Restez connectés avec nous
Di Meco prévient le PSG, "il ne faut pas sous-estimer l'Atalanta"
©IconSport

Autour du PSG

Di Meco prévient le PSG, « il ne faut pas sous-estimer l’Atalanta »

Depuis le 10 Juillet et le tirage au sort du Final 8 de la Ligue des Champions édition 2020, le Paris Saint-Germain attend de rencontrer l’Atalanta Bergame le 12 août prochain pour les quarts de finale et connaît déjà ses potentiels futurs adversaires suivant. La « Dea« , nouveau venue dans l’élite européenne, a surpris son monde en sortant au tour précédent le FC Valence (4-1, 3-4), après être sortie de justesse de son groupe de Ligue des Champions. Eric Di Meco, consultant RMC Sport, s’est exprimé pour Télécable Sat Hebdo sur le futur adversaire italien du PSG.

“L’Atalanta n’est pas une équipe faible mais elle est sans expérience. Dans cette partie de tableau, avec Leipzig et l’Atletico, le PSG a une voie royale pour aller en finale. Mais les matches ne se gagnent pas tout seuls. Bergame joue très bien mais on ne connaît pas son niveau dans les grands rendez-vous.

Di Meco « C’est quand même la sensation de l’année. »

Après, il ne faut pas la sous-estimer. C’est quand même la sensation de l’année. Le format à élimination directe nivelle les valeurs. Ça permet aux petites équipes de créer plus facilement l’exploit. Ce tirage aurait été plus facile pour le PSG en matches aller-retour. Mais quand on se remémore les déceptions parisiennes. »

Resté sur 12 matchs défaite avant de tomber sur sa pelouse face à l’Inter de Milan samedi dernier, l’Atalanta Bergame a fait des ravages en Serie A cette saison pour finir sur la troisième du podium, à 5 points de la Juventus de Turin et à 4 points de son dernier bourreau en date. Ce n’est donc en effet pas un adversaire à prendre à la légère et le PSG aura sans doute fort à faire pour se débarrasser des Italiens, et ce malgré l’absence déjà officialisée de Josip Ilicic, attaquant de 32 ans et grand artisan de la bonne campagne européenne des Bergamasques.

Avec cette édition spéciale en match sec (sans match retour), le PSG se déplacera en Italie et ne bénéficiera pas de l’aide de son public pour un deuxième round comme lors de la réception de Dortmund le 11 mars dernier. Mais cette année, la motivation ne doit pas faire défaut comme cela a pu malheureusement être le cas lors de certaines campagnes européennes. Et vu l’état de forme des cadres de l’équipe, de Keylor Navas à Neymar en passant par Marco Verrati, nul doute que le PSG jouera fièrement sa chance.

Nous avons aussi évoqué cette rencontre dans notre dernier podcast :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG