Restez connectés avec nous

Adversaires

Amiens/PSG – Jallet rappelle que Paris a déjà perdu qu’il n’y a « rien d’impossible »

Amiens/PSG - Jallet rappelle que Paris a déjà perdu qu'il n'y a "rien d'impossible"
©IconSport
Publicités

Christophe Jallet, arrière droit de 36 ans d’Amiens (19e) qui est notamment passé par le Paris Saint-Germain (2009-2014), était en conférence de presse ce vendredi avec notamment comme sujet le match contre le club parisien (1er) samedi au Stade de la Licorne (coup d’envoi à 17h30, diffusion sur Canal+) dans le cadre de la 25e journée de Ligue 1. L’occasion d’évoquer 

« Ils ont perdu des matchs à domicile et à l’extérieur contre des équipes sensiblement dans la même position que nous donc il faut s’en inspirer. Il y a rien d’impossible. Ce n’est pas le match en début de saison pour lequel on se dit qu’on va prendre le plus de points. Ce n’est donc que du bonus pour nous. Il faut le jouer à 200% et sans complexe. Ce sont des grands matchs et on a tous envie de les jouer. Mais il ne faut pas qu’on se mette trop de pression et passer à côté de notre match.

Jallet « on va pouvoir en tirer quelque chose. »

Une chose est sûre, c’est que je reste sur ce que j’ai dit en début de saison : il y a vraiment énormément de qualités dans ce groupe que l’on n’arrive pas à exprimer à chaque fois à 200%. Ce n’est pas sur le match de Paris qu’on va être jugé mais en tout cas, on va pouvoir en tirer quelque chose au niveau de notre état d’esprit et des valeurs qu’on va pouvoir démontrer pour s’appuyer là-dessus comme on l’a fait à Lyon et contre Monaco.« , propos de Jallet relayés par le site officiel du club amiénois.

Le message envoyé est particulièrement clair : même si le match s’annonce très difficile, il faudra donner le maximum pour faire bonne figure et avoir une chance. C’est sans doute le meilleur état d’esprit possible pour cette équipe avant de jouer contre le PSG. Avoir peur ne mène à rien et faire comme si la victoire sera probablement accessible serait dangereux. Il faut accepter la situation, c’est-à-dire que les Parisiens sont favoris.

Mais Jallet a raison de rappeler que le match n’est pas joué d’avance et que l’on a déjà vu Paris perdre dans cette situation. Surtout qu’il existe le risque d’avoir la tête un peu trop à Dortmund, avec le 8e de finale aller de la Ligue des Champions mardi prochain. En tout cas, Amiens doit donner le maximum pour avoir une chance de profiter d’un moment de bien du PSG. Sinon, cela servirait au moins à faire une performance honorable sur laquelle s’appuyer pour la suite et la quête du maintien.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Adversaires