Restez connectés avec nous
Anciens - Kebano n'a pas eu sa chance à cause de "Qatar Sports je sais pas quoi"

Anciens

Anciens – Kebano n’a pas eu sa chance à cause de « Qatar Sports je sais pas quoi »

Neeskens Kebano, joueur offensif formé au Paris Saint-Germain, a quitté la France pour aller en Belgique à Charleroi et trouver du temps de jeu. Interrogé par So Foot, il affirme qu’il aurait aimé s’imposer à Paris mais qu’il n’a pas pu, notamment à cause de l’arrivée de nouveaux investisseurs.

« J’avais 18 ans quand j’ai intégré le groupe pro en janvier 2011 et que j’ai connu ma première entrée en jeu contre Martigues. Ça s’est bien passé, j’ai même marqué un but de la tête, mais on me l’a enlevé, soi-disant parce que j’avais fait une faute. Après le match, j’avais les yeux grands ouverts…

J’entre contre le BATE Borisov en Ligue Europa, j’arrive à faire quelques gestes, c’était vraiment très bien. De là, mon nom a commencé à circuler au PSG, je suis entré contre Le Mans en Coupe de la Ligue et j’ai marqué, tout comme Bahebeck d’ailleurs. Là, je me dis : « Ouais, je suis dans le bon wagon. »

Après quelques autres apparitions, Kombouaré vient me voir avant un match contre Saint-Étienne et me dit : « Tu vas commencer ! » J’étais un peu fatigué après un match de sélection, mais je ne pouvais pas lui dire : « Coach, ça va pas trop, je préfère pas… « J’ai essayé de faire mon match, mais ça ne s’est pas bien passé, j’ai raté des choses faciles, et je suis sorti à la mi-temps sans un mot du coach. Je m’en souviendrai toute ma vie parce que j’étais sur un petit nuage, et là, je suis tombé de haut. C’était le dernier match de championnat.

Après, j’ai signé mon contrat pro et il y a eu l’arrivée de Qatar Sports je sais pas quoi, là. En fait, la première recrue sous l’air qatarie, c’est moi. Si j’aurais eu ma chance si QSI n’était pas venu ? Bien sûr, vu que dès leur arrivée, sept nouveaux joueurs ont débarqué, puis en janvier deux autres : Maxwell et Thiago Motta. J’ai encore fait deux entrées en Ligue Europa, puis je n’ai plus eu de nouvelles. Il y avait certaines stars à faire jouer et j’ai disparu de la circulation.

J’ai donc été prêté à Caen où j’ai joué milieu droit – alors que je suis soutien d’attaque – avant de me blesser. C’est à la fin de cette saison-là que je me suis dit qu’il fallait que je trouve un club qui me fasse confiance à ma vraie place.« 

Forcément, avec l’arrivée des investisseurs et le changement de dimension du club, il est devenu plus difficile de se faire une place à Paris, cela vaut pour les jeunes comme les expérimentés. Le PSG veut les meilleurs dans son équipe. D’ailleurs, Augustin a réussi à gagner du temps de jeu du haut de ses 18 ans et devrait revenir sur le terrain quelques fois cette saison.

Si Kebano n’a pas joué à sa place à Caen, c’est dommage. Il aurait pu persévérer avec d’autres prêts, à l’image de Bahebeck. C’est un choix de carrière. Difficile de dire que c’est de la faute du club ou du joueur.

On ne peut pas en vouloir à une équipe de vouloir tout gagner, ou à un joueur de vouloir jouer. Mais il faut réussir à convaincre.

Kebano est aujourd’hui à Genk et pourrait donc jouer la Ligue des Champions. Nous lui souhaitons de réussir dans sa carrière, même si elle ne sera pas au PSG.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Anciens