Restez connectés avec nous
Dupraz tente d'expliquer ses propos sur Neymar, défend ses joueurs et critique encore l'arbitre
©Iconsport

Adversaires

Dupraz tente d’expliquer ses propos sur Neymar, défend ses joueurs et critique encore l’arbitre

C’est désormais officiel, Neymar attaquant du Paris Saint-Germain âgé de 29 ans est forfait environ quatre semaines et manquera donc le match aller de la Ligue des Champions entre face FC Barcelone le 16 février prochain au Camp Nou. Blessé lors du 32e de finale face au SM Caen (0-1) ce mercredi suite à un contact avec Steeve Yago, défenseur caennais de 28 ans, ce dernier reçoit énormément d’insultes puisqu’il est considéré comme le coupable numéro un concernant la blessure du Brésilien. Sur les ondes de RMC Sport, Pascal Dupraz, entraîneur du club normand à apporter son soutien au Brésilien, tout en dénonçant l’acharnement que subit son joueur par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

Dupraz «il faut comprendre qu’en face il a à faire à des hommes et que le foot est un sport de contact.»

«C’est un superbe joueur, tout le monde le sait. Il est aussi bon dribleur qu’il est malin. Il est provocateur, il a de la fierté. J’ai vu hier que Lepenant hier lui a pris deux fois le ballon et cela ne lui a pas empêché de faire deux fautes. Lepenan, lui, a beau pleurer l’arbitre s’en fout. Il bénéficie et c’est logique de la mansuétude des arbitres. Il sait faire, il provoque, il drible donc il faut comprendre qu’en face il a à faire à des hommes et que le foot est un sport de contact. Quand on est provoqué, on répond. J’ajoutes que nos joueurs ont été extrêmement corrects et en aucun cas c’est un Caennais qui a blessé Neymar.

Il est sorti en boitant, mais il s’est blessé seul. Je n’ai pas vu qu’il s’était blessé. Je ne conteste pas le fait qu’il soit blessé, que ce soit préjudiciable pour lui, son équipe et nous tous supporters du football français.

J’ai dit qu’il pleure ?

Je revendique cette phrase qui est dite sans animosité. Il se plaint de prendre des coups alors qu’il chambre balle au pied parce que c’est un artiste? Il est malin, il en rajoute, il provoque, quelque fois il subit et obtient des fautes. Ce qui m’ennuie, c’est qu’il est dans la provocation et l’invective.

Dupraz « Je suis éducateur, responsable et mature, je coache de jeunes joueurs. »

C’est tout, c’est juste ce qui m’embête. Je suis éducateur, responsable et mature, je coache de jeunes joueurs. Il faut qu’ils apprennent à se faire respecter. J’espère avoir un jour l’honneur et le plaisir de révéler un joueur de la trempe de Neymar. Je lui conseillerai de se comporter comme le faisait Michel Platini ou Johan Cruyff, des artistes qui avaient du caractère mais qui n’en rajoutaient pas. »

Neymar a une certaine part de malchance.

La blessure de Neymar est malheureuse, mais personne n’en est particulièrement responsable. Même si elle intervient suite à un choc avec un autre joueur caennais, il s’agit d’une blessure musculaire qui aurait pu se créer suite à n’importe quel mauvais appui. Le coup a joué, mais c’est sans certitude Malheureusement la malédiction continue, depuis son arrivée à l’été 2017 cela fait désormais la troisième fois que le numéro 10 parisien va manquer au moins un match des 8es de finale de la Ligue des Champions à cause d’une blessure.

Plusieurs coupables peuvent être désignés comme Mauricio Pochettino, entraîneur parisien qui prend la décision de le titulariser ou encore celle du joueur à l’origine de ce choc et pourquoi pas même Neymar lui-même qui ne prend pas assez soin de son corps. Mais la vérité, est que le brésilien manque cruellement de chance dans sa carrière, sa fragilité physique lui empêche de s’épanouir et cela peut avoir un énorme impacte psychologique.

Si lors de ses deux premières saisons au PSG ce dernier semblait peu investi et surtout concentré sur l’extra-sportif, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui et ce dernier est 100% déterminé à réaliser de grandes choses sur le terrain. Cette nouvelle blessure peut donc avoir un énorme impact sur le mental du joueur qui était déjà fragile ces derniers mois. Espérons donc que le brésilien récupère vite, non seulement pour de nouveau aider son équipe, mais aussi pour pleinement s’épanouir et faire ce qu’il fait de mieux, c’est-à-dire jouer au football.

L’idée de Dupraz est défendable, la façon de faire beaucoup moins.

Quant au discours de Dupraz, on peut comprendre l’idée générale. Neymar prend logiquement des coups, puisqu’il dribble. Et il prend des risques en provoquant exprès son adversaire. Par moments, il serait sans doute plus sage de sa part de jouer plus simplement et d’éviter de faire monter un peu la tension. Le Brésilien pourrait possiblement avoir un meilleur comportement.

Cependant, le coach caennais aurait pu le dire bien différemment. Ses critiques envoyées à l’arbitre et donc ici au joueur en indiquant « je ne vais pas pleurer, je laisse ça à Neymar » est très loin d’être exemplaire. Il ne peut pas ensuite se défendre en mettant en avant qu’il est « éducateur ». Se plaindre auprès de l’arbitre et critiquer publiquement l’adversaire, ce sont de tristes habitudes à placer en exemple.

Retrouvez ici notre Podcast « Barça/PSG – Sans Neymar ni Di Maria, quelle équipe à l’aller ? »

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires