Restez connectés avec nous
Le Parisien évoque les soucis physiques du PSG avec un nombre impressionnant de lésions à la cuisse
©IconSport

Autour du PSG

Le Parisien évoque les soucis physiques du PSG avec un nombre impressionnant de lésions à la cuisse

Lundi soir, le Paris Saint-Germain a publié un communiqué pour annoncer les blessures de Thiago Silva (défenseur central et capitaine de 35 ans) et Ander Herrera (milieu de 30 ans). Tous les deux touchés à la cuisse de façon différente ils seront absent respectivement environ 3 et 6 à 8 semaines. Deux nouvelles blessures qui ont amené Le Parisien à parler de ce problème récurrent au PSG. Notamment à la cuisse, où les joueurs ont été particulièrement touchés cette saison.

« Au total, le staff médical déplore déjà dix-neuf lésions plus ou moins graves depuis l’été dernier puisque certains joueurs, comme Abdou Diallo, Ander Herrera et d’autres, ont été touchés à deux reprises. Si l’on parle de temps de jeu, ce sont 67 matchs manqués par les joueurs de l’effectif parisien auxquels il conviendra d’ajouter les forfaits à venir de Thiago Silva et Herrera.

C’est beaucoup et même trop pour un club qui se targue de bénéficier de l’expertise de la clinique Aspetar de Doha (Qatar), souvent présentée comme un lieu d’excellence en matière de médecine sportive. (…) Et encore ce bilan ne tient pas compte des autres pathologies rencontrées par les joueurs parisiens.

« Dès l’automne des ajustements ont été apportés dans la préparation physique mais ils n’ont pas permis de juguler l’épidémie. »

Cette hécatombe souligne en creux les divergences de vues entre le département médical dirigé par le docteur Christophe Baudot et le staff technique de Thomas Tuchel et de son préparateur physique Rayner Schrey. Dès l’automne, les médecins et les responsables du secteur performance emmené par Martin Buchheit ont pointé des carences dans la préparation physique. Plutôt que son dosage, c’est son adaptation au football qui a été remise en question. Certains joueurs ont aussi été étonnés de la standardisation des contenus, alors que des programmes individualisés, comme celui suivi par Marco Verratti, par exemple, ont donné satisfaction. Dès l’automne des ajustements ont été apportés dans la préparation physique mais ils n’ont pas permis de juguler l’épidémie. »

Si on essaye toujours de garder de la prudence et de la mesure avant d’être alarmiste, il est difficile ici de ne pas voir un vrai problème. Alors peut-être que le club parisien a fini par mieux travailler cette saison pour que les choses s’améliorent, mais cela aurait été un peu tardif. On s’attend à ce que le PSG et ses staffs soient capables de bien préparer l’équipe pour la saison. Pour les blessures récentes, on peut penser à la fatigue des 2 matchs par semaine depuis le janvier. Cela joue forcément.

Mais le rythme n’a pas toujours été aussi soutenu depuis le début de l’exercice. Il faut tout de même prendre en compte la Copa America qui retarde les vacances de certains joueurs. Et le PSG n’a pas été le seul club avec des soucis. Cependant, l’infirmerie a tout même eu tendance à trop se remplir. Notamment pour ce souci à la cuisse, même si c’est une zone forcément très sollicitée dans le football. Maintenant, on ne peut qu’espérer que le club a enfin trouvé la bonne formule pour que l’équipe soit le moins diminuée possible. C’est inévitable d’avoir des blessures dans une saison, mais les accumulations à Paris ont été trop fréquentes.

Publicités


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG