Restez connectés avec nous
A son tour, Jérôme Alonso dégaine contre le PSG dans le dossier Cavani

Autour du PSG

A son tour, Jérôme Alonso dégaine contre le PSG dans le dossier Cavani

Hier soir le Paris Saint-Germain recevait l’AS Saint-Etienne en quart de finale de Coupe de France (6-1). Après effectué un important turn-over ce week-end, les titulaires ont logiquement repris leurs places. Avec ce jeu des chaises musicales, Edinson Cavani, malgré son doublé lors de la rencontre face aux amateurs de Linas-Monthléry, a regardé le début du match depuis le banc. Et pour certains, cela semble suffisant pour rouvrir le débat sur un éventuel bon de sortie lors ce mercato, à l’instar de Jérôme Alonzo. En effet l’ancien gardien du PSG (2001-2008) et des Verts (1997-2001) s’est insurgé sur l’Equipe21 contre le traitement réservé au buteur uruguayen, estimant qu’il est retenu contre son gré pour ne pas jouer.

« Ce serait bien qu’on arrête de prendre ce grand Monsieur Cavani pour un con. Tuchel le met tricard depuis un an et demi. Ça fait six mois qu’il ne débute pas, même quand l’équipe C joue. Maintenant, le PSG va lui expliquer qu’il ne peut pas finir sa carrière dignement dans un grand club européen car il a besoin de lui en coupes et dans les matchs en bois en championnat.

Si c’est tout le respect que Paris a pour un joueur qui a été exemplaire de bout en bout… J’aimerais plutôt que le PSG lui offre une sortie digne, au moins qu’il puisse choisir la fin de l’histoire. Le PSG le bloque pour lui faire jouer des matchs bidon, je trouve que c’est injuste pour lui. »

Après la sortie aussi opportuniste qu’inappropriée d’Unaï Emery sur Neymar, c’est donc au tour d’Alonzo d’emprunter cette voie. Encore une fois, on se demande si certains observateurs méritent bien ce terme. Dans ce dossier, le PSG sera forcément coupable soit en le conservant jusqu’à la fin de la saison, soit en le laissant partir pendant ce mercato. Pourtant, le joueur lui-même a toujours répété vouloir aller jusqu’au bout de son contrat et ni lui ni son entourage n’ont jamais déclaré vouloir partir.

Depuis sa blessure à la hanche survenue le 26 août et qui l’a éloigné des terrains pendant 52 jours et lui a fait raté 8 matchs, il a également été successivement touché au genou, malade puis de nouveau blessé, ratant cette fois 4 sur 21 jours. Dans le même temps, les joueurs nouvellement arrivés, Pablo Sarabia et Mauro Icardi notamment ont su gagner leur place par leur implication et leur résultat. Avec les positions quasi intouchables de Mbappé et de Neymar, n’est-il pas logique dans ce cas de moins voir le Matador sur le terrain ? Plutôt que d’invectiver le PSG et Thomas Tuchel sur le traitement réservé au meilleur buteur de l’histoire des Rouge et Bleu, il vaut mieux prendre du recul et regarder la saison dans son ensemble. Avec le nombre de matchs prévus, le club parisien aura besoin de tout son vestiaire. Il n’y a donc pas de quoi polémiquer.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG