Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Cazarre à propos de Neymar « tu sens le frissons monter en toi, tu te dis ‘il m’a eu l’enfoiré’.

Cazarre à propos de Neymar "tu sens le frissons monter en toi. Tu te dis 'il m'a eu l'enfoiré'.

Samedi dernier, une grande partie du Parc des Princes a accueilli Neymar avec des sifflets pour le retour de l’attaquant de 27 ans du Paris Saint-Germain après une demande de départ et une communication désagréable. Mais le Brésilien a su rester concentré et a finalement offert la victoire à Paris contre Strasbourg (1-0, 5e journée de Ligue 1) avec un reprise acrobatique sublime à la 91e minute. De quoi amener une partie des supporters à l’applaudir, même si certains ont préféré l’indifférence ou siffler pour ensuite chanter pour Edinson Cavani (buteur de 32 ans). Une situation qui a inspiré le chroniqueur Julien Cazarre au micro de RMC Sport. Il se place en supporter parisien présent au stade (sachant qu’il est vraiment fan du PSG), toujours avec humour.

« Effectivement il nous a pissé dessus, effectivement pendant 90 minutes on l’a insulté, mais la première chose que l’on s’est dite au début du match, on se regardait et on disait ‘il va quand même pas nous faire une roulette et un but à la dernière minute’. Et c’était parfait parce que pendant tout le match il a été bien mais sans plus, c’était un match dégueulasse, on l’insultait à chaque fois qu’il avait la balle, c’était le scénario parfait et il n’y avait plus qu’à siffler la fin. Il partait sur une bronca, on l’insultait une dernière fois, il chialait, il allait devant les journaux…Et là, qu’est-ce qu’il se passe ? Diallo il pouvait pas faire comme Kurzawa et envoyer une sacoche en tribune ? Le mec fait un centre parfait, enfin pas complètement parfait. Elle arrive dans le dos. Là tu te dis, ‘il va quand même pas faire une bicyclette à la 90e minute !’ Et bah si ! Il fait une bicyclette. Et t’espères qu’elle va pas partir en tribune ou sur un photographe. Mais non, elle fait poteau rentrant !

Cazarre « On a sifflé ensuite, mais on savait que c’était foutu. »

Et le mec, il est zen, il a marqué un petit but de plus dans sa collection. Et là, ça fait 90 minutes que tu hurles ta haine et tu sens un petit frisson te parcours. Tu te dis ‘non, non, me fais pas kiffer, me fait pas ça’. Tu sens le frisson monter en toi, tu te dis ‘il m’a eu l’enfoiré’. Alors j’ai kiffé et on a applaudi comme des cons. On a sifflé ensuite, mais on savait que c’était foutu. »

Même s’il y a bien sûr de l’exagération, puisqu’il s’agit d’humour, Cazarre retransmet bien le sentiment de certains supporters après ce match. Il y a l’envie de lui en vouloir, de ne pas s’extasier face à son jeu, et puis il rappelle qu’il est un joueur exceptionnel qui peut aider le PSG. Ce qui n’excuse pas tout. Et il sera très long d’obtenir à nouveau une vraie affection au Parc des Princes. Mais si le Brésilien continue sur cette voie et se donne à fond pour l’équipe, comme il l’a promis, il devrait au moins vite s’éviter d’être suivi par les sifflets.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG