Restez connectés avec nous
PSG/ASSE (1-1) - Les notes: Le flop Jesé, le retour en forme de Verratti et Matuidi

Ligue 1

PSG/ASSE (1-1) – Les notes: Le flop Jesé, le retour en forme de Verratti et Matuidi

Face à une équipe Stéphanoise regroupée en défense, les Parisiens ont mis du temps à trouver la solution. Après quarante-cinq minutes assez faibles, le PSG s’est réveillé en seconde période avec notamment le repositionnement dans l’axe d’Hatem Ben Arfa et la rentrée d’Angel Di Maria. Cependant le manque de réalisme offensif et de solidité pour conserver le score a douché les espoirs de victoire. 

TRAPP (6) : Quel match frustrant pour  le portier Allemand. Très peu sollicité, il a eu deux grosses interventions à réaliser, sur la première il a été décisif avec cet arrêt miraculeux à la 26ème minute devant Saivet, mais il n’a rien pu faire sur la frappe de Béric dans les dernières secondes du match.

MEUNIER (3.5) : On attendait beaucoup de sa titularisation, et notamment son apport offensif. Même s’il a tenté sa chance de loin à la 8ème minute, il a été trop timide dans les phases offensives et n’a que très rarement créé le surnombre dans son couloir. Il n’a été sollicité qu’une fois en phase défensive, où il se fait maltraiter par Béric sur l’égalisation Stéphanoise. Décevant.

KURZAWA (4) : Pas dans un grand soir comme en témoigne sa perte de balle sur l’action de Saivet, on l’a senti émoussé physiquement. Revenant de sélection, la blessure de Maxwell a obligé Unai Emery à le titulariser, et c’est un Kurzawa en-dedans qu’on a vu ce soir. Sorti blessé à la cuisse à la mi-temps

KRYCHOWIAK (6) : Ce n’est peut-être pas le plus esthète de l’effectif Parisien mais par contre c’est du costaud. Présent dans les duels, et solide dans les impacts, le milieu Polonais a permis à son équipe une meilleure stabilité dans l’entre jeu en deuxième période.

MARQUINHOS (6) : Le retour du Brésilien en défense fait plaisir à voir et dieu sait qu’on aura besoin de lui. Peu sollicité par les rares incursions Stéphanoises, il a bien fait ce qu’il avait à faire. Pas en cause sur l’égalisation des Verts.

KIMPEMBE (6) : Que ça soit dans l’axe ou sur le côté gauche, le jeune défenseur dégage une sérénité étonnante pour son âge. Très présent dans les rares duels qu’il a eu à jouer,  on sait qu’on peut compter sur lui et on en aura bien besoin avec les blessures qui s’accumulent.

VERRATTI (6.5) : Il a été avec Matuidi le seul à jouer à son niveau en première mi-temps, on peut lui reprocher son carton jaune évitable, en espérant que ça ne redevienne pas une mauvaise habitude. Un peu moins en vue en début de seconde période, il a ensuite su relever son niveau de jeu, bien aidé par l’entrée en jeu de Di Maria notamment.

MOTTA (5) : Une première mi-temps un peu à l’image de son début de saison, timide et sans prise de risque dans son jeu. Passé en défense centrale à la pause, il n’a pas eu grand chose à faire. On regrette qu’il n’ait pas apporter un surplus sur certaines phases de jeu des Parisiens tant il n’avait personne à prendre au marquage.

MATUIDI (6.5) : plein d’envie et travailleur, c’est le Blaise Matuidi qu’on aime. A l’origine du pénalty et de quasiment toutes les offensives Parisiennes, ce rôle de piston côté gauche dans ce milieu à trois lui va comme un gant. L’une des satisfactions de la soirée.

LUCAS (5.5) : Il nous a fait un match à la Lucas, il disparaît de la rencontre pendant vingt minutes, puis sur une accélération il est capable de déstabiliser la défense, comme sa fin de match peut le montrer. Mais ce n’est pas assez pour un joueur de son talent,  il manque de régularité dans cette rencontre, même si on peut apprécier sa prise d’initiative au moment de tirer le pénalty qu’il a transformé dans le dernier quart d’heure de la rencontre.

JESE (3) : Ce n’est pas un avant-centre de métier, et cela s’est vu. Pas en jambes dés le début de la rencontre, l’Espagnol n’a pas assez pris la profondeur et n’a jamais été trouvé dans les pieds comme en témoigne son petit nombre de ballons touchés (20 en première période). Un match raté.

BEN ARFA (4.5) : Début de match très moyen pour l’ancien Niçois, avec beaucoup de pertes de balles et une nonchalance énervante. Il perd son duel face à Ruffier à la 31 éme minute qui aurait pu lancer son match. Replacé dans l’axe après la pause, il a montré à certains moments son potentiel technique et de percussion mais comme pour Lucas, ce n’est pas assez pour un joueur qui prétend à une place de titulaire.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1