Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Dugarry souligne l’importance de Di Maria au PSG et l’invite à « s’émanciper »

Dugarry souligne l'importance de Di Maria au PSG et l'invite à "s'émanciper"

Christophe Dugarry, ancien international français devenu consultant sportif, a tenu à faire l’éloge d’Angel Di Maria au micro de RMC Sport. Pendant que beaucoup parlent de tactique, de Kylian Mbappé (attaquant de 21 ans) ou Neymar (attaquant de 27 ans), le champion du monde 1998 a souligné ce qu’apporte l’ailier de 32 ans et le travail qu’il doit continuer à effectuer. Tout en soulignant un axe de progression pour l’Argntin.

“On a beaucoup parlé de Neymar ou de Mbappé, mais il y a un joueur qui a aussi sa carte à jouer. Il est adoré par son entraineur, il a s’est imposé dans ce quatuor de par son talent et ses qualités, c’est Di Maria. On se rend compte que quand Di Maria est un peu moins bien, qu’il fait moins d’efforts, peut-être parce qu’il est physiquement moins bien, ça se ressent. Quand il est mieux, comme mercredi (victoire 1-4 à Monaco, ndlr), il amène vraiment sa pierre au collectif. Après il y a encore des questions.

Dugarry « Les jambes de Di Maria sont capitales à la performance du Paris Saint-Germain. »

On l’attend maintenant dans sa complicité avec Neymar. On se rend compte que lorsque Neymar est absent, Di Maria est souvent très performant. Et quand Neymar est là, c’est plus difficile pour lui, il est plus effacé, peut-être un peu timide. C’est peut-être aussi le cas avec l’Argentine. Quand il joue avec Messi, c’est plus délicat, il a du mal à trouver sa place. Ce garçon a besoin de s’émanciper. Il a quand même un gros avantage, c’est que son entraîneur l’adore. C’est un joueur généreux, avec de la qualité technique, mais qui brille surtout par sa générosité, son envie et son exemplarité. Il faut qu’il garde ça. S’il commence à essayer de jouer à la Mbappé ou à la Neymar, il n’a pas le talent pour jouer de la sorte. Il faut qu’il garde ses jambes. Les jambes de Di Maria sont capitales à la performance du Paris Saint-Germain. »

En effet, les médias ont tendance à oublier un peu Di Maria. C’était aussi un peu le cas du coach Unai Emery (2016-2018). Mais c’est une erreur jamais commise par Thomas Tuchel, qui ne loupe jamais l’occasion de dire tout le bien qu’il pense du Fideo. Dès son arrivée, il l’a placé dans le « quatuor » offensif du PSG. Et il garde cette place grâce à de grandes performances et des efforts constants. Alors il a quelques soirées de moins, comme tout le monde. Et il marque moins que Neymar ou Mbappé, certes. Cela n’enlève pas qu’il est très régulièrement décisif, avec notamment un record battu dans les passes décisives en Ligue 1, et que ses efforts sont précieux.

Il y a souvent cette idée qu’il est plus effacé quand Neymar est présent. Mais c’est en grande partie parce que les stars médiatiques prennent plus l’attention que ce joueur plus discret. On le voit pourtant bien dans le jeu. Il est aussi peut-être plus souvent à l’avant-dernière passe des occasions, ce qui n’est pas assez mis en avant par les médias et « spécialistes ». En tout cas, il a largement prouvé son utilité au PSG. Aussi bien offensivement que défensivement. On ne peut qu’espérer de le revoir faire des matchs comme à Monaco. Même si cette dépense d’énergie amène un changement. Cela n’a rien de grave, puisque Paris a des solutions sur le banc.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG