Autour du PSG

Gérard Gili sait ce que vit Kombouaré

Gerard GILI
Publie le 14/11/2011 a 18:45



  • Gérard Gili, l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille, s’est montré solidaire d’Antoine Kombouré pour avoir été dans la même situation à l’OM au début des années 90.

    Lors de la saison 1988-1989, Gérard Gili est alors entraîneur de l’OM et sort d’un excellent exercice avec un doublé coupe de France-Championnat. Il débute ensuite la saison suivante de la meilleure des manières avec sept victoires et 2 matchs nuls, l’OM est leader du championnat mais Bernard Tapie, qui souhaite un nom prestigieux à la tête de son équipe, le limoge en septembre 90 et le remplace par Franz Beckenbauer. Une situation qui le rend aujourd’hui compréhensif vis-à-vis d’Antoine Kombouaré, pour lequel il a une véritable pensée.

    « J’ai surtout beaucoup penser à Antoine et la difficulté qu’il a en ce moment avec gérer le groupe et l’effectif, parce qu’il est évident que dans cette situation, les joueurs sont dans l’attente de quelque chose. Et dans l’attente de ce que l’on a pu lui dire au sein du club, l’entraineur se retrouve un peu tout seul avec son discours et doit certainement faire face à des oppositions dans le groupe. ce qui est à mon avis est à l’image de ce que l’on voit sur le terrain en ce moment, où l’on aperçoit un peu moins de réceptivité de la part de certains joueurs », a déclaré Gili dans le Canal Football Club, lui qui sait donc parfaitement dans quelle situation se trouve Antoine Kombouaré pour avoir vécu la même chose il y a un peu plus de 20 ans.« Il est évident que lorsque des nouveaux propriétaires arrivent dans un club, ils veulent changer des choses mais il faut le dire dès le début de la saison, et non attendre comme c’est le cas aujourd’hui le moindre faux pas et essayer de tuer l’entraîneur en disant qu’il n’y pas de jeu et en trouvant tous les défauts. Je trouve ça assez injuste et quelque part un peu malhonnête. »

    Publie le 14/11/2011 a 18:45

    Gérard Gili sait ce que vit Kombouaré

    Gérard Gili, l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille, s’est montré solidaire d’Antoine Kombouré pour avoir été dans la même situation à l’OM au début des années 90.

    Lors de la saison 1988-1989, Gérard Gili est alors entraîneur de l’OM et sort d’un excellent exercice avec un doublé coupe de France-Championnat. Il débute ensuite la saison suivante de la meilleure des manières avec sept victoires et 2 matchs nuls, l’OM est leader du championnat mais Bernard Tapie, qui souhaite un nom prestigieux à la tête de son équipe, le limoge en septembre 90 et le remplace par Franz Beckenbauer. Une situation qui le rend aujourd’hui compréhensif vis-à-vis d’Antoine Kombouaré, pour lequel il a une véritable pensée.

    « J’ai surtout beaucoup penser à Antoine et la difficulté qu’il a en ce moment avec gérer le groupe et l’effectif, parce qu’il est évident que dans cette situation, les joueurs sont dans l’attente de quelque chose. Et dans l’attente de ce que l’on a pu lui dire au sein du club, l’entraineur se retrouve un peu tout seul avec son discours et doit certainement faire face à des oppositions dans le groupe. ce qui est à mon avis est à l’image de ce que l’on voit sur le terrain en ce moment, où l’on aperçoit un peu moins de réceptivité de la part de certains joueurs », a déclaré Gili dans le Canal Football Club, lui qui sait donc parfaitement dans quelle situation se trouve Antoine Kombouaré pour avoir vécu la même chose il y a un peu plus de 20 ans.« Il est évident que lorsque des nouveaux propriétaires arrivent dans un club, ils veulent changer des choses mais il faut le dire dès le début de la saison, et non attendre comme c’est le cas aujourd’hui le moindre faux pas et essayer de tuer l’entraîneur en disant qu’il n’y pas de jeu et en trouvant tous les défauts. Je trouve ça assez injuste et quelque part un peu malhonnête. »




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Aodren

      pas de proposition directe ….. c’est donc un mensonge par omission de Léo, ça signifie qu’il a sondé Ancelotti sur la possibilité de le faire venir. Le mot « directe » est en trop, pas directe donc détournée mais proposition quand même…

    • Leparisien

      Leonardo: «Il n’y a jamais eu de proposition directe à Ancelotti»
      Rencontré hier à Paris, Leonardo nous a accordés une longue interview à lire dans «Le Parisien-Aujourd’hui en France» du mardi 15 novembre. Le directeur sportif du PSG évoque notamment sa rencontre avec l’entraîneur italien Carlo Ancelotti la semaine dernière et les spéculations autour de l’avenir d’Antoine Kombouaré. «Aujourd’hui, on doit s’habituer à tous ces bruits., dit-il en prémbule. Quelle est la réalité ? On parle du PSG partout. En Espagne, en Italie, au Japon, on a entendu parlé de Wenger, de Mourinho, de Benitez et maintenant Ancelotti. Désormais, ces bruits vont arriver continuellement». Leonardo reconnaît cependant avoir rencontré Ancelotti la semaine dernière. «Oui, mais on se connaît ! J’ai rencontré Kaka aussi et d’autres, rétorque le Brésilien. Aujourd’hui, tout le monde s’intéresse au PSG et c’est très bien. Les bons joueurs, les bons entraîneurs, les bons sponsors ont envie de faire partie du projet. C’est nouveau et c’est très positif. Je reçois beaucoup d’appels et mon travail, c’est de parler avec tout le monde. Je construis un réseau. Il ne s’agit pas seulement d’Ancelotti, on pense aux sponsors, aux joueurs, on cherche ce qui sera le meilleur pour le club et on doit se préparer à tout». Leonardo a t-il proposé le poste de Kombouaré à Ancelotti ? «Il n’y a jamais eu de proposition directe, assure l’intéressé. La situation est claire, Antoine la connaît depuis le début. Et la situation n’a pas changé. Je sais ce qu’il pense, il sait ce que je pense, on a eu dix mille échanges par rapport à notre vision du football, à notre vision du club. Il n’y a rien de caché. On est premiers du championnat. On a fait de bonnes choses, il y a des choses qu’on peut faire mieux. La seule chose qui a changé, c’est notre position en championnat. Aujourd’hui, on est premiers, alors on est obligé de penser à gagner le titre. Si on ne finit pas premiers, ce sera pire qu’aujourd’hui, alors on ne peut pas se cacher».

    • Pixie21

      N’empêche que l’OM version Gili (Francescoli, Waddle, Papin, Pardo, Mozer, Casoni…) jouait très bien, battue qu’elle fut par la main de Vata, à l’Estadio da Luz.

      • Pauleta02100

        yeahhhhhhh força Benfica! O glorioso SLB!

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    PSG/Ludogorets – Disponibilités et composition possible de l'équipe parisienne

    PSG/Ludogorets – Disponibilités et composition possible de l’équipe parisienne

    LDC

    Pour cette dernière journée de la phase de groupe de Ligue des Champions le Paris Saint-Germain ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Keseru «Paris est une équipe de champions»"
    6 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Kluivert « Cette Coupe de France est très importante pour nous »"
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Gérard Gili sait ce que vit Kombouaré

    Gerard GILI <Autour du PSG , Interviews

    Gérard Gili, l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille, s’est montré solidaire d’Antoine Kombouré pour avoir été dans la même situation à l’OM au début des années 90.

    Lors de la saison 1988-1989, Gérard Gili est alors entraîneur de l’OM et sort d’un excellent exercice avec un doublé coupe de France-Championnat. Il débute ensuite la saison suivante de la meilleure des manières avec sept victoires et 2 matchs nuls, l’OM est leader du championnat mais Bernard Tapie, qui souhaite un nom prestigieux à la tête de son équipe, le limoge en septembre 90 et le remplace par Franz Beckenbauer. Une situation qui le rend aujourd’hui compréhensif vis-à-vis d’Antoine Kombouaré, pour lequel il a une véritable pensée.

    « J’ai surtout beaucoup penser à Antoine et la difficulté qu’il a en ce moment avec gérer le groupe et l’effectif, parce qu’il est évident que dans cette situation, les joueurs sont dans l’attente de quelque chose. Et dans l’attente de ce que l’on a pu lui dire au sein du club, l’entraineur se retrouve un peu tout seul avec son discours et doit certainement faire face à des oppositions dans le groupe. ce qui est à mon avis est à l’image de ce que l’on voit sur le terrain en ce moment, où l’on aperçoit un peu moins de réceptivité de la part de certains joueurs », a déclaré Gili dans le Canal Football Club, lui qui sait donc parfaitement dans quelle situation se trouve Antoine Kombouaré pour avoir vécu la même chose il y a un peu plus de 20 ans.« Il est évident que lorsque des nouveaux propriétaires arrivent dans un club, ils veulent changer des choses mais il faut le dire dès le début de la saison, et non attendre comme c’est le cas aujourd’hui le moindre faux pas et essayer de tuer l’entraîneur en disant qu’il n’y pas de jeu et en trouvant tous les défauts. Je trouve ça assez injuste et quelque part un peu malhonnête. »

    By
    @
    OTER ?>