Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Classico – Fanni se méfie de Paris, Ibrahimovic n’est pas le pire

     Plus qu’une semaine entre le choc au sommet de la Ligue 1, le Clasico. Entre rivalité historique et situation au classement (1er contre 2e), le match promet de l’intensité et du spectacle. Un match dont l’OM se méfie, que Zlatan Ibrahimovic soit présent ou pas. D’ailleurs, il n’est pas le pire joueur contre qui jouer, d’après un olympien.

     C’est Rod Fanni, qui, en conférence de presse, a évoqué ce déplacement au Parc des Princes et le numéro 10 parisien.

A propos du match et du PSG – « On a souvent eu tendance à faire croire que Paris n’allait pas bien, mais quoi qu’on ne dise, Paris est là. J’aimerais bien que nous aussi, dans nos mauvais moments, on soit dans cette situation-là. C’est une équipe à ne surtout pas prendre à la légère, et il faut arrêter de croire que Paris va mal.  En terme d’efficacité et de danger, ça reste une équipe redoutable. »

Au sujet de Z. Ibrahimovic – « On connait son efficacité, et il reste un danger constant. Mais c’est vrai qu’en terme de difficulté de jeu, pour moi, il y a des joueurs plus difficiles à contenir qu’un Zlatan, qui n’a pas forcément les courses d’autres joueurs. C’est plus un joueur avec qui il faut être très attentif, plutôt qu’un joueur qui, sur le match, est plus difficile à garder. »

     Pour ce qui est du PSG, difficile de contester les dires du marseillais. Rien qu’à voir la prestation d’hier, loin du niveau de maître de la saison passée. Par contre, les parisiens ont su se montrer efficaces et ont profité de la première occasion pour se relancer dans le match. Paris a mal joué, mais ne va pas forcément « mal », surtout que les joueurs semblaient déjà concentrés sur les rencontres de la semaine, dont le Clasico. Il faudra tout de même faire un bien meilleur match pour battre l’OM, qui à portée des parisiens, en jouant bien.

     Par rapport au géant suédois du PSG, il est vrai qu’il n’est pas très mobile, et encore. Déjà, il a tout de même la capacité à pouvoir contrôler la balle et la rejouer pour un coéquipier avec deux joueurs aux marquages sur lui. Mais aussi, des fois, Z. Ibrahimovic demande la balle dans la profondeur, à la limite du hors-jeu, ce qui peut surprendre l’adversaire et être dévastateur. Et puis, il n’a pas à s’inquiéter, pour ce qui est des appels et de la vitesse, Cavani, Lavezzi et Lucas devraient eux bien être là. Zlatan, lui, est encore incertain et devra choisir s’il participe au match, mais ils sera difficile pour lui de dire non.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG