Restez connectés avec nous
Coupe de France - Puel regrette les changements de date et les suspensions pour la finale
©IconSport

Adversaires

Coupe de France – Puel regrette les changements de date et les suspensions pour la finale

Claude Puel, entraîneur de l’AS Saint-Etienne depuis octobre 2019, était en conférence de presse ce mercredi afin de faire un point sur l’actualité du club stéphanois. Outre l’intérêt pour Adil Aouchiche, milieu de 17 ans formé au Paris Saint-Germain qui est sur le départ, le coach des Verts a évoqué la finale de Coupe de France face au PSG le 24 juillet.

“J’ai dû élaborer à peu près autant de programmes de reprise qu’il y a eu de changements de date. Nous, sportifs, n’avons pas été pris en considération. Maintenant, la date du 24 juillet est officiellement confirmée pour la finale. Ce n’est pas évident d’établir un programme de matches amicaux jusque-là. Avant le 24 juillet, il y aura Rumilly. Après, on organisera un mini-stage.

Puel « c’est à pile ou face. »

C’est quand même particulier, après trois mois d’arrêt, de reprendre par une finale de Coupe. C’est très bien que les instances aient insisté pour lancer la saison avec cette rencontre mais, pour les acteurs, c’est à pile ou face. C’est la première fois, ce n’est pas évident pour Paris, Lyon (finaliste de la Coupe de la Ligue) et nous.”

On a fini la saison passée avec des joueurs suspendus et qui n’ont pas pu purger leur match de suspension. Je trouve ça très regrettable. Je trouve trouve dommage qu’on n’ait pas pris en considération ces cas exceptionnels, avec une coupure de quatre mois. »

Forcément, le fait d’avoir que tardivement une date officielle pour la finale amène des complications dans la préparation. Surtout qu’il y a un écart conséquent entre les premières dates évoquées et celle finalement fixée. Mais il faut aussi pouvoir comprendre qu’il était difficile pour les instances de décider, alors que l’évolution de la situation sanitaire était incertaine et qu’il fallait aussi se coordonner avec l’UEFA. Maintenant, la date est connue et il faut s’adapter au mieux. Ce qui est d’autant plus particulier pour Saint-Etienne, c’est qu’il y aura ensuite 1 mois à occuper avant le début de la Ligue 1 le 23 août.

Reste à faire au mieux avec cette situation si particulière, ce qui vaut aussi pour les suspensions. On peut comprendre l’agacement de Puel, mais il y aurait dans le même temps une injustice à annuler des sanctions.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires