Restez connectés avec nous
Buffon revient sur la défaite contre Manchester United "j’y repense au moins trois fois par semaine"
©Iconsport

Anciens

Buffon revient sur la défaite contre Manchester United « j’y repense au moins trois fois par semaine »

Gianluigi Buffon, gardien de 42 ans de la Juventus Turin (2001-2018, puis à partir de 2019) qui a aussi été champion du monde avec l’Italie en 2006, est revenu sur des moments marquants de sa carrière auprès de L’Équipe. Outre la belle surprise d’une signature au Paris Saint-Germain en 2019, l’Italien a évoqué un moment bien plus pénible vécu avec Paris. Il s’agit du 8e de finale retour de la Ligue des Champions 2018-2019 perdu contre Manchester United avec notamment une erreur grossière de sa part. Il explique la faille mentale qu’il y a eu et qui le hante encore, sans oublier de faire l’éloge du club parisien.

Buffon « si tu veux y arriver, tu ne peux pas lâcher, même pas une seconde. »

« Ce match, j’y repense au moins trois ou quatre fois par semaine. Cela réveille tellement de regrets. J’étais sûr que cette saison-là on serait arrivé en finale, j’en étais persuadé. Je sentais quelque chose : on arrive en finale, je ne sais pas si on la gagnera, mais on y sera. (…)

Et malheureusement, je m’impute une erreur incroyable, une erreur que, avec l’expérience que j’avais, je n’aurais pas dû faire : la sérénité, la superficialité presque, d’affronter le match retour comme si c’était une formalité. (…) Le sport, comme la vie, te fait comprendre que si tu veux y arriver, tu ne peux pas lâcher, même pas une seconde.

Buffon « Je n’ai pas eu la force ou l’énergie de percevoir qu’on préparait ce match de manière trop légère. »

Mentalement, ce soir-là, dans l’approche du match, dans la concentration, je n’ai pas été le “Gigi” habituel. Je n’ai pas eu la force ou l’énergie de percevoir qu’on préparait ce match de manière trop légère. Et peut-être pour ne pas faire le vieux lourd qui saoule tout le monde, je n’ai pas dit : ‘Oh les gars on n’y est pas, on n’a pas la bonne mentalité.’ Moi aussi, je me suis laissé prendre. (…) À la Juventus, cela ne serait pas arrivé, c’est vrai. Mais cette approche différente des événements a des avantages et des inconvénients. (…)

Parce que cette légèreté avec laquelle tu abordes les matches te donne beaucoup plus d’énergie pendant quatre-vingt-dix minutes, moins de stress. Le match aller à Manchester, par exemple, cette sensation d’une équipe tellement forte, avec tellement de caractère, seule une équipe très sereine dans son approche du match peut le faire.

Buffon « avec l’arrivée de Leonardo, qui a une culture italienne, ce type de danger a disparu. »

Il ne manque rien au PSG, croyez-moi. C’est une très grande équipe, qui peut gagner tout le temps et contre n’importe qui. Ils font partie des rares équipes qui peuvent battre tout le monde. S’il y avait une limite, c’est de prendre certaines choses pour acquises. Mais avec l’arrivée de Leonardo, qui a une culture italienne, ce type de danger a disparu. »

Un témoignage passionnant d’une légende du football qui avoue ne pas avoir été au mieux dans son approche du match et livre son analyse à froid en tentant d’être le plus juste possible. L’équipe parisienne avait en effet un grand potentiel grâce à ses qualités sportives et son match aller démontrait une certaine force et collective. Il n’était pas déraisonnable d’être confiant au moment du retour. Que ce soit du côté des joueurs ou des supporters. Mais les Parisiens n’ont sans doute pas pris le retour assez au sérieux. Manchester United a mis le maximum d’envie pour y croire et réaliser quelque chose de grand. Paris a plutôt oscillé entre une qualification qui semblait trop acquise et la peur de revivre une remontada. Un second sentiment qui est vite remonté au fil de la rencontre.

On aurait aimé justement que Buffon aide l’équipe à mieux gérer cette soirée. C’était un des grands atouts normalement avec son recrutement. Mais il n’est pas infaillible, personne ne l’est. Et il a voulu laisser vivre l’équipe avec sa mentalité, ce qui avait bien marché à l’aller. On ne peut pas trop lui en vouloir, surtout qu’il semble déjà bien assez se sentir coupable. Il y a tout de même ce regret de voir que Paris est passé à côté de ce qui aurait pu être un grand parcours à cause de quelques détails.

Le PSG n’a bien sûr pas perdu seulement à cause de Buffon. Il y a bien d’autres erreurs, des possibilités de se qualifier et la décision de siffler un penalty à la fin du match qui reste très litigieuse. Au moins, Paris a su bien grand ensuite en allant en finale de la Ligue des Champions la saison suivante. Preuve qu’il y a une vraie qualité dans l’équipe. Mais on a aussi vu sur le début de saison actuelle qu’il reste une certaine fragilité. Buffon exagère peut-être un avec le pouvoir de Leonardo. Même si son retour fait clairement du bien. Maintenant, on espère que Paris va monter en puissance pour la suite et que l’on aura le sentiment au printemps prochain que ce départ compliqué était surtout dû aux soucis physiques. Bien qu’il y ait certains points qui soient critiquables de toute façon.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Anciens