Après ce match très particulier et assez heurté, l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino (50 ans) s’est exprimé au micro PSG TV. L’Argentin a rappelé que les Classico ne sont jamais faciles à jouer et que la victoire, symbolique, donne en plus, 15 points d’avance sur l’adversaire du soir (second de Ligue 1). Il a aussi botté en touche au moment de parler de la rotation de son effectif, assurant qu’il essaye mais sans conviction.

Pochettino « C’est toujours difficile de jouer le Classique »

« C’est toujours difficile de jouer le Classique, mais gagner était le plus important, prendre 3 points et avoir 15 points d’écarts sur eux. C’est bien de finir la saison d’une bonne manière.

La rotation ?

Ce n’est pas facile, mais on essaye. Le plus important, c’est d’être tous ensemble, et d’essayer de jouer et développer le mieux pour le club. C’est bien maintenant de penser à récupérer, et jouer mercredi à Angers. Ce sera un match à gagner, pour nous rapprocher de notre titre. »

Le PSG a fait le boulot. Du moins comptablement. Il assure sa première place avec une avance rédhibitoire pour ses adversaires. En effet, avec 15 points d’avance sur son dauphin, Paris n’a plus que 6 matchs à jouer (18 points à distribuer). Bien sûr que la tension dans ce genre de match n’est pas facile à gérer, mais le PSG doit pouvoir faire mieux dans ce genre de match. Mais cette saison, l’équipe va le plus souvent à l’essentiel et n’a pas l’air de dominer les équipes qui jouent bien. C’est un match moyen qui est embelli d’une victoire qui vaut tout de même 3 points. 

En ce qui concerne la rotation, là encore, c’est à ne rien y comprendre. Pochettino semble se mettre en opposition avec cela. Il ne dit rien d’intéressant et cela devient frustrant, notamment quand on s’aperçoit que le PSG doit plus s’adapter aux besoins. Danilo, milieu de 31 ans, n’a pas démérité, mais Sergio Ramos aurait pu prendre sa place, dans un vrai 343 assumé. Mais avec le coach parisien, c’est décidément trop lui demander.

Pochettino « Oui, c’est symbolique, mais aussi très important »

«La victoire ?

Oui, c’est symbolique, mais aussi très important. L’ambiance n’est pas facile, mais on a 15 points d’avance, on joue pour le 10e titre de championnat du club, et c’est très important pour nous de faire l’histoire ici au Paris Saint-Germain. Et nous sommes très contents.

Je suis très fier, nous avons joué 4 Classique en un an et demi, on a gagné le Trophée des Champions, on a gagné pendant le Covid, sans les fans, à Marseille, on a gagné ici et fait un autre match nul. On en a joué 4, on a trois victoires et un match nul, et ça pour moi c’est le plus important pour être fier, pour nos supporters. Il faut essayer d’être tous en ensemble et profiter et célébrer la fin de la saison avec le 10e titre. » 

Bien sûr qu’au final, c’est symbolique. En face, c’est le rival. Il faut toujours gagner le Classicopeu-importe le jeu déployé. Mauricio Pochettino aura au moins réussi à ne pas perdre contre l’OM durant son passage. Le 10e titre est à portée de main, il ne manque presque rien. On entend la fierté, mais au moment d’analyser le jeu, on s’aperçoit que c’est un tout petit Paris qui s’est dressé devant le club marseillais. Si l’on prend en compte le contexte, c’est peut-être un mal pour un bien.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1